Le temps musical en question au Centre Pompidou

Concerts, La Scène, Musique d'ensemble

Paris. Centre Pompidou, Grande salle. 5-III-2016. Raphaël Cendo (né en 1975) : Radium pour 7 instruments (CM) ; Gérard Grisey (1946-1998) : Vortex temporum pour petit ensemble ; Daniele Ghisi (né en 1984) : An experiment with time (reloaded) pour ensemble, électronique et vidéo. Ensemble Court-Circuit, direction : Jean Deroyer ; ensemble Divertimento. Réalisation informatique musicale Ircam / Daniele Ghisi, Manuel Poletti.

g35jpg-cz64« Abolir le matériau au profit de la durée pure est un rêve que je poursuis depuis de nombreuses années » déclarait au sujet de Vortex temporum. C’est ce questionnement sur le temps musical et la manière de l’écrire qui animent la pensée des trois compositeurs à l’affiche de ce concert.

L’, sous la direction de , investit la scène pour donner en création mondiale Radium de , une pièce étrange autant que foisonnante, qui captive d’emblée notre écoute. Le compositeur y poursuit ses investigations dans le « total saturé » : « Ma recherche se porte désormais sur une forme saturée par démultiplication d’actions sonores » explique-t-il dans sa note d’intention, évoquant la Momentform de Stockhausen où chaque moment est une portion d’un grand continuum. La pièce assez courte (9′) dénombre quelques cent « situations d’énergie », pensées dans une relation d’instantanées par rapport à un sentiment plus large du temps. La macro-forme va en effet se construire à mesure, à la faveur d’un tissu sonore plus continu – silence coloré, résonance de bols, souffle et frottements générés par autant de modes de jeu – qui agit telle une force cachée pour assurer la cohésion du tout. La direction investie de et l’engagement des instrumentistes y contribuent également.

aurait eu 70 ans en 2016. Vortex temporum I, II, III (Tourbillon de temps) créé en 1996 est une de ses dernières compositions, oeuvre somme sollicitant un piano où quatre notes médium sont accordées un quart de ton plus bas. Le compositeur porte ses recherches sur l’écriture d’un même matériau (la formule tourbillonnante des premières mesures de Daphnis et Chloé de Ravel) envisagé dans trois temporalités différentes : le temps ordinaire des humains (du langage, de la respiration), celui, étiré, dilaté, des baleines (rythme du sommeil), celui, contracté des oiseaux et insectes (confinant à la saturation). Rompus à toutes les manifestations de l’écriture spectrale qu’ils défendent bec et ongles depuis de longues années, les musiciens de Court-Circuit et leur chef communiquent, à la faveur d’une interprétation longuement mûrie, tout à la fois l’émotion du timbre obtenu par la synthèse instrumentale et l’étrangeté de cette expérience temporelle au sein de laquelle s’immerge l’écoute.Le premier volet s’achève par une cadence du piano monstrueusement virtuose que aborde avec une énergie hors norme, conférant à cette page exceptionnelle une intensité prodigieuse autant que sidérante.

La seconde partie du concert invite l’ensemble italien Divertimento pour la création française de An Experiment with time (reloaded) de Daniele Ghisi, personnalité originale et attachante, maîtrisant avec une égale virtuosité la dimension de l’image et du sonore. Présenté sous forme d’installation en juin dernier à la Maison de la poésie, An Expériment with time (reloaded) est désormais augmenté d’une partition instrumentale live convergeant avec l’image et la source électronique. Inspirée de l’essai éponyme de John William Dunne, l’oeuvre vidéo-musicale émaillée d’humour et de fantaisie, investit la dimension du rêve et du flux temporel selon un processus systématique et obsessionnel. Sous la main du narrateur prend forme le questionnement sur la nature même du temps au fil des quatre saisons qui délimitent l’espace-temps de ce « journal vidéo ». Indissociables, musique et images participent de cette « expérience avec le temps » au sein de laquelle le spectateur, agacé/fasciné, se laisse emporter.

Crédit photographique : Gérard Grisey © -Centre Pompidou, 2007

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.