À emporter, Audio, Musique d'ensemble, Musique de chambre et récital

Raretés et inédits de l’organiste Pierre Cochereau : un legs inestimable

Plus de détails

Œuvres de Johann Sebastian Bach (1685-1750), Georg Friedrich Haendel (1685-1759), Yves de la Casinière (1897-1971), Nicolas Lebègue (1631-1702), Antoine Calvière (1695-1755), Felix Mendelssohn (1809-1847), Franz Liszt (1811-1886), Louis Vierne (1870-1937), Marcel Dupré (1886-1971), César Franck (1822-1890), Charles Tournemire (1870-1939), Pierre Cochereau (1924-1984), Charles-Marie Widor (1844-1937), Olivier Messiaen (1908-1992), Antonio Vivaldi (1678-1741), Camille Saint-Saëns (1835-1921), Michel Corrette (1707-1795), Alessandro Stradella (1639-1682), Mario Vittoria (1911-1986), Joseph d’Haudimont (1751-1803), Jeremiah Clarke (1674-1707), Roger Calmel (1920-1998), Léonce de Saint-Martin (1886-1954), Jean-Joseph Mouret (1682-1738), Gilles Julien (1650-1703), François Couperin (1668-1733), Tomaso Albinoni (1671-1751), Georg Philip Telemann (1681-1767), Jehan Alain (1911-1940), Jean Rivier (1896-1987), Francis Poulenc (1899-1963), Henry Purcell (1659-1695), Georges Delerue (1925-1992). Pierre Cochereau au grand orgue de Notre-Dame de Paris et sur divers orgues de France, Suisse, États-Unis et Australie ; Roger Delmotte, trompette ; Concerts de chambre de Paris ; Orchestre de chambre de Rouen ; Orchestre national de l’ORTF ; Orchestre de l’Académie d’été de Nice ; Orchestre de chambre de l’ORTF ; Maîtrise de Notre-Dame de Paris ; Orchestre de chambre de Nice Côte d’Azur ORTF ; Ensemble de cuivre Armand Birbaum ; Ensemble de cuivres Gabriel Masson ; Orchestre du Capitole de Toulouse ; Orchestre lyrique de l’ORTF ; Orchestre Pasdeloup. Radioscopie France Inter avec Jacques Chancel (1976). 19 CD + 1 DVD Solstice. Enregistré de 1954 à 1984. Livret bilingue français anglais. Durée totale CD : 24 heures. Durée DVD : 120:00

 

Les Clefs ResMusica

Ce coffret de annoncé depuis quelque temps est un véritable événement. Plus des trois quarts de son contenu, soit dix-neuf CD et un DVD, sont des inédits captés pour le disque ou en direct sur une période de trente ans. De quoi compléter très avantageusement la discographie déjà conséquente de cet artiste qui aura marqué son temps par son rayonnement et sa force.

Pierre Cochereau_coffret_SolsticeOn croyait tout connaitre ou presque de ce grand organiste français nommé en 1955 titulaire du grand orgue de Notre-Dame de Paris. Durant presque trente années, ce duo à l’alchimie étonnante apporta à chacun d’eux l’épanouissement, jusqu’à la renommée internationale. Ce coffret résume assez largement cette grande période depuis les toutes premières gravures de 1954 à l’orgue de Saint-Roch à Paris, sa première tribune et jusqu’aux dernières improvisations à Notre-Dame la veille de son décès. Au cours du programme vertigineux que propose cette production, on se rend compte que de nombreux enregistrements furent faits hors Notre-Dame, ce qui apporte un intérêt supplémentaire.

Il est intéressant de regarder les sources des archives de ce coffret essentiellement constituées par le « fonds Carbou », c’est-à-dire tout ce qui fut enregistré à Notre-Dame à partir de la fin des années 60 par François Carbou, ainsi que quelques concerts en extérieur. Ce coffret livre également, grâce à un travail de recherche auprès des archives de l’INA, des documents issus de la radio captés en concert, dans divers lieux parisiens ou de province. Enfin, ultime source, celle des passionnés et collectionneurs, qui vient compléter depuis la Suisse ou les États-Unis un ensemble très varié. On s’aperçoit de la prédilection qu’avait pour la Symphonie improvisée, forme dont il fut l’inventeur, en tout cas dans sa forme achevée et habituellement constituée de quatre mouvements. On retrouve dans cet ensemble pas moins de sept exemples significatifs sur divers orgues : une introduction suivie d’un allegro, un scherzo, un adagio et un final. C’était une forme musicale qui fit ses preuves grâce à un impact très fort au niveau du public.

En parcourant la longue liste des œuvres proposées, on découvre un aspect moins connu du Pierre Cochereau, celui de l’organiste soliste avec orchestre. De nombreux concertos furent enregistrés de la période baroque à nos jours : Vivaldi, Bach, Haendel, Corrette ainsi que divers compositeurs contemporains dont il assura la création de plusieurs œuvres : Mario Vittoria, Roger Calmel, ceci dans divers lieux pourvus alors d’orgues aujourd’hui disparus ! C’est le cas de la salle Gaveau avant 1957, ou de la Maison de la Radio à Paris. Dans cet ensemble le concerto de Francis Poulenc occupe une belle place capté en concert à Saint-Etienne-du-Mont à Paris avec l’orchestre Pasdeloup dirigé par Jean-Marc Cochereau, son fils. D’autres œuvres sont proposées avec son fidèle ami trompettiste Roger Delmotte : sonates baroques et quelques pièces modernes dont une Aria de et un Récit choral de .

L’inédit n’est pas que dans la rareté des documents, mais aussi dans l’originalité de certaines œuvres. La grande Fantaisie sur « Ad nos » de Franz Liszt est proposée dans une version pour orgue et orchestre réalisée par Jean-Marc Cochereau donnée en concert à Montréal d’Aude en 1971 avec l’orchestre du Capitole de Toulouse dirigé par Jacques Charpentier. On pourra ainsi comparer avec la version pour orgue seul de 1955 également disponible. Une autre approche de cette immense somme peut se vivre au travers de « dates phare » dont les fameuses veillées de Noël à Notre-Dame de Paris, où Pierre Cochereau, en situation, ressentait non seulement l’ambiance de la cathédrale mais savait tout simplement la créer de toutes parts. Un simple accord sur les grands jeux suffisait à faire lever une foule de plusieurs milliers de fidèles. Le côté « liturgique » de Pierre Cochereau s’exprimait alors de manière solaire c’est-à-dire éblouissante. Ceux qui ont vécu ces moments uniques à ses côtés à la tribune de Notre-Dame ont reçu là des présents d’une valeur inestimable. Ses plus belles improvisations sont peut être là, alors portées par l’exubérance de la fête, sans entrave… Du grand Cochereau complètement libéré !

Pierre Cochereau a été beaucoup enregistré durant toutes ces années. Une bonne partie du fonds Carbou a déjà été éditée et ce coffret en est le prolongement. Il existe un autre fonds important, celui de Philips, dont on nous annonce une réédition prochaine et qui paraîtra sous le label Decca. Pour l’heure on pourra se rassasier un bon moment avec ces musiques tous azimuts patiemment et affectueusement choisies par Yvette et François Carbou dans une édition qui les honore et rend totalement justice à l’art de Pierre Cochereau, à jamais « l’organiste de Notre-Dame ».

Cet orgue de Notre-Dame de Paris demeure l’épine dorsale de ce grand coffret, et sa présence prend d’autant plus d’importance qu’on le sait muet pour longtemps encore. Pierre Cochereau n’est plus et l’orgue tel qu’il l’a connu non plus, seuls restent les enregistrements dont on mesure à présent l’immense trésor qu’ils constituent.

Deux bonus complètent le coffret : un DVD déjà paru en 2004 remplis de témoignages et de documents inédits, et l’enregistrement de Radioscopie de Jacques Chancel en septembre 1976. L’intégralité de cette interview se trouve dans le livret du coffret, aux côtés d’un texte de présentation très pertinent de Michel Roubinet.

Lire aussi :

Une histoire discographique de l’orgue de Notre-Dame de Paris

 

Plus de détails

Œuvres de Johann Sebastian Bach (1685-1750), Georg Friedrich Haendel (1685-1759), Yves de la Casinière (1897-1971), Nicolas Lebègue (1631-1702), Antoine Calvière (1695-1755), Felix Mendelssohn (1809-1847), Franz Liszt (1811-1886), Louis Vierne (1870-1937), Marcel Dupré (1886-1971), César Franck (1822-1890), Charles Tournemire (1870-1939), Pierre Cochereau (1924-1984), Charles-Marie Widor (1844-1937), Olivier Messiaen (1908-1992), Antonio Vivaldi (1678-1741), Camille Saint-Saëns (1835-1921), Michel Corrette (1707-1795), Alessandro Stradella (1639-1682), Mario Vittoria (1911-1986), Joseph d’Haudimont (1751-1803), Jeremiah Clarke (1674-1707), Roger Calmel (1920-1998), Léonce de Saint-Martin (1886-1954), Jean-Joseph Mouret (1682-1738), Gilles Julien (1650-1703), François Couperin (1668-1733), Tomaso Albinoni (1671-1751), Georg Philip Telemann (1681-1767), Jehan Alain (1911-1940), Jean Rivier (1896-1987), Francis Poulenc (1899-1963), Henry Purcell (1659-1695), Georges Delerue (1925-1992). Pierre Cochereau au grand orgue de Notre-Dame de Paris et sur divers orgues de France, Suisse, États-Unis et Australie ; Roger Delmotte, trompette ; Concerts de chambre de Paris ; Orchestre de chambre de Rouen ; Orchestre national de l’ORTF ; Orchestre de l’Académie d’été de Nice ; Orchestre de chambre de l’ORTF ; Maîtrise de Notre-Dame de Paris ; Orchestre de chambre de Nice Côte d’Azur ORTF ; Ensemble de cuivre Armand Birbaum ; Ensemble de cuivres Gabriel Masson ; Orchestre du Capitole de Toulouse ; Orchestre lyrique de l’ORTF ; Orchestre Pasdeloup. Radioscopie France Inter avec Jacques Chancel (1976). 19 CD + 1 DVD Solstice. Enregistré de 1954 à 1984. Livret bilingue français anglais. Durée totale CD : 24 heures. Durée DVD : 120:00

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.