Banniere-ClefsResmu-ok

Chostakovitch par Gergiev, luxueusement vôtre

À emporter, CD, Musique symphonique

Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Symphonie n°9, Op.70 ; Concerto pour violon n°1, Op.99. Leonidad Kavakos, violon. Orchestre du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, direction : Valery Gergiev. 1 SACD Mariinsky. Référence MARO524. Enregistré en 2011 et 2012. Notice de présentation en : russe, anglais, allemand et français. Durée : 63’31

 

marinnski gergiev chosta et livrent des interprétations ultra-luxueuses de deux partitions contrastées de Chostakovitch.

A la base, à l’exception de la proximité chronologique, tout oppose la Symphonie n°9 et le Concerto pour violon n°1 de Chostakovitch ! Pied de nez  aux officiels soviétiques, qui attendaient une partition faite de magnificence et de pathos pour célébrer la victoire de 1945 sur les Nazis, la Symphonie n°9 n’a pas grand-chose en commun avec le Concerto pour violon n°1 aux teintes sombres et la virtuosité noire et âpre, proche de la chape de plomb qui étouffait l’URSS à la fin du stalinisme agonisant.

Menant, tambour battant, une intégrale des symphonies pour son propre label pétersbourgeois, le chef propose deux lectures de grand luxe. Dans la Symphonie n°9, il joue de l’orchestre au pupitre d’une phalange exemplaire dans sa précision et la beauté de ses timbres. Il manque tout de même l’ironie acidulée d’un Kitaenko (Capriccio) ou d’un Bernstein (DGG).

Pour le Concerto  n°1, Gergiev et les siens sont rejoints par le violoniste . Ensembles, ils imposent une lecture ultra-léchée techniquement d’où émerge la beauté du son du soliste. C’est exemplaire dans cette optique, même si la force dramatique de David Oïstrakh est ici insurpassable.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.