À emporter, CD, Musique d'ensemble

Haydn : Symphonies n°91 & 92 « Oxford » par René Jacobs

Plus de détails

Joseph Haydn (1732-1809) : Symphonies n°91 en mi bémol majeur & n°92 en sol majeur dite « Oxford » ; Scena di Berenice. Bernarda Fink, mezzo soprano ; Freiburger Barockorchester, direction : René Jacobs. 1 CD Harmonia Mundi, HMC 901849, © 2005. Durée 69’22. Notice en anglais, allemand et français

 

Les Clefs ResMusica

Haydn : Symphonies n°91 & 92 « Oxford »L’automne passé, Les Saisons de Haydn sous la baguette de placé à la tête de ce même Orchestre baroque de Freiburg in Breisgau suscitaient un unisson de louanges (lire l’article). Chaque parution de la phalange allemande est un réel bonheur, à l’instar — également — de ce CD de concerti du protégé des Esterházy, concerti par ailleurs défendus merveilleusement par Andreas Staier et Gottfried von der Goltz (lire l’article). La saveur de la musique du XVIIIe siècle s’offre toujours avec la même délectation, assortie d’une sensibilité musicale et d’une ductilité jamais prise en défaut. Volubile, toute portée par la grâce, la lecture des Allemands est au diapason de ce qu’ils livrent aussi bien au concert que sur leurs disques passés.

Les deux dernières symphonies composées par Haydn avant ses douze et ultimes londoniennes ont connu les faveurs du public anglais, à l’occasion notamment du concert accompagnant son obtention du titre honoris causa décerné par l’Université d’Oxford (Symphonie n°92). Elles font état d’un art magnifique de l’orchestration, avec une grande variété de timbre et une belle science d’écriture.

Quant à la scène de Bérénice qui est jointe sur la présente gravure, il s’agit d’un air de bravoure qui allait servir de modèle à Beethoven pour son opus 65 « Ah! Perfido », écrit en l’occurrence pour soprano. Cette scène dramatique de Berenice, créée le même soir que la Symphonie n°104 (la dernière) permet à la mezzo-soprano de briller une fois encore. Elle pénètre le texte de cette pièce avec une conviction tout simplement extraordinaire, portée par la direction éminemment théâtrale du chef belge.

Une fois encore, le travail conjoint de ces artistes se traduit par un disque qu’il serait bien dommage d’ignorer !

Plus de détails

Joseph Haydn (1732-1809) : Symphonies n°91 en mi bémol majeur & n°92 en sol majeur dite « Oxford » ; Scena di Berenice. Bernarda Fink, mezzo soprano ; Freiburger Barockorchester, direction : René Jacobs. 1 CD Harmonia Mundi, HMC 901849, © 2005. Durée 69’22. Notice en anglais, allemand et français

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.