À emporter, CD, Musique symphonique

Retour à Mahler avec Haitink à Chicago

Plus de détails

Gustav Mahler : Symphonie n°2 en ut mineur « Résurrection ». Miah Persson, soprano ; Christianne Stotijn, mezzo-soprano ; Chicago Symphony Chorus, direction : Duain Wolfe ; Chicago Symphony Orchestra, direction : Bernard Haitink. 2 CD CSO Resound. Référence : CSOR 901 914. Enregistré en concert, à Chicago, en novembre 2008. Notice de présentation en : anglais, français et allemand. Durée : 1h22

 

Le label auto-produit de l’orchestre de Chicago poursuit son exploration des symphonies de Mahler et cette, symphonie n°2, s’ajoute aux trois autres symphonies déjà éditée sous la baguette de . Il est incontestable que est l’un des plus grands mahlériens de notre époque et ce nouveau témoignage s’affirme déjà la cinquième version commercialisée du chef dans cette œuvre. Considérant que deux des témoignages du chef à Amsterdam (Philips) et Berlin (Philips) sont justement considérés comme des versions majeures de la discographie. De son côté, l’orchestre de Chicago est l’une des plus éminentes phalanges au monde pour Mahler, ayant appris le style mahlérien avec des chefs comme Fritz Reiner ou Sir Georg Solti. Dès lors, on attendait le chef et l’orchestre au rendez-vous !

Le résultat est intéressant mais pas entièrement convaincant ! Si Haitink est un trop grand artiste pour nous décevoir, son approche de la symphonie pose question. Refusant tout spectaculaire et recherche d’effets faciles, le chef semble épurer les partitions privilégiant la logique et la concentration sur la portée dramatique. Tout est solidement construit avec prudence : ainsi le premier mouvement commence un peu en demie-teinte pour se construire pas à pas avec intelligence. Mais le chef sait encore y faire et cisèle le déhanchement nostalgique du second mouvement avec grâce et sens de la musique alors que le long final est porté par une force plus logique que viscérale mais toujours patiemment réfléchie. Mais au final, on retient plus l’approche expérimentale, presque parfois abstraite, de cette version.

La captation manque de précision et de rondeur. Par rapport à des témoignages récents magnifiquement captés comme l’enregistrement de David Zinman (RCA) ou follement inspirés comme Gergiev (LSO Live), ce nouvel enregistrement peinera à devenir incontournable même s’il documente l’évolution de l’art d’un chef majeur.

Plus de détails

Gustav Mahler : Symphonie n°2 en ut mineur « Résurrection ». Miah Persson, soprano ; Christianne Stotijn, mezzo-soprano ; Chicago Symphony Chorus, direction : Duain Wolfe ; Chicago Symphony Orchestra, direction : Bernard Haitink. 2 CD CSO Resound. Référence : CSOR 901 914. Enregistré en concert, à Chicago, en novembre 2008. Notice de présentation en : anglais, français et allemand. Durée : 1h22

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.