Danse , La Scène

Coppélia kitchissime par Cisco Aznar

Plus de détails

Paris. Théâtre National de Chaillot. 24-I-08. Ballet du Grand Théâtre de Genève : Coppélia. Chorégraphie, bande-son : Cisco Aznar. Musique : Léo Delibes. Scénographie, costumes : Luis Lara. Film : Cisco Aznar, David Monti. Lumière : Samuel Marchina. Bande-son : Andréas Pfiffner. Avec Cécile Robin Prévallée, Céline Cassone, Ilias Ziragachi, Grant Aris, André Hamelin, Luc Benard, Alma Munteanu, Fernanda Barbosa, Gregory, Grégory Deltenre, Harris Gkekas et Giuseppe Bucci, Yukari Kami, Olivier Nobis-Peron, Luciana Reolon, Violaine Roth, Bruno Roy, Madeline Wong, Yanni Yin.

Le chorégraphe catalan revisite le classique Coppélia d’Arthur St Léon pour en faire un ballet-pantomime graphique en noir et blanc au premier acte, en couleurs au second. L’action est transposée dans les années 1950 et la mise en scène tient à la fois de l’opérette et de la comédie musicale avec son cortège de personnages pittoresques et travestis.

Coppélia, poupée rafistolée de bric et de broc, apparaît dans une cage suspendue aux cintres. Elle affole Franz, le petit fiancé de Swanilda, qui tombe amoureux d’elle et lui offre un baiser. Ce baiser la ramènera à la vie et elle sera contrainte de choisir entre Franz et Coppélius, le savant fou qui l’a modelée. Autour de ce couple infernal gravitent femmes de ménage et ouvriers, une gitane et un curé, dans une ville imaginaire bien peu hospitalière. Dans l’antre du savant fou, que dévoile le 2ème acte, les créatures les plus étranges s’animent en technicolor.

Entrecoupés de passages projetés et de scènes plus théâtrales, les parties purement chorégraphiques sacrifient au rituel du pas de deux et de la variation, dans une version simplifiée. Avec de tels partis pris de mise en scène, lorgnant vers le burlesque et le grand guignol, le propos de Coppélia aurait gagné à être raccourci et concentré en un acte. La partition originale de est en effet inutilement allongée d’une composition contemporaine soporifique. Un ajout dont cette mise en scène pleine de peps se serait volontairement passé.

Crédit photos : © GTG/Isabelle Meister

Plus de détails

Paris. Théâtre National de Chaillot. 24-I-08. Ballet du Grand Théâtre de Genève : Coppélia. Chorégraphie, bande-son : Cisco Aznar. Musique : Léo Delibes. Scénographie, costumes : Luis Lara. Film : Cisco Aznar, David Monti. Lumière : Samuel Marchina. Bande-son : Andréas Pfiffner. Avec Cécile Robin Prévallée, Céline Cassone, Ilias Ziragachi, Grant Aris, André Hamelin, Luc Benard, Alma Munteanu, Fernanda Barbosa, Gregory, Grégory Deltenre, Harris Gkekas et Giuseppe Bucci, Yukari Kami, Olivier Nobis-Peron, Luciana Reolon, Violaine Roth, Bruno Roy, Madeline Wong, Yanni Yin.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.