À emporter, DVD, DVD Musique, Opéra

Un Haendel essentiellement pour les oreilles !

Plus de détails

Georg Friedrich Haendel (1685-1759) : Aci, Galatea e Polifemo. Mise en scène, et décors : Davide Livermore. Costumes : Giusi Giustino. Lumière : Matteo Ricchetti. Avec : Ruth Rosique, Aci ; Sara Mingardo, Galatea ; Antonio Abete, Polifemo. Cappella della Pietà de’Turchini, direction : Antonio Florio. Réalisation : Matteo Ricchetti. 1 DVD. Dynamic 33645. Code-barre : 8 007144 336455. Enregistré en juin 2009 au Teatro Carignano de Turin. Sous-titrage en italien, anglais, allemand, français et espagnol.. Zone 0. Durée totale : 1h38’

 

Coproduit entre le Teatro di San Carlo de Naples et le Teatro Regio de Turin, ce spectacle fut destiné l’année dernière à commémorer en Italie le 250e anniversaire de la disparition de Haendel. Capté au Teatro Carignano de la capitale piémontaise, il constitue en réalité la première mondiale en DVD d’un ouvrage de la toute première jeunesse du compositeur saxon, ouvrage vraisemblablement conçu pour être représenté en concert sans le recours à la scène et à l’action théâtrale.

Il n’est pas sûr cependant que le spectacle proposé ici apporte la preuve du potentiel dramatique de cette serenata a tre, de ce petit ouvrage de chambre davantage remarquable par la délicatesse de sa partition et le contenu poétique de son livret que par ses rares rebondissements dramatiques.

Sans doute pour meubler les « vides » laissés par une action théâtrale certes réduite à sa plus simple expression, le metteur en scène a pris le parti de doubler ses personnages par des acteurs chargés soit de mimer, en la dupliquant, la gestuelle des chanteurs, soit de représenter, en s’en détachant, les non-dits et les sous-entendus du texte. En résultent ainsi de fâcheux effets de redondance – notamment quand les acteurs semblent dire le texte des chanteurs en playback… –, ou alors des excès interprétatifs pour le moins gênants : passons ainsi sous silence certains ébats sexuels pour le moins explicites et, pour tout dire, franchement déplacés.

L’impression d’encombrement scénique est encore accentuée par un décor volontairement disgracieux, échafaudé à partir de quelques pièces de boiseries délibérément montées de guingois, et à travers lesquelles sont projetés quelques séquences d’animation pour le moins superflues : un vol de papillons, par exemple, pour illustrer une aria di paragone évoquant la figure de cet insecte…

Sur le plan vocal, la distribution est plutôt inégale. , en Aci, possède ainsi un soprano excessivement vibré – un peu à la Maria Bayo –, et non dénué de quelques stridences. , dans le rôle du cyclope Polyphème, est un peu mieux chantant, même si les vocalises de son air d’entrée – le fameux « Sibilar l’angui d’Aletto » plus tard repris dans Rinaldo – lui posent quelques problèmes. En revanche, , au timbre rond et chaud, à la vocalise sûre et allègre, est tout à fait remarquable musicalement et scéniquement. Excellents également sont les musiciens de la Cappella della Pietà de’Turchini, placés sous la baguette experte d’Antonio Florio.

On retrouve la Galatea de dans le très bel enregistrement audio autrefois dirigé par pour Virgin Classics. L’avantage de ce coffret est surtout qu’il n’y a pas de mise en scène à supporter…

Plus de détails

Georg Friedrich Haendel (1685-1759) : Aci, Galatea e Polifemo. Mise en scène, et décors : Davide Livermore. Costumes : Giusi Giustino. Lumière : Matteo Ricchetti. Avec : Ruth Rosique, Aci ; Sara Mingardo, Galatea ; Antonio Abete, Polifemo. Cappella della Pietà de’Turchini, direction : Antonio Florio. Réalisation : Matteo Ricchetti. 1 DVD. Dynamic 33645. Code-barre : 8 007144 336455. Enregistré en juin 2009 au Teatro Carignano de Turin. Sous-titrage en italien, anglais, allemand, français et espagnol.. Zone 0. Durée totale : 1h38’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.