Mot-clef : Miah Persson

713NbSEf3eL._SX522_

La Résurrection de Mahler par Benjamin Zander et le Philharmonia Orchestra

Heureuse initiative que cette « résurrection » de la Symphonie n° 2 de Gustav Mahler interprétée en 2012 par Benjamin Zander à la tête du Philharmonia Orchestra, avec Miah Persson et Sarah Connolly en solistes.  Cet enregistrement s’inscrit dans le cadre d’un projet d’intégrale du corpus symphonique de Gustav Mahler lancé chez Telarc Records par Benjamin Zander et le Philharmonia Orchestra, interrompu, puis repris pour Linn Records en 2009. Une lecture grandiose ...
Persson

Britten et Mahler à la Philharmonie de Luxembourg

Programmation tout vingtième siècle à la Philharmonie. Aux côtés de solistes prestigieux, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, récemment pris en main par Gustavo Gimeno, s’affirme comme une des plus belles phalanges européennes. Les liens entre Mahler et Britten sont d’un ordre plus intime qu’on pourrait le penser. Outre l’engagement des deux hommes dans les institutions musicales de leurs pays respectifs, on pourra rappeler que le Nocturne de l’Anglais, donné en première partie ...
Don Giovanni_TCE

Don Giovanni du duo Rhorer/Braunschweig

Grosse actualité (et changement radical de répertoire) en ce printemps 2013 pour le chef Jérémie Rhorer, enchaînant en l’espace de quelques semaines la création de Claude de Thierry Escaich à l’Opéra de Lyon et cette nouvelle production de Don Giovanni, dans le cadre de la troisième et dernière édition du Festival Mozart dont il assure la direction artistique au Théâtre des Champs-Elysées. Il retrouve pour l’occasion Stéphane Braunschweig qui avait déjà ...
lso_haydn_davis_vign

Haydn par Colin Davis ? Juste un Haydn de plus !

Le manque de distance est parfois regrettable, et l’on pourra se demander à propos de cette énième version des Saisons de Joseph Haydn à quoi pensent certains éditeurs dans leurs choix artistiques. On a bien compris, certes, que les objectifs de la firme LSO Live, en termes de marketing, étaient avant tout d’assurer une large diffusion aux prestations du London Symphony Orchestra et de son chef attitré, Colin Davis. Mais ...
Così fan tutte à Salzbourg 2009 : un spectacle au top

Così fan tutte à Salzbourg 2009 : un spectacle au top

Un an après leur Don Giovanni salzbourgeois, la même équipe scénographique emmenée par le metteur en scène Claus Guth proposait avec ce Così fan tutte la dernière levée de la trilogie Da Ponte, où nous retrouvions les mêmes qualités que l’année précédente, sans les petits défauts qui pouvaient irriter par ci par là, faisant de ce spectacle un des plus aboutis et convaincants que nous ayons vus (depuis Ponnelle !) dans ...
La grande classe

Mariss Jansons, la grande classe

C’est désormais une bien bonne habitude que de retrouver le Bayerischen Rundfunk et son chef Mariss Jansons pour un concert de fin d’automne au Théâtre des Champs-Élysées. Etait-ce le temps plus qu’hivernal mais le public parisien avait laissé quelques places libres alors que le couple chef-orchestre qui nous attendait est un des meilleurs de la planète musicale actuelle. Les absents ont eu clairement tort car, une fois de plus le ...

Le Mahler aérien de Jansons

La radio bavaroise n’a pas de chance avec ses pianistes : après Murray Perahia, c’est au tour d’András Schiff d’annuler au dernier moment sa participation à ce concert, qui prend place dans une double intégrale en cours, celle des concertos de Beethoven et celle des symphonies de Gustav Mahler. Au moins, cette fois, le remplaçant est de valeur : la version que donne Lars Vogt du concerto de Beethoven est tout sauf ...
Retour à Mahler !

Retour à Mahler avec Haitink à Chicago

Le label auto-produit de l’orchestre de Chicago poursuit son exploration des symphonies de Mahler et cette, symphonie n°2, s’ajoute aux trois autres symphonies déjà éditée sous la baguette de Bernard Haitink. Il est incontestable que Bernard Haitink est l’un des plus grands mahlériens de notre époque et ce nouveau témoignage s’affirme déjà la cinquième version commercialisée du chef dans cette œuvre. Considérant que deux des témoignages du chef à ...
D’une éblouissante qualité musicale

Festival de Salzbourg 2009, d’une éblouissante qualité musicale

Le festival, construit comme une œuvre d’art, non seulement enchante mais fait penser et apprend à écouter. Salzbourg 2009, c’est le triomphe de l’intelligence au service de la beauté dans le plus grand respect du public. Pourquoi ? Parce que la manifestation la plus prisée d’Europe refuse de se considérer comme un phénomène de consommation parmi d’autres, ainsi que le précise d’entrée de jeu Helfi Schweiger. Il ne s’agit pas d’attirer le ...
De la musique avant toute chose

Iván Fischer et le Budapest Festival Orchestra, de la musique avant toute chose

Près d’un an après son dernier passage salle Pleyel avec l’Orchestre du Festival de Budapest, Iván Fischer revient avec cet ensemble qu’il dirige depuis presque un quart de siècle, dans son répertoire de prédilection pour s’y révéler magistral. Avec Till l’espiègle de Strauss (1894- 1895) tout d’abord. Partition pleine de verve que l’orchestre rend avec un enthousiasme et une précision de tous les instants. Les parties solistes remarquables (vents) brillent par ...
Le Chevalier à la rose

Le Chevalier à la rose

Il est peut-être né en Bavière mais c’est bien l’art de l’Autrichien Mozart que Richard Strauss habite après s’être abreuvé aux sources du post-romantisme. Non sans succès d’ailleurs ! Avec l’écriture du Chevalier à la rose (1911) il abandonne les satisfactions d’une auto-glorification pour décider de se complaire au sein d’un art, à ses yeux immortel et porteur de valeurs éternelles. Des succès innombrables accompagnèrent la métamorphose qui aujourd’hui encore rendent compte ...
« Tutto Mozart ! », un récital mi-figue, mi-raisin

« Tutto Mozart ! » par Bryn Terfel, un récital mi-figue, mi-raisin

Voici réuni sur un seul disque les grands airs du répertoire mozartien réservé aux seuls baryton et basse, « Tutto Mozart ! » comme le dit si bien le titre de ce récital. Ici, Bryn Terfel, accompagné de deux jeunes chanteuses, Christine Rice et Miah Persson, dirigé par Sir Charles Mackerras. Les qualités vocales et musicales de Bryn Terfel ne sont plus à prouver aujourd’hui, toutefois l’écoute de cet enregistrement nous laisse sur notre ...
The Mozart-Album

The Mozart-Album

En attendant la prochaine sortie en DVD de l’intégrale scénique de Mozart enregistrée lors du Festival de Salzbourg, Deutsche Grammophon publie plusieurs récitals vocaux consacrés à Mozart. Parmi ceux-ci, ce Mozart-Album, qui affiche les vedettes, de longue date comme Thomas Quasthoff et Bryn Terfel, ou toute récente comme Elina Garanca, de l’écurie vocale de Deutsche Grammophon, avec en tête de gondole comme il se doit, la star Anna Netrebko. Sur ce ...
Moment d’apesanteur

Moment d’apesanteur avec Chung et Miah Persson

Fi de Natalie Dessay et des Brentano-Lieder de Strauss (dont le dernier, Amor, donne le titre de son dernier album, chroniqué sur ResMusica). Qu’importe, le public s’est pressé ce soir là, comme à chacun des concerts de cette intégrale Mahler (lire le compte rendu de la symphonie n°3 et de ce même concert, deux jours plus tôt, à Dijon). Composée lors de son dernier séjour en Italie la symphonie n°29 ...
In Paradisum

In Paradisum

On attendait Natalie Dessay. Et puis, assez tôt, toutefois, on sut qu’elle ne viendrait pas, suite à une nouvelle intervention sur ses cordes vocales. Qu’à cela ne tienne! Le Philharmonique de Radio France et son directeur musical Myung-Whun Chung constituent une affiche suffisamment « porteuse » et prometteuse pour faire le plein de l’Auditorium … Exit ainsi la Lulu- Suite d’Alban Berg, initialement programmée et remplacée par…la symphonie 29 de Mozart. Quant à ...
Tragédie palatine

Tragédie palatine

Retour d’une belle production de l’Agrippina de Haendel Il est malaisé de classer Agrippina, jubilatoire comédie satirique et corrosive, laquelle provoque dans la salle une tempête de rires. En effet, cette joyeuse parade pourrait tout aussi bien s’intituler Les Lauriers de César ! Un authentique festival de bel canto, aux mélodies profuses, sans la moindre afféterie. Haendel, alors âgé de vingt-quatre ans, brocarde le surprenant univers des mœurs palatines, via une ...