À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Le projet Rossini Vol. II : de Naples à l’Europe

Plus de détails

Giochino Rossini (1792-1868) : Ermione Sinfonia ; La riconoscenza cantate pastorale ; Il vero omaggio cantate ; Cantate à quatre voix avec cor ; Elisabetta, regina d’Inghilterra, sinfonia. Avec : Edgardo Rocha, ténor (Fileno) ; Michela Antenucci, soprano (Argene) ; Laura Polverelli, mezzo (Melania) ; Mirco Palazzi, basse (Elpino) ; Coro della radiotelevisione svizzera ; Orchestra della Svizzera italiana ; direction : Markus Poschner. 1 CD Concerto classics. Enregistré à l’auditorium Stelio Molo RSI, Lugano. Notice en italien et en anglais. Durée : 62:07

 

Entre découvertes, raretés et incontournables, le volume II de la série The Rossini project répond aux attentes des mélomanes souhaitant une discographie complète du catalogue du musicien romantique.

Rossini_Orchestra della Svizzera italiana_Markus Poschner_Concerto ClassicsEn 2018, l’année Rossini avait permis de lancer chez le label Concerto classics un partenariat jusqu’en 2023 avec l’Orchestre de la Suisse italienne, dirigé par , dans l’objectif d’enregistrer un répertoire rare, voire inédit du maître italien. Le premier volume était consacré au jeune Rossini ; ce deuxième volume est centré, quant à lui, sur les productions musicales de la période napolitaine.

Évidemment, le principal attrait de ce disque est celui de la découverte. La promesse est largement tenue avec pas moins de trois inédits que sont la cantate pastorale La riconoscenza pour soprano, alto, ténor, basse, chœur et orchestre, créée au Teatro San Carlo de Naples le 27 décembre 1821 ; la cantate Il ero omaggio avec la cavatine d’Argene « De’ gigli nel candor » interprétée par la soprano  ; et enfin la Cantate à quatre voix avec chœur de 1823 avec le chœur « Splenda vivissima d’Imen la face » confié à un chœur suisse de radio et de télévision, précis mais manquant un brin de consistance.

Du côté des raretés, relevons la présence dans cette programmation de Gratitudine, cara ai Celesti, une partition d’une belle virtuosité offrant l’un des sommets d’écriture pour la voix avec l’air de ténor de Fileno où franchit les étonnantes difficultés sans faillir. Les grandes pages orchestrales sont aussi présentes comme la sinfonia d’Elisabetta, regina d’Inghilterra.

La distribution vocale, complétée par (soprano), Laura Ploverelli (mezzo) et (basse), est de belle facture tout aussi qu’agréablement homogène. Mais la force de cette interprétation est bien le grand souci d’expressivité de la direction de qui rend parfaitement lisible chaque effet de la musique pour une redécouverte appréciable du répertoire d’un musicien que l’on croyait connaître par cœur.

Lire aussi :

Denise Fedeli : l’orchestre de la Suisse italienne est prêt pour de nouveaux challenges

 

Plus de détails

Giochino Rossini (1792-1868) : Ermione Sinfonia ; La riconoscenza cantate pastorale ; Il vero omaggio cantate ; Cantate à quatre voix avec cor ; Elisabetta, regina d’Inghilterra, sinfonia. Avec : Edgardo Rocha, ténor (Fileno) ; Michela Antenucci, soprano (Argene) ; Laura Polverelli, mezzo (Melania) ; Mirco Palazzi, basse (Elpino) ; Coro della radiotelevisione svizzera ; Orchestra della Svizzera italiana ; direction : Markus Poschner. 1 CD Concerto classics. Enregistré à l’auditorium Stelio Molo RSI, Lugano. Notice en italien et en anglais. Durée : 62:07

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.