Carmen-banniere-728x90

Lia Rodrigues, la Furia de Chaillot

Danse , La Scène, Spectacles Danse

Paris. Théâtre national de la danse de Chaillot. 4-XII-2018. Lia Rodrigues : Furia. Chorégraphie : Lia Rodrigues, assistée d’Amalia Lima. Dramaturgie : Silvia Soter. Extraits musicaux : chants traditionnels et danses des Kanaks de Nouvelle-Calédonie. Lumières : Nicolas Boudier. Collaboration artistique et images : Sammi Landweer. Régie générale : Magali Foubert. De et avec Clara Cavalcanti, Valentina Fittipaldi, Larissa Lima, Leonardo Nunes, Carolina Repetto, Andrey Silva, Karoll Sila, Felipe Vian, Ricardo Xavier

FURIA_Lia Rodrigues_┬®Sammi Landweer-2374Artiste associée du Théâtre de Chaillot, la chorégraphe brésilienne propose Furia, un spectacle plein de poésie et de sauvagerie.

Les chants traditionnels Kanaks donnent leur rythme au spectacle : tressautant, intense, proche de la transe. On y croise des furies bleues, des idoles dorées, des divinités en turban émergeant ou surplombant des groupes humains. Entre rituel primitif et pratiques ancestrales, ces lentes processions formant sculptures en mouvement sont ponctuées de couleurs et de postures.

, merveilleuse créatrice d’images, puise aux sources de ses origines mais n’oublie pas ses affinités artistiques : Maguy Marin, la Française, pour laquelle elle dansa au début de sa carrière, mais aussi, par exemple, Vera Mantero, la Portugaise, Anna Halprin l’Américaine ou Alain Platel, le Belge.

Frise interrompue de mouvements, la chorégraphie utilise la scansion intense et sauvage de la samba, la brutalité frontale des percussions, la sauvagerie des expressions et des gestes pour brosser une fresque foisonnante et vivante. Fête monstrueuse, macabre et grandiose, cette pièce a le goût de l’outrance et du travestissement. Furia ressemble parfois davantage à une installation ou à une performance d’art contemporain qu’à une pièce chorégraphique, ce qui la rend d’autant plus belle ! Dommage que le monologue final et incompréhensible d’un homme masqué de rouge en amoindrisse l’effet.

Crédits photographiques : © Sammi Landweer

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.