Plus de détails

Gustav Mahler (1860-1911) : Des Knaben Wunderhorn. Bo Skovhus, baryton ; Stefan Vladar, piano. 1 livre-CD intitulé A tout jamais, La Dogona. Code barre : 9 782940 055616. Enregistré au Casino Baumgartner, Vienne (Autriche) du 22 au 25 août 2008. DDD. Notice : français, textes : allemand-français. Durée : 69’46

 

« Lorsqu’il lut enfin le Knaben Wunderhorn, Mahler dut avoir l’impression de se retrouver chez lui. Tout ce qui l’émouvait y figure : la nature, la piété, le désir, l’amour, la séparation, la nuit, la mort, le monde des esprits… » Ainsi s’exprime justement le chef d’orchestre Bruno Walter qui le connut bien personnellement. Ce Cor merveilleux de l’enfant (Des Knaben Wunderhorn en allemand), un recueil de poésie médiévale, inspira effectivement et sa passion des beaux textes le conduisit à habiller de notes, sous forme de lieder pour voix et piano aussi, les splendides poèmes de Friedrich Rückert, Mong-Kao-Jen et Wang-Wei entre les années 1888-1890 et le début du siècle. Pour défendre de telles chansons, profondément et sincèrement inspirées, un tout nouveau label La Dagona, fait appel au baryton danois et au pianiste autrichien , tous les deux nés en 1962 et à la tête d’un robuste et éclatant parcours artistique. L’objet se présente sous forme d’un CD-livre accompagné d’un livre offrant un texte de Jean Starobinski, les poèmes en allemand avec leur traduction française, des notes établies par Pierre Michot, quelques photographies des interprètes (aucune de Mahler !) sur le lieu de l’enregistrement qui se déroule au Casino Baumgartner, à Vienne, à la fin du mois d’août 2008.

Manifestement inspirés par les œuvres abordées, chanteur et pianiste distillent une atmosphère sobre mais ample, façonnent un climat délicat, suggestif et affirmé à la fois, élaborent de formidables ombres et saveurs mahlériennes, entretiennent avec ardeur et précision tant de sentiments et situations abordées avec délicatesse ou fermeté par les textes eux-mêmes ainsi que par les deux interprètes en état de grâce. , à la fois héroïque, lyrique et fantasque, s’adopte avec flexibilité aux changements imposés par chacun des textes retenus tandis que Stefan Vlada s’impose en brodant sa splendide partie totalement indispensable à l’établissement de la magie Mahler. Du monde de l’insouciante au monde de la mort, de la comptine à la légende, du drame au comique, ils colorent, suggèrent et chantent à merveille chaque situation avec un intense dépouillement et un tempérament inoubliable. Un mélange d’humilité, de noblesse et d’élévation distingue cette version à placer logiquement au sommet de la discographie.

Plus de détails

Gustav Mahler (1860-1911) : Des Knaben Wunderhorn. Bo Skovhus, baryton ; Stefan Vladar, piano. 1 livre-CD intitulé A tout jamais, La Dogona. Code barre : 9 782940 055616. Enregistré au Casino Baumgartner, Vienne (Autriche) du 22 au 25 août 2008. DDD. Notice : français, textes : allemand-français. Durée : 69’46

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.