À emporter, CD, Musique symphonique

Gerald Finley époustouflant pour des premières mondiales de Chostakovitch

Plus de détails

Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Six Romances sur des vers de W. Raleigh, R. Burns et W. Shakespeare, op. 62a ; Annie Laurie, ballade écossaise (chant traditionnel orchestré par le compositeur) ; Suite sur des poèmes de Michelangelo Buonarroti (chanté en Italien), op. 145a. Gerald Finley, baryton-basse ; Orchestre philharmonique d’Helsinki, dir. Thomas Sanderling. 1 CD Ondine. Réf. : ODE 1235-2, code barre : 0 761195 123522. Enregistré au Centre musical d’Helsinki du 8 au 12 octobre 2013. Notice bilingue : anglais et finnois. Durée : 62’

 

Les Clefs ResMusica

Chostakovitch_sanderling_ondineAvec l’, excellente formation rompue aux exercices les plus ardus, auquel il a adjoint la célèbre voix du baryton canadien   et la direction de , le label finlandais Ondine a rassemblé une affiche de choix pour des œuvres rares mais de grande qualité, pour basse et orchestre de , proposés ici dans des versions ou des langues en première mondiale. Le compositeur disparaissait il y a bientôt 30 ans à l’âge de 69 ans.

Fils du célèbre   (disparu  en  2011), Thomas grandit à Saint-Pétersbourg et fréquenta intimement Chostakovitch et sa famille pendant de nombreuses années à Moscou à l’époque de ses débuts. Les deux individualités a priori éloignées du Russe et du Canadien ont su discipliner leurs spécificités et les mettre au service de deux œuvres majeures.

Le résultat époustouflant de véracité et de respect s’impose à l’écoute de cet enregistrement à marquer d’une croix blanche dans le vaste domaine de l’interprétation du monde musical de . Les Six Romances sur des poèmes populaires anglais furent mises en musique séparément en 1942 sans idée de les réunir en cycle dans un premier temps. Lorsque un peu plus tard il les fit imprimer, il dédia chacune des Six Romances à un être cher et le cycle complet fut chanté à la fin de cette même année soulevant l’adhésion franche des auditeurs. Il en réalisera une version avec orchestre de chambre en 1971. Il s’agit ici du premier enregistrement mondial avec la version en langue anglaise.

La Suite sur des poèmes de Michel-Ange connut immédiatement deux versions, avec piano et avec orchestre. Lui qui subit le sévère musèlement politique de ses pensées mit, non sans quelque secrète satisfaction, en musique ces mots  de l’artiste italien du 16e siècle dont on fêtait le cinquième centenaire de la naissance : « Le mensonge triomphe, la vérité demeure cachée. ». Bien évidemment, les rappels autobiographiques et sociaux soutiennent en toute discrétion ce chef-d’œuvre créé dans sa version orchestrale le 5 novembre 1974 à Moscou sous la direction de son fils Maxime Chostakovitch. Il s’agit ici du premier enregistrement en langue italienne. Troublante évocation en filigrane d’un destin individuel fort maltraité mais finalement triomphant  dans ce dramatique exil intérieur.

Plus de détails

Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Six Romances sur des vers de W. Raleigh, R. Burns et W. Shakespeare, op. 62a ; Annie Laurie, ballade écossaise (chant traditionnel orchestré par le compositeur) ; Suite sur des poèmes de Michelangelo Buonarroti (chanté en Italien), op. 145a. Gerald Finley, baryton-basse ; Orchestre philharmonique d’Helsinki, dir. Thomas Sanderling. 1 CD Ondine. Réf. : ODE 1235-2, code barre : 0 761195 123522. Enregistré au Centre musical d’Helsinki du 8 au 12 octobre 2013. Notice bilingue : anglais et finnois. Durée : 62’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.