À emporter, Audio, Musique symphonique

Rachmaninov à la mode soviétique

Plus de détails

Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : intégrale des œuvres pour piano et orchestre. Viktor Eresko, Sviatoslav Richter, Peter Donohoe, Nikolai Petrov et Sergei Dorensky, pianos. Orchestre symphonique d’Etat de l’URSS, direction : Gennady Provatorov ; Orchestre philharmonique de Leningrad, direction : Kurt Sanderling ; Orchestre de la radio-télévision d’URSS, direction : Vladimir Fedoseiev, Alexandre Dmitriev et Guennadi Rojdestvensky. 1 coffret de 3 CD Melodiya. Référence MEL CD 10 02128. Enregistré entre 1959 et 1985. Notice de présentation en : russe, anglais et français. Durée : 152’56.

 

melodyia rachmaninov concertosLe label Melodiya puisse dans ses archives pour nous offrir un coffret avec l’intégrale des œuvres pour piano et orchestre de Rachmaninov.

L’originalité du concept tient dans le parti-pris éditorial : pas d’intégrale par un seul et même artiste, mais cinq pianistes différents pour les 4 Concertos et les Variations sur un thème de Paganini. Si la gravure du Concerto n°2 sous les doigts d’un accompagné par est un mythe de l’histoire du disque, il en va autrement des autres lectures proposées par le label russe, captées par leurs micros au début des années 1980, dans une URSS déjà croulante.

Plutôt connu pour ses gravures de partitions britanniques et ses interprétations des classiques du XXe siècle, l’excellent pianiste n’en fut pas moins un des grands lauréats du Concours Tchaïkovski de Moscou, marquant de son empreinte l’édition 1982. Avec cette lecture enflammée du Concerto n°3 de Rachmaninov, il décrocha une médaille d’argent et emporta l’adhésion du public. On vibre réellement à l’écoute de cette captation d’une finale, indubitablement traversée par un souffle trop rare au concert et au disque, sans même parler des concours désormais stéréotypés et impersonnels.

Elève de grand Heinrich Neuhaus et francophile de cœur (il réside en Bourgogne), est un interprète émérite de Rachmaninov dont il a gravé la plupart des partitions. Dans le Concerto n°1, son jeu de fait à la fois félin, séducteur et inspiré, mais il est hélas accompagné à la truelle par un pachydermique Guennadi Provatorov à la tête de l’orchestre d’Etat d’URSS. La conception grandiloquente et brutale du chef étant mal assortie au pianisme intelligent et techniquement irréprochable de .

Le manque de fini instrumental et d’inspiration est à reprocher à  dans le Concerto n°4 et à dans les Variations sur un thème de Paganini. On tient de piano solide, puissamment charpenté mais manquant de hauteur de vue sur l’art du compositeur.

En résumé, ce coffret, assez inégal, intéressera en premier lieu les collectionneurs du piano russe et les fans du Concerto n°3. Ces derniers seront ravis d’écouter une interprétation magistrale.

(Visited 202 times, 1 visits today)

Plus de détails

Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : intégrale des œuvres pour piano et orchestre. Viktor Eresko, Sviatoslav Richter, Peter Donohoe, Nikolai Petrov et Sergei Dorensky, pianos. Orchestre symphonique d’Etat de l’URSS, direction : Gennady Provatorov ; Orchestre philharmonique de Leningrad, direction : Kurt Sanderling ; Orchestre de la radio-télévision d’URSS, direction : Vladimir Fedoseiev, Alexandre Dmitriev et Guennadi Rojdestvensky. 1 coffret de 3 CD Melodiya. Référence MEL CD 10 02128. Enregistré entre 1959 et 1985. Notice de présentation en : russe, anglais et français. Durée : 152’56.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.