À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Hommage à deux grands maîtres du clavier

Plus de détails

Frédéric Chopin (1810-1849) : Préludes op. 28 ; Franz Liszt (1811-1886) : Sancta Dorothea ; Nuages gris ; La lugubre gondole n°1 ; Bagatelle sans tonalité ; Chant du berceau. Remi Masunaga, piano. 1 CD autoproduit BRO307. Enregistré en « live » le 6 mars 2007, à l’église Saint-Pierre de Paris. Livret en français et en anglais. Durée 51’06.

 

Autoproduit

La jeune pianiste japonaise Remi Masunaga a effectué ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Après l’obtention de plusieurs diplômes (dont les prix de piano, contrepoint, harmonie et musique de chambre), c’est tout naturellement qu’elle mène ensuite une carrière de concertiste, soliste et chambriste, tant en France qu’à l’étranger. Comptant à son brillant palmarès une dizaine d’enregistrements, celle-ci a choisi de nous présenter, dans ce nouvel enregistrement, les 24 Préludes de Chopin et cinq originales pièces de Liszt.

Les Préludes exigent non seulement de très grandes capacités techniques, mais aussi poésie, souplesse et raffinement, qualités qui ne font aucunement défaut à Remi Masunaga qui en offre ici une interprétation soignée, exaltant les caractères affirmés tant dans l’énergie que la tendresse. Son toucher, léger quand il le faut, sait aussi être imposant lorsque la partition le réclame. L’interprète semble se livrer avec gourmandise aux prouesses pianistiques imposées par le compositeur. Mais bien entendu il n’est point besoin de faire une démonstration de pure technique, il s’agit aussi -et surtout- de faire de la musique. Enregistrer des grandes partitions du répertoire est un exercice périlleux dans lequel l’interprète doit absolument affirmer sa personnalité dans son discours musical. Sans être pour autant révolutionnaire, l’interprétation de cette fougueuse pianiste réussit à nous enchanter d’un plaisir de chaque instant.

Pour la seconde partie de l’enregistrement, la pianiste a choisi elle-même de compléter le programme avec cinq pièces de Liszt, « qui ont en commun avec les Préludes, outre qu’il s’agit là aussi de formes brèves, une profonde modernité et une liberté de langage absolument propre aux grands compositeurs ». Au contraire des Préludes de Chopin, les pièces originales du compositeur hongrois choisies par Remi Musanaga sont très peu jouées en concert. A travers la magie du piano, nous y entendons de la poésie, du patriotisme magyar, du romantisme, et bien entendu une parfaite maîtrise de la composition pianistique. Il y a un monde entre Nuages gris ou Chants du Berceau, et l’incroyable Bagatelle sans tonalité (dont nombre de musicologues affirment qu’elle contient en germe tout Scriabine). Cette dernière, composée en 1885, date de la fin de la vie du compositeur. Une musique étrange, totalement libre harmoniquement, qui se conclut sur un accord surprenant et non résolu. Toutes ces pièces portent le sceau de la concision et de l’extrême concentration de langage propre aux grands compositeurs. Bien qu’effectué en prise directe, l’enregistrement est excellent, l’ingénieur du son n’a manifestement pas placé ses micros dans les entrailles de la « bête ». L’image sonore est précise. Mais que serait une excellente prise de son sans une digne interprétation : le moins que l’on puisse dire, c’est que Remi Masunaga ne trahit pas nos espoirs.

Plus de détails

Frédéric Chopin (1810-1849) : Préludes op. 28 ; Franz Liszt (1811-1886) : Sancta Dorothea ; Nuages gris ; La lugubre gondole n°1 ; Bagatelle sans tonalité ; Chant du berceau. Remi Masunaga, piano. 1 CD autoproduit BRO307. Enregistré en « live » le 6 mars 2007, à l’église Saint-Pierre de Paris. Livret en français et en anglais. Durée 51’06.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.