Danse , La Scène, Spectacles Danse

Bamboo Blues de Pina Bausch : Souvenirs d’Inde

Plus de détails

Paris. Théâtre de la Ville. 16-VI-08. Tanztheater Wuppertal : Bamboo Blues. Mise en scène et chorégraphie : Pina Bausch. Décor et vidéo : Peter Pabst. Costumes : Marion Cito. Collaboration musicale : Matthias Burkert, Andreas Eisenschneider. Assistants à la mise en scène : Marion Cito, Daphnis Kokkinos, Robert Sturm. Avec les danseurs du Tanztheater Wuppertal.

Pour sa dernière création, la chorégraphe allemande a rapporté d’Inde, où elle s’est rendue plusieurs fois avec sa compagnie, de très belles images.

Un rideau ondoyant de cotonnades légères, des soies vives et chatoyantes, des fakirs et des contorsionnistes, mais aussi des acteurs de Bollywood. Autant de couleurs, de tissus et de parfums qui tracent sur scène le portrait d’une Inde sensuelle et passionnée, mais aussi pleine d’humour.

Dans une joyeuse ambiance de cour des miracles, cette Inde colorée et festive donne naissance dans la première partie du spectacle à des solos explosifs ou à des défilés de mode clins d’œil, tandis que dans la seconde partie, elle donne libre cours à des tableaux collectifs plus métissés et plus contemporains.

Plus qu’une grande fresque avec son décor monumental, a préféré pour « Bamboo Blues » resserrer l’action à l’avant-scène en délimitant l’espace par des pendrillons noirs. La danse en sort gagnante, alignant de superbes solos féminins, comme celui de Shantala Shivalingappa, qui offre une parfaite fusion entre la danse indienne traditionnelle et le tanztheater contemporain. Si dans la première partie, les garçons servent le plus souvent de faire valoir aux filles, ils tirent mieux leur épingle du jeu dans une seconde partie plus décalée et plus drôle. Un peu long et redondant, le spectacle souffre cependant de la pratique d’un entracte, entre deux parties d’une heure, qui casse le rythme et conduit le spectateur à décrocher. La compilation musicale qui accompagne le spectacle, hétéroclite et un peu datée, ne contribue pas non plus, il faut l’avouer, à captiver le public tout au long de ces deux heures de création.

Crédit photographique : © Laurent Philippe

(Visited 252 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Théâtre de la Ville. 16-VI-08. Tanztheater Wuppertal : Bamboo Blues. Mise en scène et chorégraphie : Pina Bausch. Décor et vidéo : Peter Pabst. Costumes : Marion Cito. Collaboration musicale : Matthias Burkert, Andreas Eisenschneider. Assistants à la mise en scène : Marion Cito, Daphnis Kokkinos, Robert Sturm. Avec les danseurs du Tanztheater Wuppertal.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.