À emporter, CD, Opéra

Une nouvelle version de Didon et Énée par Teodor Currentzis

Plus de détails

Henry Purcell (1659-1695) : Dido and Aeneas. Simone Kermes, Dido ; Deborah York, Belinda ; Dimitris Tiliakos, Aeneas ; Margarita Mezentseva et Sofia Fomina, Two Women ; Oleg Ryabets, Sorceress ; Yana Mamonova et Elena Kondratova, Enchantresses ; Valeria Safonova, Spirit ; Alexandre Zverev, Sailor. The New Siberian Singers. musicAeterna, direction : Teodor Currentzis. 1 CD. Alpha 140. Code-barre : 3760014 191404. Enregistré en avril 2007 à l’Opéra-Théâtre de Novosibirsk (Russie). Notice de présentation bilingue (français et anglais) de très bonne qualité. Durée : 63’45’’.

 

Il ne s’agit sans doute pas d’une version de l’opéra de qui révolutionnera une discographie déjà riche et abondante, mais il y peu de chances non plus pour que cet enregistrement laisse l’auditeur indifférent.

Si les choix des tempi, alanguis à l’extrême dans les scènes intimistes et étonnamment saccadés dans les pièces chorales, pourront surprendre ou déranger certains, il n’est pas dit que cette esthétique résolument maniériste soit entièrement dénuée d’authenticité. On appréciera en tout cas l’apparition dans la partition de certaines pièces instrumentales, qui complètent les passages dansés de l’opéra.

Le point faible de cet enregistrement réside de toute évidence dans la prononciation de l’anglais, pour le moins incertaine dans le cas de la plupart des chanteurs, à l’exception toutefois de , la seule Anglaise de la distribution, et de , peu attendue dans le sobre rôle de Didon. Les deux voix, égales en volume et en couleur, font de Belinda davantage la sœur de Didon que sa confidente. Le problème de la langue mis à part, les chanteurs de cette version font plutôt bonne figure, même si la distribution est très nettement dominée par , Didon noble et sensuelle dont les maniérismes vocaux relèvent davantage d’une rhétorique et d’une esthétique de la pudeur et de la retenue, que de la froideur ou du manque de passion que certains ne manqueront sans doute pas de relever. L’ornementation de la ligne vocale est d’ailleurs du meilleur effet…

Il s’agit ainsi d’une version très contrastée, qui alterne avec bonheur les moments de profonde douleur intérieure (la partie « privée » de l’opéra) et ceux d’exubérance joyeuse (la partie « publique »).

Merci à et aux musiciens venus des froids sibériens de nous avoir fait découvrir cette nouvelle façon d’envisager le chef-d’œuvre de Purcell.

Plus de détails

Henry Purcell (1659-1695) : Dido and Aeneas. Simone Kermes, Dido ; Deborah York, Belinda ; Dimitris Tiliakos, Aeneas ; Margarita Mezentseva et Sofia Fomina, Two Women ; Oleg Ryabets, Sorceress ; Yana Mamonova et Elena Kondratova, Enchantresses ; Valeria Safonova, Spirit ; Alexandre Zverev, Sailor. The New Siberian Singers. musicAeterna, direction : Teodor Currentzis. 1 CD. Alpha 140. Code-barre : 3760014 191404. Enregistré en avril 2007 à l’Opéra-Théâtre de Novosibirsk (Russie). Notice de présentation bilingue (français et anglais) de très bonne qualité. Durée : 63’45’’.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.