Danse , Festivals, La Scène, Spectacles Danse

Recent works de Trisha Brown : décontraction et musicalité

Plus de détails

Paris. Palais Royal, dans le cadre du festival Paris Quartier d’Eté. 23/VII/08. Trisha Brown : Recent works. Directeur artistique et chorégraphe : Trisha Brown. Foray Forêt (1990). Scénographie et costumes : Robert Rauschenberg. Musique au choix de la fanfare de Banlieues Bleues. Direction musicale : Jean-Marc Bouchez. Present Tense (2003). Musique : Sonates et Interludes pour piano préparé de John Cage. Canto/Pianto (1998). Musique : Claudio Monteverdi, extrait de Orfeo, Collegium Vocal de Gand dirigé par René Jacobs. Avec les danseurs de la Trisha Brown Dance Company.

Deuxième programme de la chorégraphe américaine pour le festival Paris Quartier d’Eté, ces Recent works donnent un bel aperçu de son intérêt pour la musique, du baroque au contemporain, en passant par les musiques populaires.

Foray Forêt créé à la Biennale de la Danse de Lyon en 1990 est l’histoire d’une frustration, celle d’une fanfare lointaine que l’on ne voit pas et qui chemine sous les arcades du Palais Royal. Sur scène, pendant ce temps, des danseuses en costumes brillants (argent, doré ou mordoré) se livrent en silence à une étrange cérémonie. Dans ce temps suspendu, elle nous donnent une danse faite de torsions et d’angles droits, de basculements abrupts et de rebonds. On reste fasciné par cette fluidité, cette souplesse qui enchaîne chaque mouvement avec naturel et aisance. A la fin de la pièce, la fanfare lointaine s’est tue. Surgie de nulle part, une danseuse en robe de crépon vient comme un grande prêtresse clore cet étonnant cérémonial.

Dans Present Tense, créé en 2003 au Festival International de Danse de Cannes, les danseurs vêtus de rouge sang et de jaune poussin font assaut de virtuosité. Agiles et toniques, ils évoluent sans marquer la moindre pause sur la musique hypnotique de John Cage pour piano préparé. Chaque danseur impose sa présence au milieu du groupe, tout en se fondant harmonieusement dans cet ensemble d’une grande fluidité.

En 1998, trouve dans la structure musicale classique un nouveau défi, en tentant de transposer les principes musicaux en lignes chorégraphiques. Avec Orfeo, qu’elle met en scène sous la direction musicale de René Jacobs, se révèle son attrait pour le texte et le drame. Version dansée, sans chanteurs ni musiciens, Canto/Pianto traduit le personnage mythologique en une danse ample et vigoureuse. Lyrique, cette troisième facette du travail de la chorégraphe n’en est pas la moins étonnante. Elle clôt en tout cas un remarquable programme pour tous ceux qui sont encore à la recherche des racines de la danse contemporaine.

Crédit photographique : photo Canto/Pianto © Chris Tallis

Plus de détails

Paris. Palais Royal, dans le cadre du festival Paris Quartier d’Eté. 23/VII/08. Trisha Brown : Recent works. Directeur artistique et chorégraphe : Trisha Brown. Foray Forêt (1990). Scénographie et costumes : Robert Rauschenberg. Musique au choix de la fanfare de Banlieues Bleues. Direction musicale : Jean-Marc Bouchez. Present Tense (2003). Musique : Sonates et Interludes pour piano préparé de John Cage. Canto/Pianto (1998). Musique : Claudio Monteverdi, extrait de Orfeo, Collegium Vocal de Gand dirigé par René Jacobs. Avec les danseurs de la Trisha Brown Dance Company.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.