Persée de Lully révélé par Hervé Niquet

À emporter, CD, Opéra

Jean-Baptiste Lully (1632-1687) : Persée 1770. Tragédie en musique en quatre actes en version de Versailles de mai 1770. Le Concert spirituel direction : Hervé Niquet. 2 CDs Alpha 967. Enregistré au théâtre royal du château de Versailles les 15 et 16 avril 2016. Livre-disque de 120 pages bilingue français-anglais avec le livret complet de l’opéra. Durée totale : 108′ 21.

 

Les Clefs Resmusica

persee_niquet_alpha

Lully et 1770… Quelque chose semble contradictoire au niveau de la date, l’auteur ayant disparu en 1687. Pourtant, la reprise de l’opéra Persée par un groupe de compositeurs au siècle suivant montre le chemin parcouru, le baroque ayant cédé la place au classicisme. et ses musiciens du Concert spirituel nous guident dans cette passionnante découverte.

Composé par Lully et créé à Versailles en 1682 sur un poème de Philippe Quinault, Persée, tragédie en un prologue et cinq actes va connaitre une nouvelle vie presque un siècle plus tard grâce à trois musiciens (, et ) qui vont la mettre au goût du jour. L’occasion est belle : Réécrire l’œuvre pour le futur mariage de Louis XVI et Marie-Antoinette et aussi l’inauguration du Théâtre royal de Versailles.

Pour se mettre dans une nouvelle ambiance et au goût du jour, une autre ouverture, écrite par Dauvergne, remplace l’originale de Lully, ce qui nous plonge immédiatement dans un autre monde, plus proche de celui de Gluck. Par la suite l’action est réduite de cinq à quatre actes afin d’accroitre l’impact festif par divers effets spectaculaires. Sur un nouveau livret de Nicolas-René Joliveau, le chant est remanié, en particulier pour les chœurs qui occupent une place prépondérante. Tout devient plus aimable, laissant derrière les ombres du XVIIe siècle jadis largement distillées par Lully.

On entend même quelques inspirations venues de , en une ligne musicale plus lisible en harmonie pour un auditeur dès lors habitué à la musique de son temps. La comparaison avec la version originale de 1682 parue chez Naïve en 2001 sous la baguette de Christophe Rousset sera fort enrichissante dans la connaissance de l’évolution musicale en France à la fin de l’Ancien régime.

, grand spécialiste en la matière, nous offre une version toute en énergie, soutenue par toute une équipe de chanteurs (, , , , …) et musiciens non moins rompus à ce genre de répertoire. La vitesse est souvent de mise, reflet d’une nouvelle fête, d’un autre style, que le vieux Lully n’eût sans doute pas désavoué.

 

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.