La Scène, Opéra, Opéras

Une dramaturgie cinématographique pour Tosca

Plus de détails

Catanzaro, Teatro Politeama. 30-XI-2010. Giacomo Puccini (1858-1924) : Tosca, opéra en trois actes sur un livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica. Mise en scène et costumes : Alfredo Troisi. Lumière : Jean-Baptiste Warluzel. Régie : Lorenzo Amato. Avec : Micaela Carosi, Floria Tosca ; Marcelo Raul Alvarez, Mario Cavaradossi ; Renato Bruson, Il Barone Scarpia ; Carlo Striuli, Cesare Angelotti ; Angelo Nardinocchi, Il Sagrestano ; Luigi Palmiero, Sciarrone ; Angelo Casertano, Spoletta ; Luigi Pisapia, Un carceriere ; Marco Lambiase, Un pastore. Chœur du Théâtre de l’Opéra de Salerne (chef de chœur : Luigi Petrozziello). Chœur d’enfants du Théâtre de l’Opéra de Salerne (chef de chœur : Maria Carmela Ranieri). Orchestre Philarmonique Salernitain G. Verdi, direction : Daniel Oren

Malgré la profonde crise économique qui touche le domaine du spectacle et de la culture en Italie (beaucoup de théâtres ont dû réduire leur programmation), le Politeama de Catanzaro n’a pas renoncé à mettre en scène un des chefs-d’œuvre de Puccini faisant appel à un casting et à une mise en scène spectaculaire.

La scène s’ouvre sur une très belle reproduction de l’église de Sant’Andrea della Valle à Rome, lieu de prière et recueillement d’où prend vie une dramaturgie très intense : une spirale d’événements de plus en plus chargés de tension. L’efficacité de la mise en scène, l’élégance des costumes et la scénographie majestueuse n’ont pas trahi le livret de Puccini. Malgré une lecture traditionaliste, le résultat n’est pas celui d’un simple point de vue didascalique. Les références historiques, la précision des lieux, l’attention pour les plus petits détails donnent vie à des atmosphères intenses et suggestives filtrées par la sensibilité du régisseur.

Les protagonistes de l’opéra Carosi, Alvarez, Bruson, rebaptisés « le trio des merveilles », sont des interprètes impeccables. Physique du rôle, élégance et technique vocale leur qualités les plus évidentes. Les célèbres arias Vissi d’arte, Recondita armonia et E lucevan le stelle sont des véritables « orages » sonores et émotives des passions et des pulsions des protagonistes. dans le rôle de Scarpia, est implacable et terriblement charmant ; une splendide Tosca ; Marcelo Alvarez parfait dans le rôle de Cavaradossi.

L’orchestre sous la baguette de , interprète la partition de Puccini avec élan et passion, soulignant à tout moment la beauté du chant la dramaturgie sanglante développée de façon presque cinématographique.

Crédit photographique : (Tosca) © Fotovideando

Plus de détails

Catanzaro, Teatro Politeama. 30-XI-2010. Giacomo Puccini (1858-1924) : Tosca, opéra en trois actes sur un livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica. Mise en scène et costumes : Alfredo Troisi. Lumière : Jean-Baptiste Warluzel. Régie : Lorenzo Amato. Avec : Micaela Carosi, Floria Tosca ; Marcelo Raul Alvarez, Mario Cavaradossi ; Renato Bruson, Il Barone Scarpia ; Carlo Striuli, Cesare Angelotti ; Angelo Nardinocchi, Il Sagrestano ; Luigi Palmiero, Sciarrone ; Angelo Casertano, Spoletta ; Luigi Pisapia, Un carceriere ; Marco Lambiase, Un pastore. Chœur du Théâtre de l’Opéra de Salerne (chef de chœur : Luigi Petrozziello). Chœur d’enfants du Théâtre de l’Opéra de Salerne (chef de chœur : Maria Carmela Ranieri). Orchestre Philarmonique Salernitain G. Verdi, direction : Daniel Oren

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.