Plus de détails

Franz Liszt (1811 – 1886) : Après une lecture de Dante. Fantasia quasi Sonata (Années de pèlerinage, 2eme année, Italie) ; Au lac de Wallenstadt (Années de pèlerinage, 1ere année, Suisse) ; Funérailles (Harmonies poétiques et religieuses) ; Nocturne « En rêve » ; Deux Etudes de concert : Waldesauschen (Murmures de la fôret) et Gnomenreigen (Ronde des lutins) ; Trübe Wolken (Nuages gris) ; Totentanz (Danse macabre, transcription pour piano seul dédiée à Hans von Bülow) ; Lacrymosa (Transcription du Requiem de Mozart). Marylin Frascone, Piano. 1 CD Transart Live TR149. Code barre : 3760036921492. Enregistré au manège de Reims en Juin 2006 pendant le Festival des Flâneries musicales d’été de Reims. Notice bilingue français, anglais. Durée 60’27’’.

 

De toute la force du clavier…Unanimement considéré comme étant le père de la technique pianistique moderne et du récital, Liszt a maintenu toute sa vie son activité créatrice. Pianiste virtuose, compositeur de génie, séducteur et grand intellectuel, cet artiste incomparable a voyagé dans toute l’Europe. La multitude d’images et de sensations recueillies au cours de ces voyages a servi de modèle d’inspiration pour la composition du recueil Années de pèlerinage, initialement intitulé Album d’un voyageur. Les deux premières pièces de ce disque sont tirées des recueils 2ème année Italie et 1ère année Suisse. On trouve dans leur interprétation beaucoup de qualités qui distinguent la jeune pianiste  : virtuosité, précision des attaques et homogénéité de jeu. Les Funérailles, tirées des Harmonies poétiques et religieuses présentent un caractère beaucoup plus coloré. Bien qu’empreintes d’une forte inspiration romantique, elles ont un caractère fascinant et très affirmé. Après un bref nocturne En Rêve bien fluide, une des dernières compositions de Liszt mais cependant loin d’être dépourvue d’audace, interprète ensuite deux Etudes de concert : Murmures de la forêt, décrite comme étant est une vaste évocation de la nature, et Ronde des lutins, qui nécessite une virtuosité impeccable, et un parfait contrôle de toute la technique pianistique. Malgré les difficultés imposées par la partition, la musicalité de l’artiste s’exprime pleinement et l’écoute procure infiniment de plaisir. L’interprétation est remarquablement vive, plutôt colorée et cependant toujours précise.

Quant à la Totentanz, c’est un véritable morceau de bravoure. Cette célèbre « danse macabre », est, à juste titre, redoutée par les pianistes à cause des prouesses imposées par le compositeur, qui, ne l’oublions pas, a probablement été un des plus grands virtuoses du clavier. L’extrême grave du piano est fortement sollicité et le résultat est assez impressionnant, il faut l’avouer. Après une introduction époustouflante, le thème fait l’objet de six variations, toutes aussi diaboliques. La transcription du Lacrymosa du Requiem de Mozart termine le récital. C’est une œuvre assez délicate à interpréter, puisque l’esprit de Wofgang est toujours présent, et l’œuvre est sûrement l’une des plus populaires de tout le Répertoire. Ce Lacrymosa achève de nous convaincre, si besoin en était, que la jeune Marilyn Frascone possède une totale maîtrise de son art.

Il faut également préciser qu’il s’agit d’un enregistrement en « live », choix défendu par le label Transart. Partant du principe que l’artiste donne le meilleur de lui-même au concert, et que la communication avec le public transcende l’interprétation, cet éditeur revendique le « label bio ». Il faut cependant reconnaître que si la ferveur du public aide à fixer ces moments d’émotion intense, l’exercice n’en est que plus périlleux.

Un disque très énergétique comme on aimerait en voir souvent, à écouter le matin de bonne heure, pour saisir… toute la force du clavier !

(Visited 94 times, 1 visits today)

Plus de détails

Franz Liszt (1811 – 1886) : Après une lecture de Dante. Fantasia quasi Sonata (Années de pèlerinage, 2eme année, Italie) ; Au lac de Wallenstadt (Années de pèlerinage, 1ere année, Suisse) ; Funérailles (Harmonies poétiques et religieuses) ; Nocturne « En rêve » ; Deux Etudes de concert : Waldesauschen (Murmures de la fôret) et Gnomenreigen (Ronde des lutins) ; Trübe Wolken (Nuages gris) ; Totentanz (Danse macabre, transcription pour piano seul dédiée à Hans von Bülow) ; Lacrymosa (Transcription du Requiem de Mozart). Marylin Frascone, Piano. 1 CD Transart Live TR149. Code barre : 3760036921492. Enregistré au manège de Reims en Juin 2006 pendant le Festival des Flâneries musicales d’été de Reims. Notice bilingue français, anglais. Durée 60’27’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.