Mot-clef : Kurt Rydl

Harteros_Arabella_Bayerische2018

Une éblouissante Arabella munichoise au Théâtre des Champs-Élysées

Comme chaque année désormais, les forces de l’Opéra de Munich viennent au Théâtre des Champs-Élysées présenter au public parisien une de leur production en version de concert. Des échos si favorables de cette Arabella nous étaient parvenus que les amoureux de Richard Strauss ne pouvaient rater cette soirée sans craindre de passer à côté de quelque chose. Le public parisien est gâté depuis quelques temps avec des distributions de haut ...
sergiu

Fabuleux coffret munichois de Sergiu Celibidache avec des Bruckner inégalés

Le coffret Warner "The Munich years" rassemble le legs de Sergiu Celibidache à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Munich, qui comprend quelques unes des plus belles exécutions de l'histoire de la musique, particulièrement dans Bruckner. Né en Roumanie en 1912, Sergiu Celibidache devint célèbre du jour au lendemain lorsqu’il fut nommé chef de l’Orchestre philharmonique de Berlin après la guerre, en attendant le procès en dénazification de Furtwängler. Après le retour ...
Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-Wozzeck-16.17---Emilie-Brouchon---OnP--9--800

Wozzeck par Christoph Marthaler revient à Bastille

C’est après presque huit ans d’absence à l’Opéra national de Paris que le Wozzeck du metteur en scène Christoph Marthaler réapparaît. Pour cette nouvelle reprise, la plupart des interprètes effectuent leur prise de rôle, à l’exception de Štefan Margita et Kurt Rydl. Et si le décor est resté le même, les autres composantes du spectacle ont subi des modifications plus ou moins importantes. Tout d’abord, il est à noter que la ...
Arabella München 2015

Arabella à Munich, pour Anja Harteros et Hanna Elisabeth Müller

C'est à Andreas Dresen que l’Opéra de Munich confie Arabella, le dernier et pas le moins problématique des opéras de Strauss et Hofmannsthal.  La longue histoire des cinéastes à l’opéra n’est pas près de trouver sa fin, quelles que soient les qualités qu’en attendent les directeurs qui les engagent. Tous, pourtant, ne sont pas Michael Hanecke, dont le Don Giovanni parisien avait ouvert à l’opéra des territoires qu’on ne soupçonnait pas ; après ...
du 14 juin au 10 juillet 2012

Renée Fleming, Arabella sans risques mais sans étincelles

L’Arabella de Richard Strauss et Hugo von Hofmannstahl prend sa source en 1927 lorsque le compositeur suggère à son librettiste favori « un petit travail intermédiaire en un acte » après La femme sans ombre de 1919 et Hélène d’Egypte qu’ils viennent d’achever. Très vite les deux hommes vont tenter de retrouver l’esprit et la réussite du Chevalier à la rose et c’est donc Vienne qui sera à nouveau le ...
eva_mei_serail_tce0611_vign2

Festival Mozart à Paris : un Enlèvement au sérail mitigé

Les occasions d’écouter à Paris ces dernières années L’Enlèvement au sérail étant des plus rares, on se réjouissait de la programmation du Singspiel de Mozart (1782, Vienne) par le Théâtre des Champs-Élysées, fut-ce-t-il en version de concert. Cet opéra s’inscrivait dans le cadre d’un Festival Mozart, proposé par la salle parisienne au mois du juin (sous la direction artistique de Jérémie Rhorer), et qui est amené à se reproduire dans ...
Ouverture de saison en demi-teinte

Wozzeck à Bastille, ouverture de saison en demi-teinte

Ouverture palote à l’ONP, après une Mireille étrillée par les confrères, la reprise de la production Marthaler de Wozzeck – un héritage de la période Mortier – souffre d’une distribution déséquilibrée. En effet, Vincent Le Texier est un Wozzeck honnête, bon acteur, qui a compris le rôle. Une prestation qui ne démérite pas, mais la voix ne suit pas toujours, l’émission est raide dans les aigus, la fatigue se fait sentir ...
Le rêve devenu réalité

Le rêve devenu réalité

Le Chevalier à la rose Les idées fausses ont la vie dure et il en circule quelques-unes autour du Chevalier à la rose. Cette extraordinaire production conçue par Nicolas Jœl permet d’appréhender dans sa totalité ce qui est probablement l’opéra le plus intelligent du répertoire. Pour pouvoir apprécier une telle splendeur attendre 30 ans n’est pas bien grave. Merci à Nicolas Jœl d’offrir au Capitole (et à l’opéra de Rome ...
A la recherche de l’Enlèvement et du Sérail !

A la recherche de l’Enlèvement et du Sérail !

Die Entführung aus dem Serail Mais qu’est ce que l’Enlèvement au Sérail a pu faire aux metteurs en scène ? Depuis que nous usons nos fonds de pantalons sur les scènes lyriques d’Europe, il faut reconnaître que cette partition en subit de toutes les couleurs : de l’historicisme daté, de la fête de patronage, des fantaisies lourdingues, des relectures d’avant garde ou bien encore de l’ennui branché… C’est dire que l’on abordait avec de très ...
Je t’aime…moi non plus !

Je t’aime…moi non plus !

Tristan und Isolde Très populaires jusque vers la fin des années soixante, les opéras de Richard Wagner abandonnent peu à peu les scènes italiennes, plus particulièrement celle du Regio de Turin où la dernière incursion wagnérienne date de six ans déjà, et la précédente de douze ans ! Pas étonnant dès lors que la première de ce Tristan und Isolde n’ait pas fait le plein. Et si le théâtre turinois espérait redorer ...
Un Enlèvement au Sérail respectueux et vivant

Un Enlèvement au Sérail respectueux et vivant

Ce DVD est la réédition d’un spectacle datant de l’» autre année Mozart », celle de 1991, coproduction des Opéras de Nice et de Cologne, enregistré ici dans le petit théâtre rococo de Schwetzingen. Signée Michael Hampe, la mise en scène est élégante et stylée, et présente l’action de manière limpide et sans contresens. On est bien en Orient au XVIIIe siècle, les costumes et les décors sont beaux, les personnages bien caractérisés, ...
Die Walküre, en force

Die Walküre en force, version Pierre Audi / Harmut Haenchen

Avec ce second volet du Ring amstellodamois, on continue d’admirer les deux grandes qualités de ce cycle : la mise en scène de Pierre Audi et la direction de Hartmut Haenchen. Nous l’avions déjà dit lors de nos chroniques du Rheingold (lire ici l’article sur les représentations au Nederlandse Opera et ici sur l’édition de ce spectacle en DVD), le scénographe sait à merveille ménager le respect du livret et ...
Le Maître... et l’apprenti

Le Maître… et l’apprenti

Les Maîtres chanteurs à Toulouse Mettre en scène aujourd’hui les Maîtres Chanteurs pose problème tant l’œuvre, apologie de l’art allemand fort connotée idéologiquement, a été récupérée par Hitler qui en fit l’opéra officiel du Troisième Reich - ce fut la seule œuvre jouée à Bayreuth en 1943 et 1944 lors de représentations réservées aux soldats et censées leur remonter le moral. Nicolas Jœl a pris le parti… de ne prendre aucun ...
La Deutsche Sinfonie d’Hanns Eisler

La Deutsche Sinfonie d’Hanns Eisler par Inbal

Depuis plusieurs années maintenant Radio-France et son distributeur Naïve se sont mis d’accord pour éditer, en collaboration avec l’INA, les concerts les plus remarqués parmi les dizaines produits par la maison ronde. Bien en fasse à cette initiative qui nous permet aujourd’hui de découvrir un compositeur engagé politiquement qui luttera tout d’abord contre le nazisme (sa tête est mise à prix par la gestapo) puis subira plus tard l’expulsion des ...
Une Walkyrie Néerlandaise

Une Walkyrie Néerlandaise

Die Walküre Le Nederlandse Opera, serait-on tenté de dire, est une maison sans histoires. Assez largement spécialisé dans le répertoire lyrique du XXe siècle, il fait cependant une large part aux œuvres plus classiques. Son public est «bon public» au bon sens du terme. On ne se souvient pas, en trente ans de fréquentation, d’y avoir entendu un seul sifflet aux saluts et pourtant les metteurs en scène iconoclastes, d’obédience germanique ...
Fin de Ring au Capitole

Fin de Ring au Capitole

Flamboyant Crépuscule de Richard Wagner Avec ce Crépuscule des dieux se conclut la première Tétralogie intégrale de Nicolas Joël au Théâtre du Capitole de Toulouse, vieux rêve que le metteur en scène caressait depuis longtemps et dont l’achèvement marque certainement une date importante pour ce théâtre. Il faut dire que, mis à part un Or du Rhin très controversé - et controversable - ce Ring se révèle une réussite certaine, même ...