À emporter, Audio, Opéra

Martinů et Juliette par Sir Charles Mackerras

Plus de détails

Bohuslav Martinů (1890-1959) : Juliette, suite d’orchestre H 253B (arrangement de Zbyněk Vostřák) ; Trois fragments de l’opéra Juliette H 253A. Magdalena Kožená, Juliette ; Steve Davislim, Michel ; Frédéric Goncalves, le Marchand de souvenirs ; Nicolas Testé, Le Vieux ; Michèle Lagrande, La Petite Vieille. Philharmonie Tchèque, direction : Sir Charles Mackerras. 1 CD Supraphon SU 3994 2. Code barre : 0 99925 39942. Enregistré en décembre 2008 à Prague. Notice de présentation en anglais, allemand, français et tchèque. Texte chanté en français, traduction en : anglais, allemand et tchèque. Durée : 52’42’’

 

Le toujours très actif label Supraphon publie une captation réalisée dans le cadre des journées Martinů 2008 de Prague. Le grand connaisseur des musiques tchèques Sir officie pour rendre justice à deux versions synthétiques de l’opéra Juliette ou la clé des songes du compositeur.

tenait particulièrement à cet opéra. Créé à Paris en 1937, avec grand succès, la partition tirée d’un livret de George Neveux fut synthétisée en trois fragments en 1939 afin d’un faciliter la diffusion. Ce fut l’unique fois où le compositeur établit une suite avec voix à partir d’une de ses réalisations scéniques ; il avait peut être en tête les trois fragments de Wozzeck d’Alban Berg. Destinés à être joués par l’orchestre de la radiodiffusion française, ces extraits ne furent finalement donnés en première mondiale qu’en décembre 2008. Les évènements de l’Histoire contribuèrent à précipiter dans l’oubli la partition et son manuscrit. Bien que connue des chercheurs, cette pièce ne réapparu qu’au cours des années 1990 quand la Fondation Martinů s’empressa d’acquérir cette réduction piano chant auprès d’un collectionneur allemand. En 2007, alors que la Fondation préparait l’édition de la partition, on découvrit dans les archives de l’agence DILIA l’autographe de la partition de ces trois fragments.

En 1969, le compositeur tchèque Zbyněk Vostřák réalisa une suite purement symphonique de la partition. En un moins d’un quart d’heure, l’auditeur parcourt des passages des trois actes de la partition.

La musique de Martinů est comme toujours brillante, scintillante et ciselée avec passion et perfection par un maître artisan. Cette dentelle musicale et poétique trouve ici des interprètes passionnés. fait briller sa chère philharmonie tchèque qui se pare de ses plus belles couleurs. Dans les trois fragments, la distribution, essentiellement francophone, est portée par la Juliette irradiante de .

Ce magnifique disque, à la notice de présentation exhaustive est un modèle éditorial et un apport essentiel à notre connaissance de la musique tchèque.

Plus de détails

Bohuslav Martinů (1890-1959) : Juliette, suite d’orchestre H 253B (arrangement de Zbyněk Vostřák) ; Trois fragments de l’opéra Juliette H 253A. Magdalena Kožená, Juliette ; Steve Davislim, Michel ; Frédéric Goncalves, le Marchand de souvenirs ; Nicolas Testé, Le Vieux ; Michèle Lagrande, La Petite Vieille. Philharmonie Tchèque, direction : Sir Charles Mackerras. 1 CD Supraphon SU 3994 2. Code barre : 0 99925 39942. Enregistré en décembre 2008 à Prague. Notice de présentation en anglais, allemand, français et tchèque. Texte chanté en français, traduction en : anglais, allemand et tchèque. Durée : 52’42’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.