Mot-clef : Leonidas Kavakos

180111

Sir Simon Rattle et le LSO à la Philharmonie de Paris

Dans ce programme un peu iconoclaste, centré sur le thème du folklore, Sir Simon Rattle convoque Brahms, Debussy et Enesco, pour un concert haut en couleur qui vaut surtout par l’exceptionnelle qualité de la phalange londonienne. Le célèbre Concerto pour violon de Brahms ouvre la soirée sur des accents tziganes. Plus que l’interprétation finalement assez fade de Leonidas Kavakos, c’est surtout la magnificence  du London Symphony Orchestra et la direction d’orchestre ...
43985692_2198073783589768_3122059796736376832_n

Cristian Măcelaru en remplaçant de Jansons à la Radio Bavaroise

Cristian Măcelaru, remplaçant Mariss Jansons, assure l'essentiel, mais ce n'est pas assez. Les concerts de l'Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise auraient dû être le premier grand moment de sa saison, avec le début de la résidence du violoniste Leonidas Kavakos et la première venue à Munich de Mariss Jansons pour cette nouvelle saison. Hélas, la santé de Mariss Jansons donne à nouveau des inquiétudes, et il se voit contraint à ...
Eschenbach_Kavakos.01

À Verbier, Christoph Eschenbach visite Berg et Mahler

Christoph Eschenbach ne se départ pas de l’incroyable force persuasive du Concerto pour violon et orchestre d’Alban Berg et plombe le lyrisme heureux de la Quatrième Symphonie de Gustav Mahler. Dans le Concerto pour violon et orchestre d’Alban Berg, œuvre tonale et atonale, le dodécaphonisme continue d’interroger. Qu’allaient donc chercher Alban Berg et ses amis pour inventer une musique aussi différente des critères jusqu’alors habituels ? L’oreille critique ne perçoit plus ...
Blomstedt

Herbert Blomstedt en jeune homme dirige Brahms, Beethoven et Schubert

Herbert Blomstedt a 90 ans et peut tout se permettre, comme il le prouve une nouvelle fois lors de deux concerts de tournée avec l'orchestre du Gewandhaus de Leipzig : le premier soir, dans un fantastique Requiem Allemand de Brahms, puis le lendemain avec une Grande de Schubert de plus d’une heure, longue non pas à cause de la lenteur des tempi, mais parce qu’il joue toutes les reprises. Tombé au ...
Bahr-ICMA

Robert von Bahr : The Man With The Pram … And 2.300 Recordings

The Swedish label BIS is Label of the Year of the International Classical Music Awards. Known for the quality of sound and music, for a substantial catalogue of more than 2.300 titles and some exciting projects, the label is a strong player on the international market. Rémy Franck made the following interview with the label’s CEO Robert von Bahr. ICMA : Robert, what was the starting point for your business? Robert von Bahr ...
YWang

Wang et Kavakos en duo : la grâce opère

Piano et violon, Yuja Wang et Leonidas Kavakos à la Philharmonie : deux grands noms pour un récital hors pair. Pour avoir maintes fois brillé sur des scènes prestigieuses, où leur talent a séduit, Yuja Wang et Leonidas Kavakos ont mérité leur réputation de « stars » de la musique. Qui eût pensé, cependant, à assortir des individualités si différentes ? À deux instrumentistes réunis en duo, les qualités de soliste ne suffisent plus : pour que ...
capucon.trifonov.01

À Verbier, l’extatique violoncelle de Gautier Capuçon

Dans l’église de Verbier bondée, Gautier Capuçon, Daniil Trifonov, Leonidas Kavakos, trois des plus grands solistes actuels, subliment Schumann, Rachmaninov et Smetana dans une interprétation d’un niveau exceptionnel. Après les tintamarres vocaux de l’opéra, les sonneries symphoniques, le contraste de la musique de chambre est déstabilisant. C’est le propre de la diversité des grands festivals. Comment deux ou trois musiciens, en tout petit comité, peuvent-ils se mesurer à la musique de ...
MTThomas

Retrouvailles de Michael Tilson Thomas avec le San Francisco Symphony

En cette soirée du 13 novembre, à quelques pas de la mairie de San Francisco éclairée aux couleurs de la France, Michael Tilson Thomas fait son retour à la tête de son orchestre du San Francisco Symphony. Le plaisir avec lequel l'orchestre retrouve son chef attitré, après plus d'un mois d'une absence qu'il a consacrée à diriger sous d'autres cieux, est visiblement réciproque : dès les premières notes du Cygne de Tuonela, ...
Ilia Lomtatidze© ACF  Yannick Perrin (1)

Jeunes pianistes et grandes soirées à Annecy Classic Festival

Emanant du Centre Musical International d’Annecy créé par la pianiste et pédagogue Éliane Richepin pour accueillir des jeunes pianistes, Annecy Classic Festival s’attache à présenter et à promouvoir de jeunes étoiles du piano, en invitant notamment des lauréats du concours d’Astana Piano Passion du Kazakhstan. Le premier concert est donné par trois artistes dont la carrière est déjà lancée. On ne présente plus Rémi Geniet (prix au Concours Reine Élisabeth de ...
marinnski gergiev chosta

Chostakovitch par Gergiev, luxueusement vôtre

Valery Gergiev et Leonidas Kavakos livrent des interprétations ultra-luxueuses de deux partitions contrastées de Chostakovitch. A la base, à l’exception de la proximité chronologique, tout oppose la Symphonie n°9 et le Concerto pour violon n°1 de Chostakovitch ! Pied de nez  aux officiels soviétiques, qui attendaient une partition faite de magnificence et de pathos pour célébrer la victoire de 1945 sur les Nazis, la Symphonie n°9 n’a pas grand-chose en commun ...
Leonidas Kavakos

Kavakos et Schubert, l’alliage parfait

Kavakos violoniste, Kavakos chef d'orchestre : la programmation de la salle Pleyel met simultanément à l'honneur les deux pans de la personnalité du musicien grec. Pour le premier, le public n'a plus guère besoin de démonstration. Dès les premières notes du concerto de Mozart, on retrouve avec joie cette sonorité caressante, ce phrasé limpide, ces lignes si construites, et qui emplissent l'espace. Le jeu du violoniste, spontanément extraverti, réussit la prouesse d'être ...
chailly

Brahms, Leipzig Gewandhaus and Riccardo Chailly in Paris : delightful classicism

For this series of concerts by the legendary Leipzig Gewandhaus Orchestra, the Pleyel concert hall was unusually crowded. Riccardo Chailly has been the orchestra’s conductor since 2005, and his contract has been renewed through 2020. The program was classical to the core: yet again in Paris, Brahms’s full cycle of symphonies and concertos. However, when they are played as they were here, we can only ask for more. Brahms played by ...
chailly

Brahms, Gewandhaus Leipzig et Riccardo Chailly, délicieusement classique à Paris

Affluence des grands jours à Pleyel pour cette série de concerts du mythique Orchestre du Gewandhaus de Leipzig avec son chef depuis 2005 (prolongé jusqu'en 2020) Riccardo Chailly. Programme on-ne-peut-plus classique, avec une fois encore à Paris l'intégrale des symphonies et concertos de Johannes Brahms. Toutefois, joué ainsi, on est en mesure d'en redemander. Brahms par le Gewandhaus de Leipzig, c'est la tradition magnifiée. L'orchestre - le plus ancien du monde ...
Jansen_Golan(c)AlinePaley

Verbier 2013 : récitals et musique de chambre

Aux côtés des concerts symphoniques de l’orchestre du festival et de l’orchestre de chambre, le festival de Verbier offre un nombre conséquent de récitals et de concerts de musique de chambre. On peut donc voir, à l’Eglise de Verbier et à la salle des Combins, des prestations de grands solistes (comme Evgueni Kissin), mais aussi des « rencontres inédites », florilège de cocktails instrumentaux parfois surprenants. Légende vivante du piano, le grand Menahem Pressler ...
Leonidas Kavakos

Ravel, Sibelius, Brahms : un rapprochement hasardeux

On aurait tort de penser qu'un concert n'est jamais trop long. Même s'il dure moins d'une heure, s'il amène à se côtoyer des œuvres trop différentes, dont la diversité exaspère l'oreille du public, et exige une souplesse musicologique que de simples mélomanes n'ont pas, il paraît interminable. Le concert de l'Orchestre de Paris, c'est un fait, durait deux heures quarante (entracte compris) ; pourtant la lassitude provenait surtout de l'incohérence des ...
Gergiev_Pleyel_1

Fin du cycle Brahms Szymanowski de Valery Gergiev

Suite et fin en deux concerts de la série Brahms Szymanowski que Valery Gergiev emmène en tournée de Londres à Paris en passant par le Luxembourg. Le premier soir les symphonies n°3 des deux compositeurs étaient complétées par les Variations sur un thème de Haydn de Brahms, alors que les symphonies n°4 encadraient le Concerto pour violon n°2 de Szymanowski le lendemain. A l’issue des concerts d’octobre où les Brahms nous ...
verbier 2012 kavakos

A Verbier, Leonidas Kavakos le magicien

Une note. Une seule note. Il a suffit d’une seule note de violon. Une seule note de Leonidas Kavakos pour que soudain l’atmosphère se transforme en une immense émotion. Cette toute première note du concerto de Korngold, avec quel toucher, avec quelle intensité, est-elle jouée. Et pourtant, elle n’a rien de particulièrement brillant, rien de clinquant. Mais elle n’est que pureté, tirée du violon dans sa plus extrême simplicité. Aucun ...
valery_gergiev (1)

Un Orchestre royal du Concertgebouw ahurissant

Les concerts de Valery Gergiev sont nombreux autant qu’inégaux tant certains sentent parfois le manque de répétition, mais pas celui-ci. Il est vrai que ce programme était celui d’une tournée, la veille à Amsterdam, le lendemain à Bruxelles, et, si on ne peut juger de la qualité de réalisation du premier concert de la série, le second était tout simplement phénoménal, à un ou deux chouïa près, mais quand même. Dès ...
leonidas_kavrakos_2010

Leonidas Kavakos, la consécration parisienne

C'est un violoniste grec, Leonidas Kavakos, qui a rempli la salle Pleyel ce soir. Directeur musical de la Camerata Salzburg,  ses fulgurances sont celles d'un Paganini et son intériorité, celle d'un ascète. Résultat? Un Concerto de Tchaïkovski magistral. Les confidentielles symphonies de Tubin et Rott n'ont toutefois pas été moins captivantes. Parce que, ce que le chef Paavo Järvi touche, semble gagner en noblesse. Dans la Symphonie n°11 de Tubin c'est ...
kavakos_vevey11

Leonidas Kavakos, un monument

Dans le monde de la musique, comme dans celui dans lequel nous vivons, il y a des monuments qu’on ne peut se permettre d’ignorer. Leonidas Kavakos fait partie de ceux-là. Et en musique, un monument s’érige dans une dimension bien plus subtile que celle des constructions architecturales humaines. Avec Kavakos, c’est plus qu’un violon, plus qu’une technique instrumentale, qu’une beauté du son. Avec lui, c’est une dimension spirituelle permanente qu’il offre ...
Eternelle jeunesse

Eternelle jeunesse de Riccardo Chailly

La soirée, avec un programme «tout Dvorák», fut d’une intensité rare, sur scène aussi bien que dans la salle. Le concert commence dans une véritable fête, avec l’Ouverture «Carnaval», euphorique et radieuse. Dans un bain d’exubérance sonore, la mélodie se détache avec allégresse, donnant une sensation de grande liberté. Riccardo Chailly et ses musiciens, débordants d’énergie – en high spirits serait l’expression juste – entraînent d’emblée le spectateur dans leur univers. ...
Leonidas Kavakos, en maître d’émotions

Leonidas Kavakos, en maître d’émotions

Menuhin Festival Gstaad 2010 Une demi-heure avant le concert, Valery Gergiev se soumet en complète décontraction aux feux d’un interviewer qui porte son unique intérêt sur le la Symphonie n° 5 de Gustav Mahler au programme de la soirée. A la fin de l’entretien, Valéry Gergiev tout en souhaitant une excellente soirée aux auditeurs de sa présentation brièvement ajoute qu’il faut s’attendre à un aussi grand moment de musique avec Leonidas ...
Verbier, la musique en altitude

Verbier, la musique en altitude

Verbier Festival 2010 La dix-septième édition du Festival suisse de Verbier continue de donner le «la» européen en terme d’innovations et de programmations. Loin de se contenter d’une affiche en tous points unique et exceptionnelle (260 artistes passent par Verbier pendant la durée de la manifestation), le festival va directement à la rencontre des publics. Amateurs, jeunes musiciens, enfants, profanes, passionnés, les différents aspects de la programmation se déploient à travers la ...
Pas toujours gagnant !

Pas toujours gagnant !

Deutsches Symphonie-Orchester Berlin Après Paris et entre des étapes en Pologne et en Autriche, la tournée européenne de l’orchestre allemand de Berlin passait par le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Le long (à cause des tempi !) Concerto pour violon de Beethoven joué en ouverture de programme posait question. L’auditeur était tout d’abord frappé par l’ampleur de la masse orchestrale convoquée : quatorze premiers violons, douze seconds violons, dix altos, huit violoncelles et six ...
Solidité allemande

Ingo Metzmacher, solidité allemande

Deutsches Symphonie-Orchester Berlin Le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin n’est autre que l’héritier du fameux RIAS Berlin créé en 1946 dans le Berlin ouest post seconde guerre mondiale et dirigé dans ses premières années par Ferenc Fricsay. Il deviendra en 1956, Radio-Symphonie-Orchester Berlin (alias RSO de Berlin ouest), créant une confusion des noms avec le Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin (autre RSO !), né dès 1923, mais qui fut est-berlinois du temps du terrible mur. Ce n’est ...
Sibelius, qualité suprême de l’édition BIS

Sibelius, qualité suprême de l’édition BIS

La saga Sibelius due au label suédois BIS se poursuit avec ce huitième volume consacré à des œuvres orchestrales de l’illustre compositeur finlandais. Lorsqu’elle sera achevée avec ses treize coffrets, il ne fait aucun doute que cette admirable réalisation, prise dans sa globalité, fera date dans l’histoire de la musique enregistrée, d’autant qu’au niveau tant qualitatif que quantitatif, elle n’a aucun équivalent à ce jour, et elle ne risque pas ...
Leonidas Kavakos : un Mendelssohn qui compte

Leonidas Kavakos : un Mendelssohn qui compte

2009 voit fêter le bicentenaire de la naissance de Mendelssohn, auquel nombres d’artistes et de labels dédient une parution. Le diptyque que lui consacre Leonidas Kavakos n’est pas une sortie de trop. Portrait sensible d’un compositeur qui accompagne tout violoniste, il est le fruit d’une recherche et d’une maturation toutes personnelles. Le violoniste a pris la direction de la Camerata Salzburg la saison dernière et c’est en sa compagnie qu’il a ...
Valery Gergiev dans son jardin

Valery Gergiev dans son jardin

London Symphony Orchestra Première moitié du cycle Prokofiev, qui reprendra les 18 et 19 mai 2009 prochains, ces deux concerts nous ont permis d’entendre quatre symphonies et deux concertos. Si la parenté entre les œuvres ne fait pas de doute, les styles peuvent varier assez considérablement d’une œuvre à l’autre, et même s’avérer assez disparates à l’intérieur de certaines. Le premier soir les Symphonies n°1 et n°6 encadraient le Concerto pour ...
Valery Gergiev met la musique à nu

Valery Gergiev met la musique à nu

Menuhin Festival Gstaad 2008 En 1999, lors d’une répétition de la Symphonie n° 2 de Gustav Mahler dans la halle des sports de Ravenne transformée en salle de concert pour les besoins du Festival de Ravenne, les musiciens de l’Orchestre du Kirov étaient incapables de moduler leur expression musicale aux nécessités de Valéry Gergiev. Accusant les bruits parasites des puissants ventilateurs de l’air conditionné tournant à pleine vitesse pour rafraîchir la ...
Toujours plus près du Paradis

Gewandhausorchester Leipzig et Riccardo Chailly, toujours plus près du Paradis

C’est une fin de programmation qui roule à plein régime. Prestigieux invités du cycle « Tchaïkovsky et l’esprit russe », Riccardo Chailly à la tête de son orchestre du Gewandhaus de Leiptzig et le violoniste Leonidas Kavakos ont donné l’un des concerts les plus enthousiasmant de la saison. Le Concerto pour violon de Brahms (1878-1879) a trouvé en Leonidas Kavakos un défenseur ardent. Il a su éclairer ces pages, soumises aux ...