À emporter, DVD, DVD Musique, Opéra

Un remarquable Tour d’écrou filmé à Glyndebourne

Plus de détails

Benjamin Britten (1913-1976) : The Turn of the Screw, opéra en deux actes sur un livret de Myfanwy Piper. Mise en scène : Jonathan Kent ; scénographie : Paul Brown ; lumières : Mark Henderson. Avec : Miah Perrson, la Gouvernante ; Gisele Allen, Miss Jessel ; Toby Spence, le Narrateur / Peter Quint ; Susan Bickley, Mrs Grose ; Joanna Songi, Flora ; Thomas Parfitt, Miles. London Philharmonic Orchestra, direction : Jakob Hrůša. 1 DVD Framusica. Code barre : 3770002003114. Enregistré à Glyndebourne en août 2011. Notice quadrilingue (anglais, français, allemand, italien). Sous-titres : anglais, français, allemand, italien, espagnol. Format son : Dolby digital stéréo 2.0, DTS 5.1 Surround. Toutes zones. Bonus : interviews avec les artistes et extraits des répétitions. Durée : 133’

 

Voici encore une nouvelle version filmée du Tour d’écrou : elle rappelle par certains aspects le film de Peter Weigl et le spectacle de , mais trouve sa voie propre vers la réussite.
La scénographie combine habilement le réalisme du mobilier avec le formalisme d’une grande cloison vitrée qui pivote entre chaque scène, à l’image des thèmes de la partition. Le parti de faire référence à l’Amérique des années cinquante plutôt qu’à l’Angleterre victorienne fonctionne bien. Le comportement des enfants peut s’expliquer aussi bien par l’emprise des fantômes que par la remise en cause d’une éducation corsetée. Du fait de la relative neutralité de Quint et de Miss Jessel, la tension naît même principalement de la confrontation entre des adolescents qui en savent déjà beaucoup (témoin leurs jeux macabres et sexuels) et des adultes engoncés dans leurs certitudes. En définitive, seule l’utilisation continuelle de plateaux tournants sent le procédé : les personnages n’entrent plus en scène, mais arrivent sur leur petit circuit comme dans un sushi bar, et les éléments de décor, venant en sens inverse, s’arrêtent exactement au bon endroit…
La haute qualité de l’interprétation est digne de Glyndebourne. En Miles, Thomas Parfitt joue étonnamment bien de la fragilité de sa voix, tandis que , qui participe à la production depuis sa création en 2006, met à profit sa maturité pour donner une véritable consistance à Flora, à l’évidence ici pas l’habituelle petite sœur. Voix opulente parcourue de frémissements, Miah Perrson réussit magistralement à laisser percer les incertitudes de la Gouvernante derrière son apparent self-contrôle. Mrs. Grose et Miss Jessel, trop souvent caricaturales, sont ici campées avec finesse, et c’est certainement la caractérisation de tous les personnages, sobre et efficace (notamment le redoutable Quint de ), qui fait le prix de cette version. L’accomplissement théâtral est superbement mis en valeur par les instrumentistes du sous la direction de : ils parviennent même à ménager au cours de l’inexorable « serrage » de beaux instants de poésie sonore. Enfin, la captation est excellente sur les plans sonore et visuel.
Cette parution se classe parmi les meilleures versions vidéo de l’œuvre.

Plus de détails

Benjamin Britten (1913-1976) : The Turn of the Screw, opéra en deux actes sur un livret de Myfanwy Piper. Mise en scène : Jonathan Kent ; scénographie : Paul Brown ; lumières : Mark Henderson. Avec : Miah Perrson, la Gouvernante ; Gisele Allen, Miss Jessel ; Toby Spence, le Narrateur / Peter Quint ; Susan Bickley, Mrs Grose ; Joanna Songi, Flora ; Thomas Parfitt, Miles. London Philharmonic Orchestra, direction : Jakob Hrůša. 1 DVD Framusica. Code barre : 3770002003114. Enregistré à Glyndebourne en août 2011. Notice quadrilingue (anglais, français, allemand, italien). Sous-titres : anglais, français, allemand, italien, espagnol. Format son : Dolby digital stéréo 2.0, DTS 5.1 Surround. Toutes zones. Bonus : interviews avec les artistes et extraits des répétitions. Durée : 133’

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.