tous les dossiers(1)

La musique française pour hautbois exaltée par Hélène Devilleneuve

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Eugène Bozza (1905-1991) : Fantaisie pastorale, op. 37 ; Pierre Sancan (1916- 2008) : Sonatine pour hautbois et piano ; Francis Poulenc (1899-1963) : Sonate pour hautbois et piano ; Henri Dutilleux (1916-2013) : Sonate pour hautbois et piano ; Édouard Destenay (1850-1924) : Trio en si mineur pour hautbois, clarinette et piano, op. 27. Hélène Devilleneuve, hautbois : Rikako Murata, piano ; Nicolas Baldeyrou, clarinette. 1 CD Klarthe K037. Enregistré au Studio de Melun du 14 au 16 avril 2016. Notice bilingue : français et anglais. Durée : 62’32

 

Helene_Devilleneuve_klartheFaut-il le rappeler, la réputation d’excellence d’ s’étend sur tous les continents. Ce nouvel enregistrement nous en administre une nouvelle confirmation.

La hautboïste française, après avoir suivi un enseignement au CNSMD de Paris, devient soliste à l’Orchestre philharmonique des Flandres (1992-1995) puis super soliste à l’Orchestre philharmonique de Radio France depuis 1995.

A côté des nombreuses partitions classiques, elle s’attache à interpréter la musique contemporaine et française comme Grisey, Hugues Dufour, ainsi que des compositeurs oubliés. En avril 2016, elle enregistre ce magnifique album et une fois encore elle fait chanter son instrument, magnifié par un timbre d’une rare pureté, par une virtuosité subtile, par une sonorité chaleureuse, le tout irradiant une sensation de convivialité.

Au menu de cette incursion riche et édifiante cinq partitions retrouvent tous leurs ors. On entend presque jamais la musique d’, auteur de 5 symphonies, de musiques pour orchestre, de nombreux concertos (une vingtaine)… et de cette agréable Fantaisie pastorale qui bénéficie de plusieurs influences (Chostakovitch, Milhaud, jazz, polyphonie…). , pianiste et pédagogue réputé laisse une Sonatine pour hautbois et piano où la manière d’un Debussy n’est pas ignorée. D’, haut gradé de l’Armée française, totalement oublié, on écoute avec plaisir un Trio en si mineur pour hautbois, clarinette et piano. Moins anecdotiques et  plus profondes les Sonates de et reçoivent une lecture de haute tenue tant de la part d’ que de la pianiste , diplômée des Universités des Arts de Tokyo et de Berlin, excellente et bien en place de part en part.

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.