À emporter, Opéra, Vidéo, Vidéo Musique

Un Enlèvement au Sérail respectueux et vivant

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Die Entführung aus dem Serail. Mise en scène et décors : Michael Hampe ; Costumes : Vera Marzot. Avec : Matthias Habich, Pacha Selim ; Ruth Ann Swenson, Konstanze ; Malin Hartelius, Blonde ; Hans Peter Blochwitz, Belmonte ; Manfred Fynk, Pedrillo ; Kurt Rydl, Osmin. Stuttgarter Choristen, Rundfunk-Sinfonieorchester Stuttgart, direction : Gianluigi Gelmetti. Réalisation télévisée : Claus Viller. Filmé au Rokokotheater Schwetzingen le 10 mai 1991. Sous-titrage en anglais, allemand, français, et italien. 1 DVD Euroarts 2055018. Toutes zones. 2h36’.

 

Ce DVD est la réédition d’un spectacle datant de l’» autre année Mozart », celle de 1991, coproduction des Opéras de Nice et de Cologne, enregistré ici dans le petit théâtre rococo de Schwetzingen.

Signée , la mise en scène est élégante et stylée, et présente l’action de manière limpide et sans contresens. On est bien en Orient au XVIIIe siècle, les costumes et les décors sont beaux, les personnages bien caractérisés, il y a de la vie sur le plateau. Bref, une mise en scène tout à fait réussie, traditionnelle sans être poussiéreuse.

La distribution est à la hauteur du spectacle, en premier lieu pour l’excellente Konstanze de , au timbre fruité et à l’expressivité généreuse. Elle est un peu prise à froid dans son premier air, mais elle se rattrape magnifiquement dans un très émouvant « Traurigkeit », et son « Marten Aller Arten » est enflammé et techniquement magnifique, avec des aigus épanouis, une émission très pure et des coloratures émises avec facilité. fait également un splendide Osmin, l’un des mieux chantants qu’on puisse entendre. Le timbre manque un peu de noirceur, mais le style est souverain, la conduite de chant est très soignée, et il ne cède jamais à la facilité en aboyant. Hans Peter Blochwitz est un peu trop fragile pour faire un Belmonte idéal : son ton plaintif, sa voix manquant de soutien, aux aigus serrés, peuvent irriter, mais il faut lui reconnaître une évidente sincérité, et des phrasés souvent très poétiques.

Le couple de valets est moins intéressant. Aujourd’hui souvent distribuée en Konstanze, fut d’abord une Blonde sympathique, au fort tempérament théâtral, mais aux aigus parfois douloureux. Manfred Fink est quant à lui un Pedrillo de petit format, au timbre sans attraits et à l’émission très nasale, mais dont le chant reste supportable.

Chef lyrique expérimenté, propose un Mozart animé, aéré et coloré. Sa direction ne révolutionne rien, mais elle est parfaitement en place et participe pleinement à l’attrait de la représentation.

Techniquement, ce DVD est de bonne qualité, même si le document fait quand même largement ses quinze ans d’âge. L’image est en 4/3 et manque légèrement de netteté, mais le son est excellent. La réalisation de Claus Viller a le grand mérite de ne pas trop montrer de gros plans, mais de proposer beaucoup de plans larges, et de ne pas en changer à tout bout de champ. Il est dommage par contre que les lumières soient un peu faibles.

Production intelligente et sans prétention, remarquable niveau musical, on peut faire confiance à ce DVD pour (re)découvrir l’Enlèvement au Sérail.

(Visited 275 times, 1 visits today)

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Die Entführung aus dem Serail. Mise en scène et décors : Michael Hampe ; Costumes : Vera Marzot. Avec : Matthias Habich, Pacha Selim ; Ruth Ann Swenson, Konstanze ; Malin Hartelius, Blonde ; Hans Peter Blochwitz, Belmonte ; Manfred Fynk, Pedrillo ; Kurt Rydl, Osmin. Stuttgarter Choristen, Rundfunk-Sinfonieorchester Stuttgart, direction : Gianluigi Gelmetti. Réalisation télévisée : Claus Viller. Filmé au Rokokotheater Schwetzingen le 10 mai 1991. Sous-titrage en anglais, allemand, français, et italien. 1 DVD Euroarts 2055018. Toutes zones. 2h36’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.