Mot-clef : Mirco Palazzi

IMG_4931 photo Christian DRESSE 2019

Tristes Noces à l’Opéra de Marseille

De belles voix mais des Noces de Figaro bien mornes à l'Opéra de Marseille. Le rideau s'ouvre comme il se doit sur la future chambre nuptiale de Susanna et Figaro, peuplée de choristes masqués et vêtus comme pour le carnaval de Venise. Soudain, ils revêtent des gants de vaisselle et pendant toute l'ouverture, accrochent çà et là des objets représentatifs de l'opéra : maquettes, costumes, accessoires, etc. On remarque aussi, derrière ...
SEMIRAMIDE_ROH Covent Garden,

Semiramide; Joyce DiDonato,
Assur; Michele Pertusi,
Arsace; Daniela Barcellona,
Idreno; Lawrence Brownlee,
Azema; Jacquelyn Stucker,
Oroe ; Balint Szabo,
Mitrane ; Konu Kim,
Nino's Ghost; Simon Shibambu

Music; Gioachino Rossini,
Conductor; Antonio Pappano,
Libretto; Gaetano Rossi,
Director; David Alden,
Set designer; Paul Steinberg,
Costume designer; Buki Shiff,
Lighting designer;  Michael Bauer
Choreographer; Beate Vollack,

Semiramide des grands soirs avec Joyce DiDonato au Royal Opera House

Neuf mois après la Bayerische Staatsoper, le Royal Opera House accueille la production de Semiramide de David Alden : discutable par sa modernisation de l’action mais avec une distribution portée par Joyce DiDonato et Daniela Barcellona, et une direction musicale exceptionnelle d'Antonio Pappano. Semiramide aura mis moins de temps que d’autres ouvrages de Rossini pour renaître au siècle dernier, le premier retour en grâce étant dû à Joan Sutherland dans les ...
Ciro

Ciro in Babilonia à Pesaro, l’événement DVD

Cette production de Ciro in Babilonia a été un des moments phares du Festival de Pesaro en 2012, et restera probablement dans les annales comme une de ses plus grandes réussites. Cet ouvrage de jeunesse qui n’avait, sauf erreur, jusqu’ici jamais été donnée in loco, est représentative des premières tentatives de Rossini dans l’opera seria. Sur un livret convenu, d’inspiration biblique, l’orchestration est soignée, et l’on entend ça où là ...
gergiev

A Londres Berlioz et le LSO continuent l’idylle

Si on devait déterminer quel orchestre partage avec la musique de Berlioz  l’intimité la plus profonde, le London Symphony Orchestra pourrait légitimement prétendre à ce titre. Forte d’un travail de plusieurs décennies avec Sir Colin Davis, la phalange londonienne a montré dimanche 3 novembre, lors de son interprétation de La Damnation de Faust, qu’elle n’avait pas perdu la main. Le concert faisait partie de la série d’automne « Gergiev’s Berlioz » entamée ...
Lucia... sans Lucia !

Lucia… sans Lucia !

Lucia di Lammermoor Osons dire tout haut ce que chacun disait mezzo voce : quelle déception avec Desirée Rancatore dans le rôle-titre, malgré son palmarès prestigieux et sa longue familiarité avec le rôle ! Un joli timbre, certes, dans les aigus tenus, bien qu’un peu nasal, mais beaucoup de difficultés dans les amplitudes, avec une voix qui hésitait entre la gorge dans les médiums et la poitrine dans les basses, flirtant parfois avec ...
Sofonisba, une résurrection

Sofonisba, une résurrection

Ferdinando Paër (ou Paer, ou Për, ou Per, faites votre choix), compositeur d’origine italienne, a joué un rôle important mais aujourd’hui bien méconnu dans l’histoire de la musique française. Appelé à Paris par Napoléon en 1807, il devient en 1812 le successeur de Spontini à la tête du Théâtre Italien, en est chassé en 1827 par l’arrivée de Rossini, devient compositeur de la chambre du Roi, membre de l’Académie, puis ...
Décevante production

Décevante production de La Forza del Destino

Rares sont les productions d’opéra totalement ratées. Même si certains metteurs en scène actuels s’ingénient à charger d’incompréhensibles symboles les intrigues les plus simples aux fins de faire passer le spectateur pour un inculte, du pire des spectacles, il y a toujours quelque chose justifiant qu’on assiste à la représentation. Dans cette production du Stadttheater de Berne, ce quelque chose a pour nom le baryton italien Vittorio Vitelli (Don Carlo ...
Adelaide di Borgogna

Adelaide di Borgogna, rareté rossinienne au festival d’Edinburgh

Le festival d’Edinburgh met la ville en ébullition : théâtre, danse, opéras, concerts, récitals, conférences s’emparent de la ville envahie par les touristes. Rien que pour la seule journée du 19 août, et seulement dans le champ de la musique classique, le festival proposait un superbe récital matinal de Magdalena Kozena (accompagnée de Malcom Martineau), Le Lac des cygnes par le Pennsylviana Ballet, Curlew River de Britten, et cette version de ...