À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Petite réunion entre amis autour d’Emmanuel Pahud et de Beethoven

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Sonate n° 8 (op. 30 n° 3) ; Sérénade en ré op. 25 ; Allegro et Menuet en sol WoO 26 ; Trio concertant en sol WoO37. Emmanuel Pahud, flûte traversière ; Daniel Barenboim, piano ; Daishin Kashimoto, violon ; Amihai Grosz, alto ; Silvia Careddu, flûte traversière ; Sophie Dervaux, basson. 1 CD Warner Classics. Enregistré du 10 au 12 juin 2020 dans la salle Pierre Boulez de Berlin. Notice trilingue : anglais-allemand-français. Durée : 77:34

 

Avec nombre de ses amis du Philharmonique de Berlin, plus quelques autres… le flûtiste français ravive les derniers feux de l’année Beethoven avec cet album consacré à la musique de chambre avec flûte du jeune Beethoven.

La Sonate n° 8 (1802) originellement pour violon et piano, ouvre cet album dans une transcription d’. Fameuse, riche en couleurs on y admire le piano très présent de Daniel Barenboïm et la belle complicité que celui-ci entretient avec le flûtiste. On est en droit, cependant, d’y préférer le timbre du violon, mais il faut bien reconnaître qu’ tient sa partie avec une maestria certaine qui se confirmera dans la Sérénade de l’opus 25, dont l’interprétation semble quelque peu pénalisée par la présence excessive de la flûte (majorée encore par la prise de son) qui ne laisse que peu de place au violon de et à l’alto d’. Élégant et charmant, en duo avec , l’Allegro et Menuet WoO 26 (1792) séduit par son équilibre dans l’entrelacement des deux lignes de flûtes, tandis que le Trio concertant pour piano, flûte et basson (1786) constitue, à n’en pas douter, le moment le plus intéressant de cet album, notamment le mélancolique Adagio, où l’on apprécie la symbiose et l’harmonie entre les différentes parties, l’excellence déjà mentionnée du piano de Barenboïm, ainsi que le magnifique basson de .

Malgré une qualité d’’exécution indéniable, force est d’admettre que ces œuvres de jeunesse de Beethoven, encore bien loin du génie futur et regardant vers le passé, n’engendrent que peu d’enthousiasme… Un album à réserver aux inconditionnels d’Emmanuel Pahud.

(Visited 203 times, 1 visits today)

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Sonate n° 8 (op. 30 n° 3) ; Sérénade en ré op. 25 ; Allegro et Menuet en sol WoO 26 ; Trio concertant en sol WoO37. Emmanuel Pahud, flûte traversière ; Daniel Barenboim, piano ; Daishin Kashimoto, violon ; Amihai Grosz, alto ; Silvia Careddu, flûte traversière ; Sophie Dervaux, basson. 1 CD Warner Classics. Enregistré du 10 au 12 juin 2020 dans la salle Pierre Boulez de Berlin. Notice trilingue : anglais-allemand-français. Durée : 77:34

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.