Mot-clef : Christianne Stotijn

Lille Mahler 2 Bloch Nouveau Siècle

Résurrection de Mahler par Alexandre Bloch à Lille

Dans le cadre d’une intégrale des Symphonies de Mahler en deux saisons à Lille, Alexandre Bloch s’attaque en cette fin février à la Résurrection, un mois après la Titan et un mois avant la Troisième.  Jean-Claude Casadesus a le premier joué et enregistré Mahler avec l’Orchestre national de Lille, pour livrer il y a quelques années une belle proposition de la Symphonie n° 2. Maintenant dans les mains du jeune Alexandre ...
800px-Totentanz_Lübeck_1701

L’infernale Totentanz de Thomas Adès à la Philharmonie

Dans le catalogue de Thomas Adès, l'orchestre est un Roi au charisme à nul autre pareil. Force est de constater qu'avec son ébouriffante et tellurique Totentanz donnée par l'Orchestre de Paris, il franchit encore une étape, utilisant une écriture qui ne connaît désormais plus aucune limite. Créée en 2013 aux Proms de Londres dans un programme hommage à Witold Lutosławski, la Totentanz de Thomas Adès peut en réalité être considérée comme ...
Christoph Pregardien (347)

L’Oratorio de Noël avec le Concert Lorrain et Christoph Prégardien

L’approche des fêtes de Noël a toujours été propice aux représentations d’oratorios relatant les épisodes de la Nativité. Tant que le rituel ne confine pas avec la routine, nul ne s’en plaindra. L’interprétation de belle facture donnée par le Concert Lorrain à l’Arsenal de Metz aura en tout cas donné entière satisfaction aux « accros » de cette belle tradition musicale. C’est devant une salle comble que s’est déroulé ce beau ...
Daniele Gatti (c) TCE

Elias clôt le 46e Festival de Saint-Denis

Deux fois Elias, un monument tout indiqué pour conclure l'un des festivals les plus durables et les plus populaires. Le Chœur de Radio-France n'a pas oublié l’œuvre qu'il réussissait en 2009. Et le halo de la Basilique lui est plutôt favorable. La diction est toujours bonne, l'étoffe belle à défaut d'être transparente. Seul le si joli psaume (« Denn er hat seinen Engeln befohlen über dich ») semble alourdi par l'utilisation d'un ...
Gustavo Dudamel © Luis Cobelo  DG

Gustavo Dudamel ou le Nouveau Monde à Cologne

C’est un programme « Nouveau Monde » que l’Orchestre royal du Concertgebouw, placé pour l’occasion sous la baguette de Gustavo Dudamel, présente à Cologne en cette belle soirée printanière : Colores de la cruz del sur, un hommage au continent sud-américain signé Esteban Benzecry, les Neruda Songs de Peter Lieberson ainsi que la symphonie n° 9 d’Antonín Dvořák, intitulée justement «du Nouveau Monde». Le concert ne débute pas dans la facilité. ...
Médée

Staggering Médée by Krzysztof Warlikowski

This DVD featuring Médée provides the  music lover with the opportunity to watch Christophe Rousset and director Krzysztof Warlikowski’s memorable production of Cherubini’s masterpiece. First given at La Monnaie in Brussels in 2008, this opera returned in September 2011 before being presented in Paris at the Théâtre des Champs-Elysées in December 2012. First, we must applaud the appropriate choice of using the French version of the opera, including the spoken ...
Médée

Époustouflante Médée vue par Krzysztof Warlikowski

Ce DVD permettra au mélomane de visionner la mémorable production du chef d’œuvre de Cherubini que l’on doit à Christophe Rousset et au metteur en scène Krzysztof Warlikowski. Initialement donné à la Monnaie en 2008, ce spectacle fit l’objet d’une reprise en septembre 2011 avant d’être présenté à Paris, au Théâtre des Champs-Elysées, en décembre 2012. On saluera tout d’abord l’heureux choix de la version française et des dialogues parlés, ...
Nelsons Andris_12_vign

Le Tristan plein de fougue d’Andris Nelsons

C’est à peine éteints les derniers accords du Parsifal dirigé par Daniele Gatti, qu’un nouveau drame wagnérien venait emplir de son flux musical continu le Théâtre des Champs Elysées, puisque le jeune Andris Nelsons allait prendre les commandes d’un Tristan tout à son image à la tête de son orchestre de Birmingham. A l’évidence les deux chefs offrirent des visions bien distinctes. Le premier tout en rigueur et sobriété, dirigeant ...
Du grand National

Du grand National avec Daniele Gatti

Poursuivant sa série Mahler qui s’étalera sur trois saisons, l’ultime concert avec la Symphonie n°10 étant prévue le 1er décembre 2011, l’Orchestre National emmené par son chef Daniele Gatti abordait l’immense Troisième avec ses six mouvements de plus de quatre vingt dix minutes et dont le premier, le terrible Kräftig, entschieden (avec force, décidé) dura ce soir à lui tout seul plus de quarante minutes. Ce petit indice chronométrique pourra donner ...
Retour à Mahler !

Retour à Mahler avec Haitink à Chicago

Le label auto-produit de l’orchestre de Chicago poursuit son exploration des symphonies de Mahler et cette, symphonie n°2, s’ajoute aux trois autres symphonies déjà éditée sous la baguette de Bernard Haitink. Il est incontestable que Bernard Haitink est l’un des plus grands mahlériens de notre époque et ce nouveau témoignage s’affirme déjà la cinquième version commercialisée du chef dans cette œuvre. Considérant que deux des témoignages du chef à ...
Un apôtre aux Champs-Elysées

Matthias Goerne, un apôtre aux Champs-Elysées

Après Elias en janvier dernier, le Théâtre des Champs-Elysées donne l’occasion d’entendre le premier essai de Mendelssohn dans le genre de l’oratorio (1836). La première partie de l’œuvre présente la conversion du jeune Saül, après qu’il a pris part au martyre de Saint-Etienne : le sujet touchait évidemment le compositeur, dont le père s’était converti au luthéranisme et avait adopté le nom de Bartholdy. La seconde partie, un épitomé de la ...
Abbaye aux Dames

Festival de Saintes à l’Abbaye aux Dames

Au mélomane, le Festival de Saintes, dont Stephan Maciejewski est le directeur artistique, offre d’occuper assidûment son temps, avec, au minimum, trois concerts quotidiens : à l’apéritive mi-journée, une cantate de Bach ou, ça et là, de la musique de chambre; au souper, un programme plus développé; enfin, à la nuit tombée, un récital de mélodies. Sans compter, au cours de l’après-midi, des présentations de sessions de formation (le Jeune Orchestre ...
Une équipe solide !

Une équipe solide pour Jephtha par Paul McCreesh !

Difficile de comprendre en cette année anniversaire du Caro Sassone pourquoi la salle Pleyel a eu tant de mal à remplir ses rangs, «contrainte» d’offrir 2 places gratuites à chaque abonné. Alors trop de salles ? Trop de concerts (Demofoonte de Jommelli par Muti était donné au même moment à Garnier) ? Une œuvre mal connue ? Le doublon avec le Théâtre des Champs Elysées qui a donné l’œuvre il y a quelques mois ? Dommage car Jephtha ...
La quintessence absolue de l’opéra buffa rossinien

L’Italienne à Alger, quintessence de l’opéra buffa rossinien à Aix 2006

Cet enregistrement de L’Italienne à Alger, dernier opéra buffa que Rossini présenta au Théâtre San Benedetto de Venise le 22 mai 1813 n’est rien d’autre qu’un splendide bijou musical. Le spectacle offert au public du Festival d’Aix-en-Provence en juillet 2006 s’avère exaltant, enlevé, coloré et haletant de part en part. Pour servir ce chef-d’œuvre rossinien, la distribution sans faille fait appel à de remarquables chanteurs doublés d’acteurs de talent. A commencer ...
Mais comment font-ils ?

Mais comment font-ils ?

Giulio Cesare in Egitto Dans un récent article, nous évoquions les peines récentes de l’opéra baroque qui de Bruxelles à Amsterdam, subissait les sortilèges peu inspirés des scénographes. Fort heureusement ce Giulio Cesare, importé d’Amsterdam, montre qu’avec du talent et de l’intelligence, il est possible de transcender une œuvre sans y plaquer un message hors de propos, tout en respectant les différents sens du style baroque ; le tout dans une vision ...
La Dame de Pique sur le carreau

La Dame de Pique par Gennady Rozhdestvensky : sur le carreau

Quand Gennady Rozhdestvensky suit Lev Dodin qui prend la main pour La Dame de Pique, le spectateur est en droit d’espérer un spectacle de qualité, original et enlevé. D’autant que le plateau de chanteurs ne peut que retenir l’attention et inciter à la curiosité. Pourtant, dès les premières minutes, musiciens et chanteurs-acteurs vont globalement décevoir les attentes et espérances. D’abord, la mise en scène. Originale, certes. Qui part d’un concept intéressant : ...
Phantasien und Traumgestalten

Phantasien und Traumgestalten par Christianne Stotijn

Après Schwartzkopf ou Fischer-Dieskau, comment oser proposer une interprétation de ces quelques lieder de Wolf (sur les textes du poète Souabe au lyrisme féerique Mörike), d’une poignée de lieder de Berg et d’un choix, toujours soumis à caution, d’une douzaine de lieder de Schubert ? Dès la première audition, la voix de Christianne Stotijn sans nous faire oublier nos références, les dépoussière par une actualisation superbe de ce répertoire, sans grandiloquence gratuite ...
Thamos et Lithanies

Thamos et Lithanies

Rias Kammerchor Etape d’une tournée européenne, nous retrouvons ce soir au Beaux-Arts le RIAS-Kammerchor accompagné par l’Akademie für alte Musik Berlin, ensembles berlinois du plus haut niveau. Ils nous proposent des œuvres méconnues de Mozart qui figurent pourtant parmi les plus grandes créations de son génie, de la période où il n’est plus un enfant sans être encore un adulte. LeKyrie KV 322 fait partie d’une ébauche de messe que Mozart ...
Chœur en gloire

Claus Peter Flor, chœur en gloire à Toulouse

Ah ! le Requiem ! Divin Mozart, langueurs religieuses et componction ecclésiastique … Rien de cela, bien sûr : amateurs de clichés, passez votre chemin. Le Requiem de Claus Peter Flor, décapé comme les fresques de la Sixtine, retrouve ses vraies proportions, ses vraies couleurs. Les tempos, allants, sont partout les bons, c’est-à-dire qu’on n’entend pas ici les battues divisées par deux imposées par la tradition. L’orchestre retrouve une taille réduite (8/8/6/3) et ...
Sous le signe de Messiaen et des Oiseaux

Festival de La Roque d’Anthéron sous le signe de Messiaen et des Oiseaux

Somptueux week-end marial au royaume du piano Le Festival de La Roque d’Anthéron est béni des dieux, rien ne semblant devoir réfréner son élan. Depuis sa création en 1981, il ne cesse de monter en puissance, accueillant chaque année davantage de pianistes et de spectateurs venant du monde entier, au point de s’étirer cette année sur six semaines, à raison de deux ou trois rendez-vous quotidiens et d’irriguer de plus en ...