À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Programme tout en anglais pour Jodie Devos et Nicolas Krüger

Plus de détails

Frank Bridge (1879-1941) : Come to me in my dreams ; Love went a-riding. Irene Poldowski (1879-1932) : Reeds of Innocence ; To Love. Ralph Vaughan Williams (1872-1958) : Let Beauty awake. Roger Quilter (1877-1976) : Love’s Philosophy. Ivor Gurney (1890-1937) : Five Elizabethan Songs. Benjamin Britten (1913-1976) : On this Island op. 11. Darius Milhaud (1892-1974) : Two Love Songs. Patrick Leterme (né en 1981) : Two Poems by Oscar Wilde. William Walton (1902-1983) : Three Songs from Façade. Germaine Tailleferre (1892-1993) : Tu mi chamas. Freddy Mercury (1946-1991) : You take my Breath away. Jodie Devos, soprano ; Nicolas Krüger, piano. 1 CD Alpha. Enregistré en août 2020 au Muziekcentrum Van de Omroem de Hilversum, Pays-Bas. Notice de présentation en français, anglais et allemand. Durée : 68:58

 

remporte l’adhésion dans ce programme tout en anglais de compositeurs britanniques, belge et français, avec un formidable accompagnement pianistique de .

Il est rare qu’une chanteuse de langue française s’aventure sur le terrain habituellement réservé de la mélodie anglaise. On ne pourra donc que se réjouir de la belle initiative de la soprano belge , visiblement éprise d’un répertoire qu’elle connait fort bien, sans doute pour l’avoir bien pratiqué lors de ses années de formation à la Royal Academy of Music de Londres.

On commencera par louer l’originalité et la cohérence du programme, qui permet de faire entendre quelques grands classiques, à commencer par les trois Façade Settings de , les deux « tubes » de « Come to me in my Dreams » et « Love went a-riding », ainsi que quelques pièces de , et déjà enregistrées par de très nombreux artistes. On se réjouit d’entendre en entier le cycle de Gurney Five Elizabethan Songs, ainsi que celui de Britten On this Island, assez rarement donné. À côté, quelques morceaux de compositeurs célèbres dont on ne connaissait pas forcément la contribution à l’univers de la mélodie anglaise : et , notamment. Pour beaucoup, le nom de – la fille de Henryk Wieniawski – sera une révélation, et l’on se réjouit bien sûr que le programme contienne deux mises en musique spécialement composées pour l’occasion, celles de deux poèmes d’Oscar Wilde par le compositeur belge .

La cohérence générale de la programmation est en grande partie assurée par la continuité thématique de cet album, qui fait du motif de l’amour le fil conducteur de l’audition musicale : amour réel, fantasmé ou idéalisé, amours épanouies ou contrariées, amours profondes ou légères, amours pour une personne de l’autre ou du même sexe, comme cela est suggéré par le cycle de Britten sur des poèmes de W.H. Auden, ou encore par la très belle chanson de Freddie Mercury « You take my Breath away » sur laquelle se clôt ce fort intelligent programme.

C’est en vocaliste accomplie que Jodie Devos aborde ce répertoire, qui fournira à de nombreux auditeurs des très belles découvertes. La beauté et l’élégance des phrasés, servis par un timbre aux reflets argentins parfaitement égal sur toute l’étendue de la voix, relèvent de l’enchantement le plus pur. La longueur de cette voix de colorature rend particulièrement justice à des pièces qui peuvent parfois éprouver les voix plus lyriques. Même le « Love went a-riding » de Bridge, autrefois immortalisé par Kirsten Flagstad, ne pose aucune difficulté à cette voix dont on perçoit déjà les évolutions qu’elle pourra prendre dans les années à venir. Le léger sifflement qu’on perçoit dans le timbre, qui évoquerait presque cette formidable soprano anglaise que fut Valerie Masterson, contribue au charme de cette magnifique prestation vocale. Le seul bémol serait la question de la diction anglaise, laquelle, même si elle est de très bonne tenue, pourra difficilement passer pour être idiomatique. Que l’on réécoute, dans le même programme, des sopranos comme Felicity Lott, Lynne Dawson ou encore Yvonne Kenny, pour bien comprendre ce que chanter l’anglais veut dire.

Autre atout de ce fort attachant CD, le piano énergique et coloré de , qui y est pour beaucoup lui aussi dans l’incontestable réussite de cet album.

(Visited 161 times, 1 visits today)

Plus de détails

Frank Bridge (1879-1941) : Come to me in my dreams ; Love went a-riding. Irene Poldowski (1879-1932) : Reeds of Innocence ; To Love. Ralph Vaughan Williams (1872-1958) : Let Beauty awake. Roger Quilter (1877-1976) : Love’s Philosophy. Ivor Gurney (1890-1937) : Five Elizabethan Songs. Benjamin Britten (1913-1976) : On this Island op. 11. Darius Milhaud (1892-1974) : Two Love Songs. Patrick Leterme (né en 1981) : Two Poems by Oscar Wilde. William Walton (1902-1983) : Three Songs from Façade. Germaine Tailleferre (1892-1993) : Tu mi chamas. Freddy Mercury (1946-1991) : You take my Breath away. Jodie Devos, soprano ; Nicolas Krüger, piano. 1 CD Alpha. Enregistré en août 2020 au Muziekcentrum Van de Omroem de Hilversum, Pays-Bas. Notice de présentation en français, anglais et allemand. Durée : 68:58

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.