Plus de détails

Luxembourg. Philharmonie. 10-XII-2006. Concert d’ouverture de « Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la culture 2007 ». Ivo Malec (né en 1925) : Epistola, cantate pour soprano, mezzo-soprano, ténor, basse, chœur et orchestre. Modest Moussorgski (1839-1881) : Tableaux d’une exposition, orchestration de Maurice Ravel. Claudia Barainsky, soprano ; Marjana Lipovsek, mezzo-soprano ; Robin Leggate, ténor ; Ralf Lukas, basse. Chœur Philharmonique Tchèque, Brno (direction : Petr Fiala). Orchestre Philharmonique du Luxembourg, direction : Emmanuel Krivine

Week-end de fêtes à Luxembourg pour célébrer l’inauguration de « Luxembourg et Grande Région, capitale culturelle de l’Europe 2007 ». L’initiative est intéressante puisqu’elle ne se limite pas à la capitale du Grand Duché et à son territoire, mais que ce projet fédère aussi les provinces limitrophes belges, allemandes et françaises. Jusqu’en décembre 2007, ces territoires seront parcourus de 500 manifestations dont 130 transfrontalières. La musique n’est bien sûr pas oubliée comme en témoigne ce prestigieux concert qui proposait la phalange nationale du Luxembourg dans une création d’.

est une figure imposante de la musique contemporaine. Né à Zagreb, il vit en France depuis 1959. Professeur de composition au CNSM de Paris entre 1972 et 1990, il est l’auteur d’une œuvre aussi personnelle qu’inclassable, au carrefour de plusieurs genres, et qui brasse différentes sources tant instrumentales qu’électroacoustiques. La création de son imposante cantate (pas moins de trois quarts d’heure) Epistola pour solistes, chœurs et orchestre était donc un évènement d’importance tant il compose avec une certaine parcimonie. Fruit de dix ans de maturation et de travail, cette partition est basée sur le texte, en latin, d’une lettre datée de 1522 où l’écrivain et humaniste croate Marko Marulic implore le pape Adrien IV de venir aider sa ville de Split menacée par l’invasion des Turcs. Au milieu des années 1990, marquée par la guerre dans l’ancienne Yougoslavie, ce texte eut un écho particulier pour le compositeur. Cette musique minérale, abrupte, granitique et dramatique saisit l’auditeur. La complexité et l’impact des textures vocales et chorales sont impressionnants. Rarement pièce contemporaine aura su générer autant de force et d’émotions. Les solistes, le chœur et l’orchestre sont impériaux sous la baguette précise et inspirée d’.

En seconde partie, les musiciens et leur chef nous proposaient une lecture festive et inspirée des Tableaux d’une Exposition dans l’orchestration de Maurice Ravel. Loin des visions de barbare russe façon Gergiev quand il est en forme, Krivine tire cette pièce de démonstration orchestrale vers la musique française. Clarté et lisibilité sont les maîtres mots de cette conception qui s’appuie sur un orchestre exceptionnel de musicalité et d’écoute mutuelle. Dans le superbe cadre du Grand auditorium de la Philharmonie, les musiciens se régalent des plus infinies nuances. L’ensemble culmine dans une Grande porte de Kiev lumineuse et éclatante comme un vitrail.

En parallèle de cet évènement était présenté le premier concours de direction d’orchestre Evgueni Svetlanov qui se déroulera en mai prochain. D’un rythme triennal, cette compétition ouverte aux chefs d’orchestre jusqu’à quarante ans, s’envisage comme une nouvelle référence dans le monde de la direction d’orchestre. L’ sera sur scène et un jury international présidé par Vladimir Ashkenazy jaugera les candidats. Resmusica reviendra sur cet évènement. Un site internet est dédié à ce concours : http : //www. svetlanov-evgeny. com

Crédit photographique : © Orchestre Philharmonique du Luxembourg

Plus de détails

Luxembourg. Philharmonie. 10-XII-2006. Concert d’ouverture de « Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la culture 2007 ». Ivo Malec (né en 1925) : Epistola, cantate pour soprano, mezzo-soprano, ténor, basse, chœur et orchestre. Modest Moussorgski (1839-1881) : Tableaux d’une exposition, orchestration de Maurice Ravel. Claudia Barainsky, soprano ; Marjana Lipovsek, mezzo-soprano ; Robin Leggate, ténor ; Ralf Lukas, basse. Chœur Philharmonique Tchèque, Brno (direction : Petr Fiala). Orchestre Philharmonique du Luxembourg, direction : Emmanuel Krivine

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.