Bannière-Web-ResMusica-728x90

Les hommes miraculeux d’Anne Teresa De Keersmaeker

Danse , La Scène, Spectacles Danse

Paris. Théâtre des Abbesses. 10-XI-2018. Dans le cadre du Festival d’Automne. Anne Teresa De Keersmaeker / Rosas / Alain Franco / Louis Nam Le Van Ho : Zeitigung. Chorégraphie : Anne Teresa De Keersmaeker, Louis Nam Le Van Ho. Musique : Johann Sebastian Bach, Johannes Brahms, Arnold Schoenberg, Anton Webern. Piano : Alain Franco. Lumières : Luc Schaltin, Anne Teresa De Keersmaeker. Costumes : Anne-Catherine Kunz. Créé avec et dansé par Lav Crnčević, José Paulo Dos Santos, Bilal El Had, Frank Gizycki, Robin Haghi, Louis Nam Le Van Ho, Luka Švajda, Thomas Vantuycom

Zeitigung┬®Anne_Van_Aerschot15Dix ans après, et remettent sur le métier Zeitung, en le frottant aux corps d’une nouvelle génération de danseurs sous la houlette de . Résultat, Zeitigung est une pièce intense qui offre le privilège rare d’un grand spectacle.

Est-ce une reprise ou l’expression d’une relève ? Il y a dix ans, créait Zeitung, une pièce pour neuf danseurs, hommes et femmes, en collaboration avec le pianiste . Virtuose et lyrique, la pièce marque alors une double rupture pour la chorégraphe, qui accepte de puiser pour la première fois dans le répertoire classique de Brahms pour tisser un lien musical entre son cher Bach et la modernité de Schoenberg et Webern. C’est aussi le moment où elle affermit son écriture spiralée, où les hanches forment le véritable pivot de chaque mouvement.

Quelques années plus tard, la chorégraphe confie cette pièce charnière à un groupe de jeunes danseurs, issus de P.A.R.T.S, son école bruxelloise. Re : Zeitung marque déjà alors un glissement en donnant à l’œuvre sa tonalité délibérément masculine et sa dimension virtuose, impulsée par de nouveaux corps, d’origines et de physiologies variées, dans lequel chaque interprète dispose d’un espace identifié, d’un langage propre. On retrouve aujourd’hui un seul de ces jeunes danseurs, , dans une nouvelle version baptisée Zeitigung et créée il y a un an au Kaaitheater de Bruxelles.

Cette fois, les danseurs ont été dirigés par , aux côtés d’Anne Teresa De Keersmaeker. Ni le jeune chorégraphe, ni la créatrice de Rosas ne craignent de s’appuyer sur la plus grande maturité des interprètes pour laisser libre cours à une certaine virtuosité et nous livrer une pièce intense, dessinant un portrait contemporain des masculinités. Ce qui frappe dans cette diversité de corps, d’origines, de manières de se mouvoir, c’est la maîtrise de leur partition corporelle, l’exceptionnelle intensité de leur présence, l’évidence de la place qu’ils occupent sur scène. Cette présence, alliée à la musique enregistrée ou interprétée au piano avec une incroyable authenticité et richesse par Alain Franco, dégage de ce spectacle miraculeux des bouffées d’émotion. Dialogue sensuel et inspiré entre la richesse chromatique de Bach et le romantisme presque narratif de Schoenberg, la musique devient le terrain de jeu de ces solos, duos ou trios, interprétés par des danseurs exceptionnels, parmi les meilleurs en Europe.

Zeitigung┬®Anne_Van_Aerschot9

Impressionnante, Zeitigung souffle le chaud et le froid, alternant les styles, les enjeux, les ambiances avec un rapport complexe et subtil à la musicalité des corps. À intervalles réguliers, les danseurs dessinent virtuellement des cercles avec des cordons fluos, évocation d’autres spectacles récents de la chorégraphe où ces cercles étaient dessinés à la craie sur le sol. La fin du spectacle, plus polyphonique, reprend d’ailleurs les codes de l’écriture classique des pièces de groupe de Rosas. De spectacle en spectacle, renouvelant, enrichissant et réinventant sans cesse son vocabulaire et son répertoire, Anne Teresa De Keersmaeker tisse des ponts entre les pièces, les inscrivant dans une continuité sans cesse évolutive.

Crédits photographiques : © Anne Van Aerschot

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.