chaux de fonds2018 728x90

Un opéra magique pour enfants à la Comédie Saint-Michel

La Scène, ResBambini, Spectacles Jeune public

Paris. Comédie Saint-Michel. 29-V-2018. L’Opéra magique, spectacle pour enfants de et avec Michel-André Drode d’après « La Traviata » de Giuseppe Verdi. Mise en scène : Clément Nourry. Costumes : Samya Cherfi

Opéra MagiqueIl faut croire que la Comédie Saint-Michel cherche à démontrer que l’opéra n’est ni réservé à des adultes érudits, ni aux dorures du Palais Garnier. Preuve en est avec sa programmation destinée au jeune public qui nous a fait découvrir il y a quelques mois deux formidables divas, et aujourd’hui un magicien amoureux fou de La Traviata, tout aussi talentueux.

Ce spectacle conçu par propose aux petits spectateurs de quatre ans et plus d’accompagner en coulisses le célèbre magicien Alfredo avant son entrée sur scène pour sa première représentation dans la capitale. Mais malgré le trac de cette première, Alfredo n’a qu’une obsession : demander Violetta en mariage après un succès parisien assuré ! Et ce n’est pas son lapin raton-laveur lunatique (va-t-il bien arriver à le faire sortir de son chapeau comme tout magicien qui se respecte ?) qui va l’en détourner !

Amusant petit spectacle où Germont est au centre de l’intrigue, où la courtisane devient l’assistante du magicien, où sa complice Annina se trompe de loge en déposant une superbe robe (qui s’illumine !) dans celle de l’illusionniste, et où le baron Douphol se retrouve parmi le public du soir avec l’espoir de demander également la main de celle qui fait battre le cœur d’Alfredo. La mise en scène de est parfaitement travaillée puisqu’on rentre dans cette histoire sans difficulté alors que seul Alfredo est sur scène. Des effets de lumière judicieux (parfois, dans le noir total, seul le miroir de maquillage s’éclaire faisant entrevoir le visage d’Alfredo qui se prépare), des costumes d’une très belle facture (le magicien est paré d’un luxueux costume de marquis noir-doré, perruque incluse), une scénographie allant à l’essentiel (une boite de magie, un présentoir et un miroir), soutiennent cette trame bien construite et permettent de s’émouvoir sans restriction face aux doutes exprimés par le héros. allie durant quarante-cinq minutes théâtre, chant et magie d’une main de maître. Peu importe la proximité entre le magicien et le public dans cette petite salle de la Comédie Saint-Michel, les tours de magie sont brillamment exécutés (la table du magicien vole même au-dessus de quelques têtes !), générant surprises, étonnements et aussi plusieurs scènes d’une douce poésie.

Les références au célèbre opéra de Verdi ne se limitent pas à cela puisque, avec une voix posée et assurée malgré quelques sauts d’intervalles périlleux, et avec une qualité de diction impeccable, Michel-André Drode chante des airs de La Traviata revisités. En exprimant par le chant ses émois et ses peurs, le magicien se révèle encore plus amical et attendrissant. Nous n’avons envie que d’une chose : que Violetta dise « oui » ! La bande son de bonne qualité mêle une orchestration plus travaillée à des versions piano-voix plus intimistes.

De nombreux éléments de ce spectacle pourraient être attractifs pour des enfants de moins de quatre ans si l’histoire ne tournait pas autant autour de l’amour d’Alfredo envers Violetta. Les rires francs des jeunes spectateurs lorsque les mouvements d’humeur du raton-laveur d’Alfredo, persuadé d’être un lapin blanc, semblent compromettre le bon déroulement de la première à venir (amusante horloge où les aiguilles tournent à l’envers !). Ce qui nous conforte dans l’idée que ponctuer la trame initiale par plus de petites péripéties amusantes liées au spectacle pour lequel se prépare Alfredo, permettrait à bien d’autres enfants d’apprécier à sa juste mesure cet opéra magique.

Crédits photographiques : © Jean-Loup Hrycenko

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.