À emporter, Audio, Musique de chambre et récital, Opéra

Marina Rebeka : Ah ! qu’« Elle » est belle !

Plus de détails

Elle. Gustave Charpentier (1860-1956) : « Depuis le jour » ; Jules Massenet (1842-1912) : « Il est doux, il est bon », « Pleurez mes yeux », « Adieu notre petite table », « Dis moi que je suis belle », « O messager de Dieu » ; Charles Gounod (1818-1893) : « Ah je ris de me voir si belle », « Je veux vivre », « Elles ne sont plus là », « Amour, ranime mon courage » ; Georges Bizet (1838-1875) : « L’amour est un oiseau rebelle », « Me voilà seule dans la nuit » ; Claude Debussy (1862-1918) : « l’année, en vain, chasse l’année ». Marina Rebeka, soprano ; Sinfonieorchester St. Gallen ; direction : Michael Balke. 1 CD Prima Classic. Enregistré à la Tonhalle St. Gallen en mai 2019. Durée : 72:35

 

La soprano rend hommage au répertoire romantique français dans un récital enregistré sous le label qu’elle a elle-même créé, Prima Classic.

rebeka elleLa prestation est époustouflante : le timbre capiteux, l’égalité des registres, se plient avec facilité à une tessiture étendue passant avec une facilité inouïe, au véritable sens du terme, des aigus légers de Leïla aux graves de Chimène, de la virtuosité de Juliette à la véhémence de Carmen. fait, en outre, montre de belles intentions musicales, en nous offrant tout un panorama de sons filés, de messe di voce, et de vocalises virtuoses d’une haute précision.

La diction, sans être parfaite, est acceptable, bien qu’elle se perde souvent dans l’émission des aigus. Mais la soprano comprend parfaitement ce qu’elle chante, et caractérise à merveille chacun de ces personnages si différents, grâce à un phrasé particulièrement soigné et une belle palette de couleurs.

Peut-on dire cependant, et c’est plutôt un compliment, que l’on sent dans ce tempérament de feu, plus une bête de scène qu’une habituée des studios ?

Sans être inoubliable, le Sinfonieorchester St. Gallen, sous la baguette de , prolonge les propos de la cantatrice.

In cauda venenum. S’il y a un bémol à ajouter, c’est celui de l’utilité de cet enregistrement, qui nous présente les pages les plus connues de Massenet, Gounod, Bizet et consort. D’autres, depuis des années, ont magnifié ces partitions, souvent en intégrales. N’aurait-il pas fallu y inclure quelques raretés ?

Lire aussi :

Marina Rebeka, soprano rebelle

Plus de détails

Elle. Gustave Charpentier (1860-1956) : « Depuis le jour » ; Jules Massenet (1842-1912) : « Il est doux, il est bon », « Pleurez mes yeux », « Adieu notre petite table », « Dis moi que je suis belle », « O messager de Dieu » ; Charles Gounod (1818-1893) : « Ah je ris de me voir si belle », « Je veux vivre », « Elles ne sont plus là », « Amour, ranime mon courage » ; Georges Bizet (1838-1875) : « L’amour est un oiseau rebelle », « Me voilà seule dans la nuit » ; Claude Debussy (1862-1918) : « l’année, en vain, chasse l’année ». Marina Rebeka, soprano ; Sinfonieorchester St. Gallen ; direction : Michael Balke. 1 CD Prima Classic. Enregistré à la Tonhalle St. Gallen en mai 2019. Durée : 72:35

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.