À emporter, DVD, DVD Musique, Opéra

La Flûte pour les enfants…germanistes

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Die Zauberflöte für Kinder. Concept et script : Christian Bœsch. D’après la mise en scène de : Jean-Pierre Ponnelle. Présentation : Christian Bœsch et Jean-Pierre Ponnelle. Avec : Kurt Rydl, Sarastro ; Peter Schreier, Tamino ; Zdzislawa Donat, Königin der Nacht ; Ileana Cotrubas, Pamina ; Edda Moser, erste Dame ; Ann Murray, zweite Dame ; Ingrid Mayr, dritte Dame ; Christian Bœsch, Papageno ; Gudrun Sieber, Papagena ; Horst Hiestermann, Monostatos ; Solisten des Tölzer Knabenchores, Die drei Knaben ; Peter Weber, erster Priester ; Horst Nitsche, zweiter Priester ; Christian Spatzek, Sklave. Konzertvereinigung Wiener Staatsopernchor (chef de chœur : Walter Hagen-Groll). Orchestre philharmonique de Vienne, direction : James Levine. Réalisation : Brian Large. Enregistré le 26-VIII-1982 à la Felsenreitschule de Salzburg. Sous-titrage des morceaux musicaux en allemand, anglais et français. 1 DVD, TDK DVWW-OPMFC 824121002305. Zone 0. Durée : 1h 46’.

 

Le spectacle figurant sur ce DVD est une émanation de la fameuse production salzbourgeoise autrefois mise en scène par , celle qui fut créée à la Felsenreitschule en 1978 et donnée au festival lors de neuf saisons consécutives. Ces représentations légendaires, notamment marquées par le choix de présenter au public l’intégralité du dialogue de Schikaneder, furent également immortalisées par une très belle version discographique jadis publiée chez RCA, et dont on retrouve ici certains des principaux interprètes : en Pamina, Christian Bœsch en Papageno, Zdzislawa Donat en Reine de la nuit, ainsi que quelques autres.

On peut dire à cet égard que les jeunes enfants à qui ce spectacle était destiné ont eu bien de la chance, car on entendra rarement un plateau vocal aussi somptueux, même si la partie musicale, réduite à quelques airs ou ensembles souvent tronqués, n’excède pas une quarantaine de minutes. Un trio de dames qui affiche les noms de et de , voilà ce qui s’appelle du casting de luxe comme seul Salzbourg en était capable dans les années 1980. Parmi les chanteurs brillent particulièrement , une Pamina conjuguant charme et vaillance, , superbe chanteur et bien moins piètre acteur qu’on ne le dit généralement, et évidemment Christian Bœsch, maître d’œuvre de cette adaptation.

L’opéra prend en effet la forme d’une narration entreprise par l’interprète du rôle de Papageno, avec la sympathique complicité de son metteur en scène, en personne. Jouant à fond la carte de l’interactivité avec un jeune public acquis d’avance, le texte aborde ainsi, sous une forme simplifiée, les enjeux les plus abordables du chef d’œuvre de Mozart. Nul ne s’étonnera que Papageno en devienne le personnage principal.

Cependant, la valeur pédagogique du scénario concocté par Christian Bœsch dépasse largement le cadre spécifique de La flûte enchantée, car il se veut une véritable initiation au monde magique de l’opéra, voire de la représentation théâtrale au sens le plus large. Sont ainsi abordées, sous une forme rendue accessible à un jeune public, des notions aussi fondamentales que l’illusion dramatique, le dédoublement de l’acteur, la distanciation théâtrale, le rôle de la musique par rapport au texte et même l’importance de l’interprétation musicale. Les interventions de Jean-Pierre Ponnelle, au cours de la narration, permettent également aux jeunes spectateurs de se familiariser avec certains termes propres à l’univers lyrique.

Personne ne mettra en doute les grandes qualités de ce spectacle, autant pour la partie musicale (soulignons la présence dans la fosse de l’, conduits par un en grande forme) que théâtrale. On pourra hélas se demander quel bénéfice les jeunes francophones pourront tirer d’un DVD contenant plus d’une heure de narration en allemand, les sous-titres étant malheureusement réservés exclusivement à la partie musicale.

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Die Zauberflöte für Kinder. Concept et script : Christian Bœsch. D’après la mise en scène de : Jean-Pierre Ponnelle. Présentation : Christian Bœsch et Jean-Pierre Ponnelle. Avec : Kurt Rydl, Sarastro ; Peter Schreier, Tamino ; Zdzislawa Donat, Königin der Nacht ; Ileana Cotrubas, Pamina ; Edda Moser, erste Dame ; Ann Murray, zweite Dame ; Ingrid Mayr, dritte Dame ; Christian Bœsch, Papageno ; Gudrun Sieber, Papagena ; Horst Hiestermann, Monostatos ; Solisten des Tölzer Knabenchores, Die drei Knaben ; Peter Weber, erster Priester ; Horst Nitsche, zweiter Priester ; Christian Spatzek, Sklave. Konzertvereinigung Wiener Staatsopernchor (chef de chœur : Walter Hagen-Groll). Orchestre philharmonique de Vienne, direction : James Levine. Réalisation : Brian Large. Enregistré le 26-VIII-1982 à la Felsenreitschule de Salzburg. Sous-titrage des morceaux musicaux en allemand, anglais et français. 1 DVD, TDK DVWW-OPMFC 824121002305. Zone 0. Durée : 1h 46’.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.