À emporter, CD, Musique d'ensemble

Jean-Luc Hervé, territoires du son

Plus de détails

Jean-Luc Hervé (né en 1960) : Dans l’heure brève pour 2 violons solos, flûte, clarinette, alto, violoncelle, orgue positif ; Amplification/propagation 3 pour violon, alto, violoncelle, piano ; In sonore pour flûte, clarinette, deux violons, alto, violoncelle, percussion ; Déjà pour piano, piano-disklavier et électronique ; Amplitude pour violoncelle solo ; Dans l’ombre des anges pour flûte, clarinette, violoncelle, percussions. Marie Charvet, Nicolas Miribel, violons ; Jean-Marie Cottet, piano ; Alexis Descharmes, violoncelle ; Ensemble Court-Circuit ; Renaud Déjardin et Pierre-André Valade, direction. 1 CD L’Algarade CC874722. Code barre : 3 34348 747224. Enregistrement live le 25 janvier 2004 à Berlin (L’heure brève), les 6 et 27 septembre 2009 à Paris (Amplification/propagation, Amplitude, Dans l’ombre des anges) le 4 juillet 2006 à l’IRCAM (Déjà). Notice trilingue (français, allemand, anglais). Durée : 54’49 »

 

Ce second CD monographique de est le fruit d’une riche collaboration entre le compositeur et l’ qui confirme une fois encore le niveau d’excellence de ses interprètes. Composées durant la décennie 97-2007, les six œuvres pour petit ensemble rassemblées dans ce nouvel album témoignent de la richesse de l’univers sonore d’un compositeur qui affirme désormais sa place sur la scène internationale. Ce qui frappe d’emblée à l’écoute de la musique d’Hervé, c’est son ferme propos formel et la virtuosité d’écriture dans le traitement du matériau sonore. Cet élève de Gérard Grisey – à qui il rend un hommage vibrant dans la dernière pièce du CD (Dans l’ombre des anges) – ancre son travail dans le son et ses métamorphoses, (Amplification/propagation 3) avec un talent de coloriste qui lui permet de projeter des images sonores toujours singulières: celle de Dans l’heure brève (1997) avec son orgue positif détempéré, ou de In sonore (2001) dont les cinq chants d’oiseaux imaginaires sont à l’origine d’un subtil travail sur le temps et l’espace. Seule œuvre de l’album à solliciter l’électronique, Déjà (1999) convoque un pianiste et un « disclavier », piano mécanique contrôlé par l’ordinateur, dans une confrontation pleine de fantaisie et de jubilation sonore et rythmique à laquelle l’électronique confère son aura spectrale. Amplitude (2007) pour violoncelle seul est une courte pièce dédiée à l’excellent qui cerne ici avec brio la fulgurance d’un geste compositionnel dont chaque œuvre de cet enregistrement fait apprécier la maîtrise et l’exigence d’élaboration.

Plus de détails

Jean-Luc Hervé (né en 1960) : Dans l’heure brève pour 2 violons solos, flûte, clarinette, alto, violoncelle, orgue positif ; Amplification/propagation 3 pour violon, alto, violoncelle, piano ; In sonore pour flûte, clarinette, deux violons, alto, violoncelle, percussion ; Déjà pour piano, piano-disklavier et électronique ; Amplitude pour violoncelle solo ; Dans l’ombre des anges pour flûte, clarinette, violoncelle, percussions. Marie Charvet, Nicolas Miribel, violons ; Jean-Marie Cottet, piano ; Alexis Descharmes, violoncelle ; Ensemble Court-Circuit ; Renaud Déjardin et Pierre-André Valade, direction. 1 CD L’Algarade CC874722. Code barre : 3 34348 747224. Enregistrement live le 25 janvier 2004 à Berlin (L’heure brève), les 6 et 27 septembre 2009 à Paris (Amplification/propagation, Amplitude, Dans l’ombre des anges) le 4 juillet 2006 à l’IRCAM (Déjà). Notice trilingue (français, allemand, anglais). Durée : 54’49 »

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.