La Scène

Ecole de danse 2

Spectacle de l’Ecole de danse de l’Opéra : brillant

Avec deux ballets mettant en valeur les filles et deux autres plutôt pour les garçons, entre pièces très classique, néoclassique et plus actuelle, le programme fourni était riche, dense et intelligemment conçu. Quelle jolie et souriante soirée composée là! S'ouvrant sur la pièce de Béatrice Massin, D'Ores et Déjà, créée à l'origine pour le Tricentenaire de l'Ecole, l'adéquation est meilleure à ce qu'il en avait été représenté à la création; les jeunes danseurs ...
Photo Wilfried Hösl

Berlioz, Hartmann et Ravel dansent à Munich avec Petrenko

Beau programme autour de la musique et de l'esprit français avec l'Orchestre de l’Opéra d’État de Bavière. Même si Munich ne manque pas d'orchestres, celui de l'Opéra ne se prive pas de proposer une petite saison symphonique, avec six programmes annuels - il s'agit même d'une très ancienne tradition, vieille de plus de deux siècles, bien antérieure donc à la formation des autres orchestres. Pour trois de ces concerts, c'est le directeur ...
Presbytère Béjart

Le Presbytère de Béjart à Paris: tout sauf prude

La troupe du Béjart Ballet Lausanne a repris le spectacle de Maurice Béjart, Le Presbytère créé en 1996. Qu'en retenir de nos jours? Le ballet est en lui même assez ancré en son temps, et devait peut être même être déjà daté pour le milieu des années 1990. Sous le couvert d'une certaine émotion, comme celle de montrer Jorge Donn dansant de façon éperdue (et là, une certaine esthétique de la ...
ct6410

Conclusion du printemps des arts de Monaco 2015

Le dernier week-end du printemps des arts de Monaco a conclu en apothéose cette manifestation toujours passionnante par sa programmation. Rendant compte du week-end d'ouverture du printemps des arts de Monaco, Pierre-Jean Tribot déplorait une programmation originale mais difficile à lire. Reconnaissons cependant que les choix esthétiques que le brillant directeur du festival Marc Monnet explique dans un passionnant texte de présentation « l'étrangeté de l'art ou accepter l'inacceptable » sont assumés crânement et ...
Rusalka

La Rusalka de Robert Carsen de retour sur la scène de Bastille

La somptueuse production de Robert Carsen mettant en scène Rusalka d'Antonin Dvořák en 2002 revient à Bastille, après une première reprise en 2005, Turin en 2007 et continue de nous séduire. « Malheur à qui apprend à connaître un humain ». La malédiction est proférée par l'Esprit du lac et s'abat sur l'infortunée Rusalka. Nymphe des eaux et immortelle, elle s'est éprise d'un Prince qui a pris l'habitude de « se baigner entre ses ...
FESTIVAL DE PAQUES 2015

Khatia Buniatishvili séduit dans Rachmaninov

Nouveau succès au Festival de Pâques pour Khatia Buniatishvili sous la direction de Gianandrea Noseda à la tête de son orchestre turinois.  C’était l’affluence des grands soirs au Grand Théâtre de Provence samedi soir dernier. Tous se pressaient pour entendre Khatia Buniatishvili dans le 2e concerto pour piano de Rachmaninov. Le public aixois est, il est vrai, devenu un habitué de son jeu flamboyant. Allait- il être séduit et touché dans ...
5 Hearts and Arrows - Benjamin Millepied  © Laurent Philippe

La danseuse américaine de Benjamin Millepied

Pour la troisième saison consécutive, le Châtelet accueille le L.A Dance project, un collectif fondé par Benjamin Millepied. Ce dernier signe la meilleure pièce du programme composé de trois chorégraphies contemporaines. Sidi Larbi Cherkaoui, invité à chorégraphier pour le L.A. Dance Project, s’est fortement inspiré de son expérience indienne pour écrire ce trio masculin Harbor Me. Excellents, les trois danseurs sont souples et sensuels, se coulant avec fluidité dans les propositions ...
helios azoulay

Hélios Azoulay… même à Auschwitz

Rendre actuelle, proche de nous et surtout bien vivante la musique écrite dans les camps de concentration nazis est possible, Hélios Azoulay le fait au disque (Clef ResMusica) et en concert, et c'est impressionnant. Hormis le Quatuor pour la fin du temps de Messiaen composé en 1940 dans un camp de détention allemand et dont la célébrité et la carrière heureuse de son auteur emportent toute réticence, personne n'est très à l'aise quand ...
08_Medea_Credit_WilfriedHoesl

A Genève, Medea met le feu au Grand Théâtre

Dans cette nouvelle production du Grand Théâtre de Genève de Medea de Luigi Cherubini, le remplacement à la dernière minute du rôle-titre de Jenifer Larmore par la soprano canadienne Alexandra Deshorties offre au public genevois une Médée au-delà de toutes attentes. Des mains. Ses mains. Immenses. Une seule recouvre presque l’entier de sa poitrine. Des mains d’une expressivité incroyable. Des mains qui participent pleinement à l’économie des gestes. Peu de gestes ...
penthesilea_dusapin 2015

Triomphale Penthesilea de Dusapin à La Monnaie

Pascal Dusapin aime l’opéra et l’opéra le lui rend bien. Penthesilea, son septième opus lyrique, créé à La Monnaie de Bruxelles, est une immense réussite musicale. Pascal Dusapin, a jeté, pour sa nouvelle oeuvre, son dévolu sur Penthesilea du dramaturge allemand Heinrich von Kleist, remix d’une folie romantique de la reine des Amazones qui tire vers la transe infernale et mortifère. Le compositeur retrouve également après Médée (Medeamaterial), créé sur cette même scène de ...
104

Wim Vandekeybus reprend sa pièce fondatrice au 104

Première pièce de Wim Vandekeybus, What the Body Does Not Remember a lancé en 1987 la carrière du chorégraphe flamand. Elle est reprise avec une nouvelle distribution dans le cadre du festival Séquence Danse Paris au 104. Si l’on retient surtout du style de Wim Vandekeybus les fulgurances physiques, What the Body Does Not Remember est une pièce riche au concept déjà sophistiqué. Beaucoup imité, jamais égalé, le chorégraphe nous permet ...
Guerre des théâtres

La Guerre des théâtres ou la naissance de l’opéra-comique

Pour son tricentenaire, l’Opéra Comique donne une représentation unique de La Guerre des théâtres, un spectacle racontant le contexte dans lequel est né l’opéra-comique au début du XVIIIe siècle, sur la trame de La Matrone d’Ephèse. La matrone d’Ephèse de Fuzelier est l’un des tout premiers opéras-comiques, c’est-à-dire une comédie en vaudevilles : une veuve décide de se laisser mourir dans le tombeau de son mari, mais Arlequin va la ramener ...
balletdrumminglive07_copyrightstofleth

Drumming live d’AnneTeresa De Keersmaeker : transe sublime

L’entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra de Lyon de l’étourdissant Drumming d’Anne Teresa de Keersmaeker, créé en 1998, sur la musique répétitive envoutante de Steve Reich est un nouveau pas vers l’excellence jubilatoire. La chorégraphe flamande s’est ingéniée depuis sa première pièce en 1982, Fase, déjà de Steve Reich, à « trouver des équivalences chorégraphiques aux lignes mélodiques », en lovant son vocabulaire dans l’univers minimaliste du compositeur américain, tout ...
Philippe Jaroussky & Ebene_Green_cop_Marc Ribes

De Fauré à Ferré, programme Verlaine avec Philippe Jaroussky

L’association entre la voix de contreténor et le répertoire salonnard du tournant du vingtième siècle ne va pas de soi. Inaugurant à Metz sa nouvelle tournée dans ce répertoire, et superbement accompagné par Jérôme Ducros et le Quatuor Ebène, Philippe Jaroussky a fièrement relevé ce nouveau défi. Quel meilleur choix que Metz, ville natale du grand poète, pour démarrer la tournée consacrée à Verlaine par Philippe Jaroussky, Jérôme Ducros et les ...
clemence

Une Clémence de Titus sur le divan

A l'Opéra Comédie de Montpellier, Jorinde Keesmaat et son scénographe Ascon de Nijs ont imaginé une Clémence de Titus à l'opposé des poncifs antiquisants et classiques. On se borne, malgré la lecture des notes d'intention, à relever une belle prolifération de pistes sans pour autant trouver d'explication satisfaisante. Il faut y voir l'influence (revendiquée) de Krzysztof Warlikowski et Christoph Marthaler, avec lesquels Jorinde Keesmaat a travaillé. Un unique décor stylisé de ...