Mot-clef : Bo Skovhus

Le Maggio Musicale Fiorentino 2018-2020

L’institution italienne était à Paris pour présenter sa programmation, non seulement le célèbre festival, cette année du 2 mai au 26 juin, mais aussi ses saisons d’opéras et concerts en 2018/2019 et 2019/2020 dans sa salle moderne inaugurée en 2011.   Les coupes budgétaires passées, le scandale de Carmen dans la mise en scène de Leo Muscato en janvier 2018 sont loin maintenant, et la maison dirigée par Cristiano Chiarot depuis ...
Karl_V.__B._Skovhus_c_W._Hoesl___13_

Bo Skovhus est Karl V dans l’opéra d’Ernst Křenek à Munich

Rarement programmé, le chef-d’œuvre lyrique d’Ernst Křenek basé sur les dernières années de règne de Charles Quint retrouve une scène en 2019 avec la nouvelle production du Bayerische Staatsoper. Né la même année que Kurt Weill, élève à seize ans de Franz Schreker et compositeur précoce, Ernst Křenek passe rapidement d’influences jazz au dodécaphonisme pour continuer ses recherches après la Seconde Guerre mondiale vers la musique sérielle et électroacoustique. Il est ...
La passion Bérénice de Michael Jarrell sur la scène de Garnier

La passion Bérénice de Michael Jarrell sur la scène de Garnier

Faire chanter l'alexandrin de Racine, voilà le défi que se lance le compositeur suisse Michael Jarrell dans Bérénice donné à Garnier. C'est son sixième ouvrage scénique et le second volet de la trilogie convoquant les chefs d’œuvre de la littérature française, telle que l'a imaginée Stéphane Lissner en passant commande à trois créateurs d'aujourd'hui. « Il se trouve que j'ai un rapport complexe avec la langue française lorsqu'elle est chantée » avoue le ...
9C2A7739

Frank Castorf fait sienne La Maison des morts

Dans le chef-d’œuvre de Janáček, l’Opéra de Munich fait face à une rude concurrence et s’en tire avec tous les honneurs. Depuis la production de Patrick Chéreau au festival d'Aix en 2007 puis en tournée, De la maison des morts occupe dans les programmes des grands opéras du monde une place inédite et bien méritée : après la création à Londres d'une autre coproduction internationale mise en scène par Krzysztof Warlikowski, ...

L’Opéra de Paris fêtera ses 350 ans en 2019

L’Opéra national de Paris a lancé hier sa saison anniversaire 2018/2019 lors d’une soirée au Palais Garnier en présence de nombreux artistes et retransmise sur son site. Tout au long de cette saison, et jusqu’au 31 décembre 2019, l’Opéra national de Paris célébrera son 350e anniversaire. C’est en effet le 28 juin 1669 que Louis XIV signait la lettre patente autorisant le conseiller Pierre Perrin à établir une académie royale ...
wozzeck oper am rhein skovhus kuncio

Wozzeck par injection létale à Düsseldorf avec l’incroyable Bo Skovhus

Pour sa nouvelle production de Wozzeck, l’Oper am Rhein de Düsseldorf a fait appel à Stefan Herheim, qui transpose l’action dans une chambre d’exécution des États-Unis. Bo Skovhus livre à nouveau une prestation scénique exceptionnelle dans le rôle-titre, le reste de la distribution étant vocalement porté par la magnifique Marie de Camilla Nylund et le Capitaine de Matthias Klink. En transportant l’exécution de Johann Christian Woyzeck, mort par pendaison sur la ...
Elisa_Haberer___Opera_national_de_Paris-Lear-Elisa-Haberer-Opera-national-de-Paris-11-

Le bruit et la fureur du Lear de Reimann à l’opéra Garnier

Lear d'Aribert Reimann avait déjà été donné à Garnier en 1982, mais dans une traduction française et une mise en scène très éloignée de celle de Jean-Pierre Ponnelle à la création munichoise de 1978. D'une facture ancrée dans les rugosités et les tics d'une avant-garde post Darmstadt, l'œuvre a, depuis, conquis de nombreuses scènes. On doit ce succès au souffle dramatique qui parcourt ces  trois heures d'une musique drue et compacte, ...
Die Meistersinger von Nürnberg à Bastille : le bonheur absolu

Die Meistersinger von Nürnberg à Bastille : le bonheur absolu 

Une grande réussite de l'opéra de Paris, dont on espère de nombreuses reprises ! Le rideau se lève pendant l'ouverture sur un Richard Wagner – ou peut-être Hans Sachs – en pleine fièvre créatrice. Il se dirige ensuite vers un coin de la scène où il retrouve, ému, ses jouets d'enfant. Par un joli effet scénique, le secrétaire à cylindre sur lequel le musicien composait enfle et devient la cathédrale Sainte-Catherine du ...
bo skovhus

La triste Belle Meunière de Bo Skovhus

Après le « Winterreise » de Jonas Kaufmann, puis le « Schwanengesang » de Michael Volle, le Grand Théâtre de Genève poursuit cette série de grands récitals dédiée à Franz Schubert avec « Die schöne Müllerin » offert au baryton danois Bo Skovhus. Difficile de croire qu’un artiste ne sache pas que son travail n’a pas été à la hauteur de ses propres attentes. Et que ce doit être triste pour ...
Photo Wilfried Hösl

Dmitri Tcherniakov livre une Lulu sans âme ni charme à Munich

Amère déception pour la nouvelle production de Lulu à Munich par Dmitri Tcherniakov, musicalement comme scéniquement loin du but. Parfois, les dieux semblent veiller sur une production : avec une telle réunion de talents, pense-t-on, que pourrait-il arriver qui puisse tout gâcher ? Et pourtant, les promesses de la fiche de distribution sont parfois réduites à néant par la réalité de la scène : c'est ce qui est arrivé à la ...
DVD_BelAir_Don Giovanni Aix 2010

Don Giovanni – Aix 2010 par Tcherniakov et Langrée

Alors que le Festival d’Aix vient de reprendre cette production signée Dmitri Tcherniakov, BelAir nous propose en DVD (et Blu-Ray) la version princeps de ce spectacle, enregistrée en juillet 2010 avec une distribution assez proche, mais un orchestre tout à fait différent puisque Louis Langrée dirigeait alors le Freiburger Barockorchester, qui n'est pas exactement le London Symphony Orchestra fouetté par Marc Minkowski cette année. On a déjà beaucoup discouru sur cette ...
Gustav_Froeding

Gustav Fröding, un poète maudit source d’inspiration musicale

Gustav Fröding (1860-1911) « Retranche de moi, ô mon Dieu, cette branche desséchée Qui jamais plus ne portera de fleurs, ni de fruits… » Gustav Fröding Les poètes de tous les temps et de tous les horizons ont toujours inspiré les musiciens. Impressionnés par ces mots appliqués en solitaire sur le papier, confidents silencieux et pas toujours bienveillants, ces derniers couchèrent sur des portées en attente, les sentiments, impressions et climats que leur dictait le ...
Capriccio (Saison 2003/2004)

Un Capriccio prêt à entrer dans la légende à l’Opéra de Paris

Certes ce Capriccio est une reprise d’une production créée en 2004, mais on ne s’en plaindra pas tant ce spectacle exemplaire d’intelligence, de subtilité, d’animation, de caractérisation des personnages, fait figure d’incontestable référence dans la réalisation scénique de l’ultime opéra de Richard Strauss. La mise en scène de Robert Carsen replace l’action dans l’Opéra Garnier lui-même tout en la déplaçant subtilement dans le temps au quasi moment de sa gestation ou ...
© Opéra national de Paris / Julien Benhamou

Veuve joyeuse, maris cocus !

Des décors modernes avec une touche de faste, une mise en scène pétillante, des chorégraphies souvent acrobatiques et un orchestre absolument entrainant ont transformé l’Opéra Garnier en une sorte de cabaret d’antan. L’opérette de Lehár, absente de la scène parisienne depuis une quinzaine d’années, s’est faite porteur de bonheur, légèreté et ironie malgré un début peu enthousiasmant probablement dû à l’absence de Susan Graham. Le deuxième acte est sans doute le ...
Le Colonel Chabert, impardonnable oubli

Le Colonel Chabert, impardonnable oubli

Qui a vu le film Le Colonel Chabert de Yves Angelo avec un Gérard Depardieu bouleversant, un diabolique Fabrice Lucchini, une magnifique Fanny Ardant et un génial Claude Rich pouvait, dans l’aventure de ce colonel qu’on croyait mort et qui revient au pays pour retrouver son honneur perdu, y voir le parfait argument pour un opéra. Si le cinéma et le théâtre se sont emparés de ce tragique récit, le ...
Così fan tutte à Salzbourg 2009 : un spectacle au top

Così fan tutte à Salzbourg 2009 : un spectacle au top

Un an après leur Don Giovanni salzbourgeois, la même équipe scénographique emmenée par le metteur en scène Claus Guth proposait avec ce Così fan tutte la dernière levée de la trilogie Da Ponte, où nous retrouvions les mêmes qualités que l’année précédente, sans les petits défauts qui pouvaient irriter par ci par là, faisant de ce spectacle un des plus aboutis et convaincants que nous ayons vus (depuis Ponnelle !) dans ...
Tristes Noces !

Tristes Noces dirigées par Plácido Domingo

Que dire ? Et surtout qu’écrire ?... et pourquoi faudrait-il à tout prix démolir cet immense travail de plusieurs semaines mené à bout par un Los Angeles Opera généralement accompli et superpolicé ? Mal ficelée, bâclée, si peu comique (bien que Barbarina, Bartolo, Marcellina et quelques autres soient ici ce soir assemblés dans le seul but de divertir), la production déroute, désoriente, tombe à plat. Mais aussi... pourquoi vouloir à tout prix transposer ces Nozze ...
Don Jack Nicholson

Don Jack Nicholson

Don Giovanni Radical. C'est le moindre qu'on puisse dire de la mise en scène, abondamment sifflée par le public aixois, de Dmitri Tcherniakov qui revisite de fond en comble Don Giovanni. Mérite-t-elle autant d'opprobre ? Certes, Tcherniakov a plus d'une fois désorienté, surtout après le mémorable ratage que fut Macbeth à l'Opéra de Paris. Pour ce Don Giovanni, il choisit un intérieur bourgeois, lieu unique d'une affaire de famille. Le Commandeur est le PDG ...
Un compositeur retrouvé

Hermann Wolfgang von Waltershausen, un compositeur retrouvé

Oberst Chabert Parfum d’inconnu au Deutsche Oper avec cet Oberst Chabert, opéra de 1912 signé d’un compositeur dont nous n’avions pas entendu une note, Hermann Wolfgang von Waltershausen. On savait que la respectable maison berlinoise avait connu jusque-là quelques déboires dans son cycle dédié aux raretés du répertoire. Cela explique sans doute l’abandon de la mise en scène (qui, à l’origine, devait être signée du réalisateur de cinéma canadien Atom Egoyan) ...
Mahler : « A tout jamais »

Mahler : « A tout jamais »

« Lorsqu’il lut enfin le Knaben Wunderhorn, Mahler dut avoir l’impression de se retrouver chez lui. Tout ce qui l’émouvait y figure : la nature, la piété, le désir, l’amour, la séparation, la nuit, la mort, le monde des esprits… » Ainsi s’exprime justement le chef d’orchestre Bruno Walter qui le connut bien personnellement. Ce Cor merveilleux de l’enfant (Des Knaben Wunderhorn en allemand), un recueil de poésie médiévale, inspira effectivement Gustav Mahler ...
Tristan und Isolde

Tristan und Isolde à Glyndebourne, pour Jiří Bĕlohlávek et Nina Stemme

Un nouveau DVD de Tristan und Isolde pour le catalogue d’Opus Arte ne pouvait se justifier pleinement que par l’excellence de la production filmée. Il s’agit là d’une captation sur le vif, issue des représentations de Glyndebourne d’août 2007 qui reprenaient la production de Nikolaus Lehnoff du festival de Glyndebourne 2003. On se souvient en effet de cette production qui fit parler d’elle puisqu’elle rompait avec la tradition mozartienne du ...
Don Calros Ramon Vargas

Don Carlos avec Ramón Vargas, pur chef-d’œuvre

Don Carlos, le plus abouti des opéras français de Verdi est enfin donné dans son intégralité, avant toutes les coupures, même celles opérées dès la création, à l’Opéra de Paris en 1867. Si le fait de remonter à la partition d’origine est légitime, ce sont les justifications dramatiques qui donnent raison à ce retour du texte primitif, à l’urtext, et au travail premier des librettistes et du musicien. Une version ...
Un Don Giovanni sur vitaminé

Le Don Giovanni survitaminé d’Ádám Fischer

Luxembourg Festival 2007 La mode des instruments anciens gagnant du terrain, le public a de plus en plus l’habitude d’entendre le répertoire mozartien joué sur des instruments d’époque, et avec des effectifs réduits. Tel n’était décidément pas le cas pour les deux représentations de Don Giovanni, données en version de concert au Grand Auditorium de la Philharmonie de Luxembourg. L’orchestre du Wiener Staatsoper, dynamisé par la direction extrêmement énergique d'Ádám Fischer, a ...
Noces d’automne

Noces d’automne

DGG édite en parallèle en CD et en DVD sa production phare du festival de Salzbourg 2006. Il faut dire qu’à un Idomeneo et une Clemenza di Tito prêt, ce spectacle était le seul du projet Mozart 22 où l’on pouvait entendre des stars, modeste compensation au regard des prix vertigineux pratiqués par le plus prestigieux des festivals du monde. Mais ces Nozze di Figaro sont plus celles d’Harnoncourt que ...
Grave et déchirant

Iphigénie en Tauride, grave et déchirant

Au risque de choquer les bonnes consciences, de faire grincer quelques dents, il faut bien reconnaître que cette Iphigénie en Tauride fait mouche. Et ceci, malgré l’absence totale de décors, l’absence de costumes, de machines, malgré ce modernisme outrancier, foncièrement eurotrash. Ces trois murs noirs couverts de sang (noir), de graffiti évoquant Agamemnon ou Clytemnestre, délimitent tout simplement l’espace scénique, lieu mythique - bien sûr - de tous les dangers, ...
Bo Skovhus, le plaisir du chant

Bo Skovhus, le plaisir du chant

Orchestre de la Suisse Romande Programmer dans un même concert, Franz Lehar et Gustav Mahler peut sembler incongru. La valse, l’opérette viennoise contre la révolution harmonique. C’est pourtant le défi que s’est lancé le chef Armin Jordan pour cette retrouvaille avec l’Orchestre de la Suisse Romande. Chose étonnante, la sauce prend ! Dans la manière éminemment lyrique d’aborder les œuvres au programme, le chef suisse rapproche les musiques de ces deux compositeurs ...
Abondance de bien

Abondance de bien

Klangbogen Vienne L’été musical autrichien ce n’est pas seulement Salzbourg, Innsbruck, Bregenz et Graz, c’est aussi Klangbogen à Vienne. Ce festival a le grand mérite d’animer une saison estivale dans la capitale alors que les grandes institutions sont soit fermées, soit en résidence dans de prestigieuses manifestations. L’affiche de Klangbogen se hisse au niveau des grands festivals internationaux (Placido Domingo, Kurt Streit, Zubin Metha) alors que l’événement offre une large place ...
giovanni_dresde

Balade au cœur de l’Allemagne romantique

Don Giovanni Rien de tel qu’une balade en Saxe et en Thuringe, cœur de l’Allemagne romantique, pour aller sur les traces de tous les compositeurs, écrivains, poètes, qui ont marqué les siècles d’or de la culture germanique. Si Leipzig n’est pas la ville natale de J.S Bach, il y fut Cantor de 1723 à 1750 à la Thomas Kirche où sa tombe a été transportée en 1950, où un chœur d’enfants ...
Parsifal, ambassadeur du Nouvel Age !

Parsifal, ambassadeur du Nouvel Age !

« Parsifal » au Grand Théâtre de Genève Après le Ring achevé l’an passé, Genève présentait le testament artistique de Richard Wagner, son Parsifal. La Grande Messe a été dite sur la scène genevoise, qui convoquait pour l’occasion Armin Jordan à la tête de l’Orchestre de la Suisse Romande. Émule du Bühnenweihfestspiel (Festival scénique sacré) que Wagner désirait sur la colline de Bayreuth, la production mise en scène par Roland Aeschlimann ...

Billy Budd « Initiales B.B »

Une salle bien vide pour la reprise de cet opéra « masculin » de Benjamin Britten (aucun personnage féminin n’est sur scène). Pourtant la production a déjà fait ses preuves et est l’une des plus réussies de l’OPÉRA BASTILLE. La mise en scène de Francesca Zambello dans l’unique décor modulable d’Alison Chitty n’a pas pris une ride depuis sa création en 1996 et reste toujours efficace, livrant à nu aux ...