À emporter, CD, DVD, DVD Musique, Opéra

Poppée pour les quarante ans des Arts Florissants

Plus de détails

Claudio Monteverdi (1567-1643) : L’Incoronazione di Poppea, drame musical en un prologue et trois actes sur un livret de Giovanni Francesco Busenello. Mise en scène, décor, chorégraphie : Jan Lauwers. Costumes : Lemm&Barkey. Lumières : Ken Hioco. Avec : Sonya Yoncheva, Poppea ; Kate Lindsey, Nerone ; Stéphanie d’Oustrac, Ottavia ; Carlo Vistoli, Ottone ; Renato Dolcini, Seneca ; Ana Quintans, Drusilla. Virtù ; Marcel Beekman, Nutrice ; Dominique Visse, Arnalta ; Tamara Banjesevic, Damigella / Fortuna ; Virgile Ancely, Mercurio ; Lea Desandre, Amore/Lucano. Les Arts florissants, direction : William Christie. 3 CD + 1 DVD Harmonia Mundi. Enregistré au Festival de Salzbourg en août 2018. Notice en français, anglais et allemand. Durée : 3h15

 

Pour fêter leur anniversaire, se sont parés d’un luxueux coffret pour une distribution grandiose présentée l’année dernière au Festival de Salzbourg. Ce n’est pas moins qu’une captation en live sur 3 CD et sa version en DVD qui nous sont proposées.

CD_MonteverdiPour cette production, a choisi la version vénitienne de l’ouvrage, coupée ici et là sans que l’ensemble en pâtisse. Visuellement, le metteur en scène , connu pour sa vision plastique de ses chorégraphies souvent qualifiées de novatrices, propose une lecture touffue, brouillonne, avec de nombreux éléments sans utilité perceptible, entre vidéos sans attrait et certaines références picturales du XVIIᵉ siècle qui amuseront peut-être quelques spectateurs… Heureusement, la captation vidéo nous fait presque oublier cette approche en se centralisant sur la prestation des chanteurs et des musiciens, ici très libres selon la volonté des deux principaux protagonistes de cette production. Intégrer la danse de manière si prononcée, les danseurs doublant constamment les chanteurs pour signifier intentions et affects, Anna Teresa de Keersmaeker pour Così fan tutte ou pour L’Incoronazione di Poppea, même constat : redondances et ennui sont les deux piliers de ces propositions.

Mais dans cette configuration, la distribution vocale de premier choix, dont un certain nombre de chanteurs est passé par les Jardins des Voix, a le champ totalement libre pour se concentrer sur leur chant, à la limite même d’une version de concert si quelques costumes marquants ne ponctuaient pas le spectacle. Parfaite articulation du texte et maîtrise indéniable de la ligne de chant font la part belle à chacun : une impériale et sensuelle sous les traits de Poppea, l’agilité de son chant répondant à un foisonnement d’intentions naturelles ; une passionnée pour cette prise de rôle (Nerone), la mezzo exploitant toutes les couleurs de son personnage pour une prestation de haut vol ; une Stéphanie d’Oustrac (Ottavia) majestueuse, dotée d’un timbre rond et enveloppant ; une pleine de mordants ; l’attachant dans le rôle de la vieille servante, typique de son répertoire… Les qualificatifs élogieux pourraient encore continuer pour le reste du plateau. La quinzaine de musiciens répartie sur le devant de la scène offre un excellent continuo particulièrement riche. Malgré un montage quelque peu maladroit qui ne favorise pas une écoute en continue, les disques offrent une qualité d’écoute appréciable.

Luxueux dans la forme, sur le fond le livret du coffret est assez classique : un texte sur le compositeur de Denis Morrier, un entretien avec sur sa venue au festival et l’ouvrage présenté, un texte sur l’œuvre par Jan Lauwers, le texte de l’opéra et quelques photos. On était en droit à s’attendre à plus d’originalité au regard de l’objet en main.

Indéniablement, c’est grâce au chant et à la musique que ce disque pourra être qualifié de « collector. »

Plus de détails

Claudio Monteverdi (1567-1643) : L’Incoronazione di Poppea, drame musical en un prologue et trois actes sur un livret de Giovanni Francesco Busenello. Mise en scène, décor, chorégraphie : Jan Lauwers. Costumes : Lemm&Barkey. Lumières : Ken Hioco. Avec : Sonya Yoncheva, Poppea ; Kate Lindsey, Nerone ; Stéphanie d’Oustrac, Ottavia ; Carlo Vistoli, Ottone ; Renato Dolcini, Seneca ; Ana Quintans, Drusilla. Virtù ; Marcel Beekman, Nutrice ; Dominique Visse, Arnalta ; Tamara Banjesevic, Damigella / Fortuna ; Virgile Ancely, Mercurio ; Lea Desandre, Amore/Lucano. Les Arts florissants, direction : William Christie. 3 CD + 1 DVD Harmonia Mundi. Enregistré au Festival de Salzbourg en août 2018. Notice en français, anglais et allemand. Durée : 3h15

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.