À emporter, CD, Musique d'ensemble

Wölfli-Kantata de Georges Aperghis, les mots mis à la question

Plus de détails

Georges Aperghis (né en 1945) : Wölfli-Kantata sur des textes-dessins de Adolph Wölfli, pour choeur mixte et ensemble vocal de six solistes. Neue vocalsolisten Stuttgart, SWR Vokalensemble Stuttgart; direction : Marcus Creed. CD Cyprès CYP 5625; code barre 5412217056254; enregistré au SWR Studio les 4,5,6 juin 2009 (pistes 2 et 4), le 10 juillet 2009 (pistes 2 et 4), le 4 mai 2010 (piste 5), le 14 juillet 2010 (pistes 3-5). Textes français/anglais/allemand. 50’04.

 

aperghisLes 25000 pages d’une biographie imaginée – « La légende de Saint Adolf » – au sein d’un univers chaotique de mots et de sonorités qui s’entrechoquent et se combinent au-delà du sens, ne pouvaient que saisir l’attention de qui n’a cessé de questionner le rapport du mot et de sa sonorité. Dans Wölfli-Kantata, une des oeuvres les plus impressionnantes du compositeur, il s’empare du flux torrentiel des bribes de phrases, listes énumératives et  paroles indéchiffrables dont Adolf Wölfli remplit 44 cahiers durant les longues années passées à l’asile d’aliénés de la Waldau près de Berne. Encouragé par son psychiatre Walter Morgenthaler – qui constituera un petit musée des oeuvres de ses patients -, cet artiste « brut » (selon l’appellation proposée pour la première fois par le plasticien Jean Dubuffet) laisse, outre sa propre histoire où il se désigne comme un saint, 1300 dessins à l’organisation géométrique et chargés de mots hybridés par le dialecte bernois et l’orthographe personnel de Wölfli: « Il avait déjà fait le travail pour moi » déclare […] ou du moins lui avait-il suggéré les possibles constructions, processus et autres agrégations de mots pour sa partition à venir.

Elle est en cinq parties – comme les cinq groupes divisant l’oeuvre narrative de Wölfli – qui empruntent les propres mots/titres de l’artiste et convoquent en alternance les voix solistes – Petrrrohl (1) et Vittriool (3) – et le choeur – Die Stellung des Zahlen/ L’importance des chiffres (2), TrauerMarsch/Marche funèbre (4) – ou les deux à la fois – Von der Wiegen bis zum Graab/ Du berceau à la tombe (5) qui termine l’oeuvre.

Les six voix solistes – inimitables – donnent à l’écriture effusive, fantasque et éminemment théâtrale de Georges Aperghis ses couleurs, son effervescence rythmique et son extraordinaire vitalité galvanisée par l’effet des processus vocaux qui organisent le chaos. Dans Vitriool, le compositeur fait référence à la musique imaginaire de Wölfli (sa trompette en papier) en multipliant les modes de jeu vocaux et certains effets de « mixtures » très savoureuses. Les parties de choeur, toujours ludiques avec le , dirigé de main de maître par leur chef , prennent une dimension plus impressionnante, par le flux compulsif des énumérations de chiffres s’opposant très violemment aux blocs harmoniques de la masse chorale dans le second mouvement. Allusion sans doute à la ferveur religieuse qui imprègne les écrits et certains tableaux de Wölfli – une toile est reproduite dans la plaquette du CD –  le mouvement se termine dans une exaltation mystique ponctuée par un Amen très sonore. Le plus court et le plus émouvant, Von der Wiege bis zum Graab, invite au départ la voix fragile et « sur le souffle » du contre-ténor restituant les mots d’un texte fragmentaire et troublant nous amenant, selon les termes si bien choisis d’Evan Rothstein dans sa notice de présentation, « à une écoute sensible de cette réalité indéchiffrable ».

Plus de détails

Georges Aperghis (né en 1945) : Wölfli-Kantata sur des textes-dessins de Adolph Wölfli, pour choeur mixte et ensemble vocal de six solistes. Neue vocalsolisten Stuttgart, SWR Vokalensemble Stuttgart; direction : Marcus Creed. CD Cyprès CYP 5625; code barre 5412217056254; enregistré au SWR Studio les 4,5,6 juin 2009 (pistes 2 et 4), le 10 juillet 2009 (pistes 2 et 4), le 4 mai 2010 (piste 5), le 14 juillet 2010 (pistes 3-5). Textes français/anglais/allemand. 50’04.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.