Mot-clef : Ana Quintans

El Prometeo à Dijon, résurrection, création et révélation

El Prometeo à Dijon, résurrection, création et révélation

350 ans après sa création à Vienne, El Prometeo d’Antonio Draghi ressuscite à Dijon grâce à un Leonardo García Alarcón chef mais aussi compositeur inspiré.  On avait découvert le chef argentin en archéologue de chefs-d’œuvre (Il Diluvio universale et Nabucco, de Michelangelo Falvetti). On le découvre ici en compositeur. La musique perdue du troisième acte de l’opéra de Draghi est entièrement de sa main. Une musique de la plus belle inspiration, plus d’un ...
bac138-cover-lesindesgalantesrecto-e1506329293169

La modernité atemporelle des Indes galantes par Sidi Larbi Cherkaoui

Pour son premier Rameau, le Bayerische Staastoper s’inscrit dans la veine dépoussiérante de la partition lyrique la plus célèbre de son auteur. Hélas, le plaisir de l’oreille s’avère inversement proportionnel à celui de l’œil, qui erre entre un judicieux foisonnement humaniste et une réalisation scénique problématique. Opéra-ballet à l'origine, Les Indes Galantes abandonne peu à peu son statut de « comédie musicale » pour celui de véritable opéra aux êtres de chair ...
Indes galantes 2

Les Indes Galantes vues par Cherkaoui, ailleurs et ici

À Munich, Les Indes Galantes bénéficient d'une production imparfaite avec un orchestre en grisaille, mais essentielle. Jean-Philippe Rameau en Allemagne est encore aujourd’hui une grande rareté. Le théâtre de Nuremberg a récemment accueilli la production toulousaine des Indes Galantes qu’il avait coproduit, mais cette nouvelle production est la première exécution d’une œuvre de Rameau à Munich. On pourrait penser que les grandes tragédies lyriques seraient une meilleure introduction à Rameau que le ...
IDOMENEO_03_MG_6205_(c)AnnemieAugustijns_web

Idomeneo, un conte pour grands enfants par David Bösch à Anvers

Déjà mis en scène par David Bösch en 2013 à Bâle, la mise en scène de cet Idomeneo revient en terres flamandes sous la direction de son assistante Barbora Horáková Joly. Ce qui peut être une découverte pour les uns sera pour les autres l'occasion d'approfondir la connaissance d'une des scénographies les plus originales du moment. Loin d'une exhaustivité conservatrice, on sait gré aux coupes d'usage de se fondre dans une vision ...
Albinoni

Airs et musique instrumentale d’Albinoni

À la tête de son Concerto de’ Cavalieri, Marcello Di Lisa poursuit son exploration d’airs baroques italiens peu connus. Célébré pour sa musique instrumentale, Albinoni se montre tout autant à l’aise dans le domaine de la musique vocale. Quatrième volet de l’ambitieux « Baroque Project » mené par Sony et Deutsche Harmonia Mundi, le présent volume affiche une sélection d’arias de Tomaso Albinoni, enregistrés pour la quasi-totalité en première mondiale. Les ...
orfeo3

Orphée de Gluck à Grenoble, délicieusement classique

10 ans ! Cela faisait 10 ans qu'un opéra n'avait plus été monté à Grenoble. Pourtant la ville ne manque ni de public pour ce genre, ni de forces musicales - les Musiciens du Louvre y sont en résidence depuis 1996, ni de lieu avec la MC2. C'est avec cet Orfeo ed Euridice de Gluck, dans sa première version viennoise, en italien, co produit avec entre autres la Mozartwoche de Salzbourg, que ...
David et Jonathas

David et Jonathas à Aix

Le spectacle aixois avait de toute évidence exaspéré notre collègue. On pouvait en effet sourciller devant l’arrière-plan grossièrement psychanalytique de la lecture d’Andreas Homoki, lequel tente maladroitement d’expliquer la situation conflictuelle présente par des retours bien inutiles dans le passé. Il est vrai que les scènes montrant David en Jonathan enfants n’éclairent en rien l’œuvre, et que le contexte vaguement judéo-palestinien qui semble informer la mise en scène – à ...
Almeida, Ippolito, photo 1, par Bertrand Pichène - CCR Ambronay

L’Ippolito d’Almeida au Festival d’Ambronay

Lorsque, la plume révoltée, Voltaire lança combien terrifiants étaient les effets du séisme qui ravagea Lisbonne en 1755, il ne se payait pas de mots. (Peut-être l’art de vivre dans l’aristocratie portugaise au milieu du XVIIIe siècle n’a-t-il pas trouvé plus fidèle reconstitution que dans le film Los misterios de Lisboã de Raul Ruiz.) Au milieu de tant de destructions humaines et matérielles, quelques partitions survécurent par miracle, dont la ...
DAVID ET JONATHAS (Andreas HOMOKI)  2012

Charpentier chez Ikea à Srebrenicaix en Provence

Revisiter une oeuvre, lui donner un autre niveau de lecture, relever un sens caché est une chose. Transposer de façon improbable et se faire s'agiter les acteurs sur scène en est une autre. La Traviata dans un sanatorium, Katya Kabanova dans une cour d'HLM, Carmen à la frontière américano-mexicaine ou Dialogues des carmélites dans une secte new age, cela peut marcher si cela fait sens. Force est de constater que ...
Medea la maléfique

Mary Ellen Nesi, Medea la maléfique

Teseo, œuvre de jeunesse, composée suite à l’échec de son Pastor Fido, Haendel reprend les ingrédients de son Rinaldo (magie, sortilèges, conspiration, monstres et autres furies…) qui avaient fait sa renommée à Londres. Rarement donné et enregistré de nos jours, il manquait à la collection du Théâtre des Champs-Elysées, qui pour l’occasion a fait appel aux forces des Folies Françoises et de leur chef Patrick Cohën-Akenine. Même si Teseo est ...
Les 24 violons du Roi, la flamboyance des couleurs

Les 24 violons du Roi, la flamboyance des couleurs

Grandes Journées Lully du CMBV Ce n’est pas tous les jours qu’une occasion se présente d’assister à un concert dans la Galerie des Glaces ! Alors se le voir proposer et sur un programme rendant à Versailles, sa musique, celle du règne de Louis XIV dans toute sa splendeur, a forcément provoqué une ruée du public, ne voulant surtout pas manquer une occasion dont on espère qu’elle est le prélude à une ...
William Christie : l’Ars Musica

William Christie : l’Ars Musica

Centre de Musique baroque : 20 ans ! Versailles. Ce nom rayonne depuis qu’un jeune roi épris de fêtes décida de faire de ces jardins puis de son palais un lieu où règneraient la musique et la danse, mais aussi une dévotion, empreinte de majesté et de sensualité baroque : un «temple» à sa gloire et à ses plaisirs. Le Centre de Musique baroque de Versailles fête ses 20 ans et à cette ...
Requiem pour un doux !

Requiem pour un doux !

Le Requiem de Gabriel Fauré ne propose pas une vision tragique de la mort, n’abandonne pas l’auditeur à un effroyable désespoir mais l’invite plutôt à une acceptation de l’ordre des choses, l’accompagnant vers le chemin de la sérénité. Fauré évoquait ce choix en exprimant son sentiment général sans détours : « Mon Requiem, on a dit qu’il n’exprimait pas l’effroi de la mort, quelqu’un l’a appelé une berceuse de la mort. Mais ...