À emporter, Audio, Musique symphonique

Quand Sibelius inspire Okko Kamu

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : La Tempête, op. 109 : Ouverture, Suites n° 1 et 2 ; Le Barde, op. 64 ; Tapiola, op. 112. Orchestre symphonique de Lahti, dir. Okko Kamu. 1 SACD hybride BIS Records. Réf. : BIS-SACD-1945, code barre : 7 318599 919454. Enregistré salle Sibelius, Lahti (Finlande), janvier 2011. Texte quadrilingue (anglais, finnois, allemand, français). Durée : 71:41

 

Il est temps que notre époque connaisse et reconnaisse enfin, comme elle le mérite, la vaste partition que composa pour La Tempête d’après William Shakespeare. C’est une idée tenace de penser que cette musique composée autour de 1915 ne mérite qu’un soutien d’estime sans plus. Outre l’Ouverture impressionnante et terrifiante, les dix-huit numéros qui composent les deux Suites de cet opus 109 bouillonnent et fourmillent d’idées, de thèmes, de rythmes et d’atmosphères, le tout constituant une sorte de laboratoire génial et étonnant au milieu duquel un Sibelius sexagénaire, supposé fatigué et démotivé, s’active, s’essaie, s’invente une musique d’une richesse et d’une diversité inouïes. On se prend à imaginer ce que son cerveau inquiet et effervescent aurait pu esquisser et bâtir à partir de ces courtes pages si inspirées. Bien des interprètes ont exploité cette musique par le passé. A leur tour l’excellent et le dynamique (et ses solistes du rang de premier plan), s’emparent de cette Tempête et l’élèvent au rang de chef-d’œuvre protéiforme manifeste et pas uniquement tourné vers le beau, l’euphonique, la consonance. Les protagonistes réussissent à mettre en relief les aspects modernes de l’œuvre et ses richesses si précieuses. Le Barde, poème symphonique de 1913, reçoit une lecture équilibrée où l’envolée romantique contenue et véhémente le partage habilement avec certains passages rugueux et austères. Le dernier grand ouvrage orchestral de Sibelius, dédié et inspiré par la demeure du roi de la forêt Tapio, Tapiola (1926), est un remarquable poème symphonique, génial, novateur, et inspirant, qui depuis sa création le 26 décembre 1926 à New York sous la conduite de Walter Damrosch, n’a jamais manqué d’impressionner et de bouleverser musiciens et auditeurs. signe une prestation destinée à figurer sans complexe aux côtés des immenses figures sibéliennes que furent ou sont encore des artistes du plus haut niveau comme Neeme Järvi (BIS), Thomas Beecham (EMI), Paavo Berglund (Finlandia), Herbert von Karajan (DG), Osmo Vänskä (BIS), Leif Segerstam (Ondine), Jukka-Pekka Saraste (Ondine/RCA), Serge Koussevitsky (Pearl)…

(Visited 345 times, 1 visits today)

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : La Tempête, op. 109 : Ouverture, Suites n° 1 et 2 ; Le Barde, op. 64 ; Tapiola, op. 112. Orchestre symphonique de Lahti, dir. Okko Kamu. 1 SACD hybride BIS Records. Réf. : BIS-SACD-1945, code barre : 7 318599 919454. Enregistré salle Sibelius, Lahti (Finlande), janvier 2011. Texte quadrilingue (anglais, finnois, allemand, français). Durée : 71:41

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.