Banniere-ClefsResmu-ok

Jansons dirige les Gurre-Lieder

À emporter, DVD, DVD Musique

Arnold Schoenberg (1874-1951) : Gurre-Lieder pour solistes, narrateur, chœurs et orchestre. Deborah Voigt, soprano ; Mihoko Fujimura, mezzo-soprano ; Stig Andersen, ténor ; Herwig Pecoraro, ténor ; Michael Volle, baryton. NDR Chor, MDR Rundfunkchor Leipzig, Chor des Bayerischen Rundfunks ; Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, direction : Mariss Jansons. Réalisation : Brian Large. 1 DVD BR Klassik. Référence 900110. Code barre : 4 035719 001105. Enregistré en octobre 2009 à Munich. Notice de présentation en anglais et allemand. Texte chanté en allemand, traduction en anglais. Format image NTSC. Format son : PCM Stéréo 2. 0, DTS Surround 5. 0. Pas de sous-titres. DVD : toutes zones. Durée : 1h58

 

Ce DVD était très attendu des fans du chef . On savait que ce dernier avait à son répertoire les gigantesques Gurre-Lieder de Schönberg et que les critiques de ses interprétations étaient dithyrambiques. Via le label de la Radio bavaroise, on peut désormais acquérir la lecture du chef et en plus, elle est disponible sur support DVD ! Curieusement, tout comme la symphonie n°8 de Mahler, ces partitions mythiques et grandioses n’encombrent pas les bacs des disquaires. C’est d’ailleurs l’entrée des Gurre-Lieder sur le marché du DVD.

Malheureusement, si la qualité artistique est optimale, le fini du produit, (tout comme les récentes symphonies de Beethoven avec , mais dans une moindre mesure pour ce coffret) pose questions ! Il faut déjà pester sur l’absence de sous-titres de cette production, pour l’interprétation, mais aussi pour le bonus d’introduction ! Certes, élaborer des sous-titres est toujours coûteux mais le mélomane qui débourse 30 euros pour ce DVD n’est-il pas en droit d’obtenir un service éditorial minimum, d’autant plus que les nombreux fans de sont établis sous toutes les latitudes ? Certes, une traduction en anglais, du texte est disponible dans le livret, mais, on ne passe pas son temps quand on regarde un DVD à suivre le texte sur la version papier ! De plus, la radio bavaroise a fait appel à l’expérimenté Brian Large qui s’avère, comme souvent, plus besogneux qu’inspiré. Certes, la scène de la Philharmonie de Munich est toute encombrée des masses chorales et instrumentales, mais on assiste à un pensum technique qui alterne, sans génie, gros plans sur le chef, les chanteurs et plan général de l’orchestre…

Fort heureusement, la partie musicale est une immense réussite. Jansons impose une lecture, noire, tendue proche du cauchemar où apparaissent que peu d’éclaircies. Bien évidemment, le grand chef sait gérer la construction de l’œuvre en galvanisant des forces qui explosent dans des dynamiques véritablement titanesques ! Mais le musicien parvient aussi à garder tout contrôle des masses et sait à mettre en évidence les détails de cette instrumentation parfois si raffinée dans ses alliages de timbres. L’orchestre bavarois est admirable de précision technique et d’ampleur. Quant aux forces chorales, elles se hissent à des niveaux rarement atteints en matière d’homogénéité et de projection. La distribution vocale est au diapason de la lecture du chef avec des chanteurs engagés. Cependant à trop vouloir forcer, le ténor est, trop souvent, poussif et met à mal un timbre pas franchement gracieux. Les autres chanteurs, en tête, sont eux admirables.

L’équation est simple, en disque, cette lecture serait un des sommets d’une discographie, mais en DVD, les carences éditoriales sont trop importantes pour l’imposer comme un indispensable. Les admirateurs du chef ne seront pas déçus, mais venant d’un éditeur prestigieux et assez bien doté en matière de budget, c’est un peu navrant !

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.