Danse , La Scène, Spectacles Danse

Ballets européens au XXIᵉ siècle à la Filature de Mulhouse

Plus de détails

La Filature, Mulhouse. 29-I-22. Ballets européens au XXIe siècle. En partenariat avec le CCN Ballet de l’Opéra national du Rhin

Celestial de Garrett Smith. Ballet de l’Opéra national de Bordeaux (direction Éric Quilleré)
Danseuses : Vanessa Feuillatte, Marini Da Silva Vianna, Alice Leloup, Anna Gueho, Mélissa Patriarche, Ahyun Shin,
Danseurs : Oleg Rogachev, Alvaro Rodriguez Piñera, Ashley Whittle, Guillaume Debut, Pierre Devaux, Ryota Hasegawa, Marc-Emmanuel Zanoli
Chorégraphie : Garrett Smith, Musique : Antonio Vivaldi, Thomas Tallis, Costumes : Monica Guerra, Réalisation costumes : Ateliers de l’Opéra national de Bordeaux, Lumières : Nicolas Feschtel. Production Opéra national de Bordeaux

Bliss de Johan Inger. Ballett Theater Basel (direction Richard Wherlock)
Danseuses : Lisa Horten-Skilbrei, Gaia Mentoglio, Debora Maiques Marin, Stefanie Pechtl, Tana Rosás Suñé, Rachelle Scott, Marina Sanchez Garrigós, Danseurs : Rubén Bañol Herrera, Elias Boersma, Mirko Campigotto, Dayne Florence, David Lagerqvist, Francisco Patricio, Anthony Ramiandrisoa, Matias Rocha Moura
Chorégraphie, mise en scène : Johan Inger, Costumes : Johan Inger, Francesca Messori, Création lumières : Peter Lundin, Maître répétiteur : Yvan Dubreuil, Dramaturgie : Bettina Fischer, Musique : Keith Jarrett, The Köln Concert

Fireflies de Bruno Bouché (extrait). CCN•Ballet de l’Opéra national du Rhin (direction Bruno Bouché) Musique : Song of Europa – Trio Susie Buisson, Ryo Shimizu, Jesse Lyon – Gorillaz. Danseuses : Monica Barbotte, Audrey Becker, Susie Buisson, Christina Cecchini, Ana Karina Enriquez Gonzalez, Chloé Lopes Gomes, Rio Minami, Céline Nunigé, Alice Pernão, Dongting Xing, Danseurs : Marin Delavaud, Pierre Doncq, Cauê Frias, Jérémie Lafon, Pierre-Émile Lemieux Venne, Jesse Lyon, Avery Reiners, Cedric Rupp, Marwik Schmitt, Ryo Shimizu. Chorégraphie : Bruno Bouché, Musique : Nicolas Worms, Costumes : Thibaut Welchlin, Lumières : Tom Klefstad, Dramaturgie : Daniel Conrod

Trois Gnossiennes de Hans van Manen. Ballet de l’Opéra national de Paris (direction Aurélie Dupont). Piano : Ryoko Hisayama, Danseuse et danseur : Ludmila Pagliero, Florian Magnenet. Chorégraphie : Hans van Manen, Musique : Erik Satie, Gnossiennes n°1, 2, 3, Costumes : Joop Stokvis, Hans van Manen, Lumières : Jan Hofstra, Piano : Ryoko Hisayama, Maître de Ballet : Laurent Novis. Créé en 1982 par le Nationale Ballet au Stadsschouwburg d’Amsterdam, avec Maria Aradi et Henry Jurriens. Entrée au répertoire du Ballet de l’OnP en 2017.

And… Carolyn de Alan Lucien ØyenBallet de l’Opéra national de Paris (direction Aurélie Dupont). Danseuse et danseur : Clémence Gross, Andrea Sarri
Chorégraphie, costumes : Alan Lucien Øyen, Musique : Thomas Newman, Extrait de la bande-son du film American Beauty, Texte : Alan Ball, Maître de Ballet : Lionel Delanoë. Créé en 2008 à Hanovre par Camilla Spidsøe Cohen et Daniel Proietto. Entrée au répertoire du Ballet de l’OnP en 2021

The vertiginous thrill of exactitude de William Forsythe. Ballet de l’Opéra national de Paris (direction Aurélie Dupont). Danseuses et danseurs : Valentine Colasante, Sae Eun Park, Marine Ganio, Germain Louvet, Paul Marque. Chorégraphie, scénographie : William Forsythe, Musique : Franz Schubert, Symphonie n° 9 en ut majeur, D 944, Allegro vivace, Costumes : Stephen Galloway, Maître de Ballet : Lionel Delanoë. Créé en 1996 par le Ballet de Francfort à l’Opéra de Francfort. Entrée au répertoire du Ballet de l’OnP en1999. The Vertiginous Thrill of Exactitude est le second volet de Two Ballets in the Manner of the late XXth Century, dernier opus de Six Counter Points

Cette troisième et dernière soirée des Ballets européens du XXIᵉ siècle à Mulhouse clôture la semaine de la danse de l’Espace 110. Le résultat d’une collaboration réussie entre le CCN Ballet du Rhin et la Filature qui a permis à onze ballets français, suisse et allemands de proposer des extraits de leur répertoire.

Pour , directeur du Ballet du Rhin qui prend la parole en préambule de cette dernière soirée de ballets européens contemporains, cette programmation ambitieuse de onze compagnies de ballets et centres chorégraphiques nationaux français et allemands, est un acte politique pour défendre la création chorégraphique et la permanence des danseurs de ces ballets. En présence d’Eric Quilleré, directeur du Ballet de Bordeaux, de Richard Whitlock, directeur du , d’Aurélie Dupont, directrice du Ballet de l’Opéra de Paris, du délégué à la danse du ministère de la Culture et de la maire adjointe à la culture de Mulhouse, mais aussi du directeur de La Filature, Benoît André, il réaffirme que public, acteurs du spectacle vivant et artistes sont essentiels et font œuvre utile.

Un trio très aérien, avec de nombreux portés, ouvre ensuite Celestial, le ballet de de style néoclassique choisi par le Ballet de Bordeaux pour débuter cette soirée. C’est en effet une musique céleste choisie dans le répertoire vocal religieux d’Antonio Vivaldi et Thomas Thalis qui permet aux danseurs d’évoluer dans un véritable ballet immaculé. Chemises en mousseline blanche et voilages en guise de fond de scène et de pendrillons forment une bulle de blancheur pour ce ballet très fluide. On admire une belle séquence d’hommes à l’unisson sous les lumières délicates de Nicolas Feschtel, qui font ressortir le caractère angélique de ce ballet profane aux accents sacrés. En prime, un très bon niveau du Ballet de Bordeaux, en particulier le couple soliste.

Place ensuite au , les voisins suisses, avec Bliss de . Décontracté et bienveillant, Bliss adopte les codes du jazz incarné par et son mythique concert de Cologne. La chorégraphie de pour les danseurs du ballet de Bâle est d’une élégance folle, il a tout compris du groove du jazzman. Sur une musique enveloppante, sensuelle et généreuse, c’est un « feel good » ballet. Les magnifiques danseurs, en vêtements de tous les jours, sont simplement émouvants.

Après l’entracte, nous avons le droit à un trop court extrait d’un ballet iridescent des régionaux de l’étape, le Ballet du Rhin. Sur Fireflies, le titre de Gorillaz qui donne son nom à cette création de , les lucioles jouent de l’intermittence des mouvements pour créer une illusion de vitesse et de lumière. Filles sur pointes et garçons à l’unisson, c’est un joli avant-goût très applaudi.


Le Ballet de l’Opéra de Paris, qui est venu avec pas moins de trois pièces et de nombreux danseurs, sans compter les éventuels remplaçants, achève en beauté cette soirée. surpasse absolument toutes les danseuses du spectacle dans Trois Gnossiennes de , sur la musique d’Erik Satie. Avec sa classe, son élégance, sa précision, tout est parfait ! Florent Magnenet, un peu en retrait, n’a malheureusement pas le magnétisme de sa partenaire mais l’épaule solidement.

And… Carolyn de Alan Lucien Øyen est une version plus adolescente des duos de Mats Ek ou Jiri Kylian. Plus ancrée dans la vie quotidienne, aussi. et , deux jeunes danseurs du ballet de l’opéra de Paris donnent leur fraîcheur à ce duo.
Véritable diablerie, The vertiginous thrill of exactitude joue avec les codes de la danse classique pour mieux les détourner. Ce quintette survitaminé de est truffé de difficultés techniques et demande un très haut niveau qu’ont sans conteste les deux danseurs et trois danseuses en tutu fluo. En prime, on assiste à une prise de rôle des deux dernières étoiles nommées dans la compagnie, et Sae Eun Park, brillantissimes. Pour finir cette soirée, c’est un feu d’artifice qui tire dans tous les sens.

Crédits photographiques : © Svetlana Loboff, Ingo Hoehn, Agathe Poupeney, Yohan Terrazza

(Visited 683 times, 1 visits today)

Plus de détails

La Filature, Mulhouse. 29-I-22. Ballets européens au XXIe siècle. En partenariat avec le CCN Ballet de l’Opéra national du Rhin

Celestial de Garrett Smith. Ballet de l’Opéra national de Bordeaux (direction Éric Quilleré)
Danseuses : Vanessa Feuillatte, Marini Da Silva Vianna, Alice Leloup, Anna Gueho, Mélissa Patriarche, Ahyun Shin,
Danseurs : Oleg Rogachev, Alvaro Rodriguez Piñera, Ashley Whittle, Guillaume Debut, Pierre Devaux, Ryota Hasegawa, Marc-Emmanuel Zanoli
Chorégraphie : Garrett Smith, Musique : Antonio Vivaldi, Thomas Tallis, Costumes : Monica Guerra, Réalisation costumes : Ateliers de l’Opéra national de Bordeaux, Lumières : Nicolas Feschtel. Production Opéra national de Bordeaux

Bliss de Johan Inger. Ballett Theater Basel (direction Richard Wherlock)
Danseuses : Lisa Horten-Skilbrei, Gaia Mentoglio, Debora Maiques Marin, Stefanie Pechtl, Tana Rosás Suñé, Rachelle Scott, Marina Sanchez Garrigós, Danseurs : Rubén Bañol Herrera, Elias Boersma, Mirko Campigotto, Dayne Florence, David Lagerqvist, Francisco Patricio, Anthony Ramiandrisoa, Matias Rocha Moura
Chorégraphie, mise en scène : Johan Inger, Costumes : Johan Inger, Francesca Messori, Création lumières : Peter Lundin, Maître répétiteur : Yvan Dubreuil, Dramaturgie : Bettina Fischer, Musique : Keith Jarrett, The Köln Concert

Fireflies de Bruno Bouché (extrait). CCN•Ballet de l’Opéra national du Rhin (direction Bruno Bouché) Musique : Song of Europa – Trio Susie Buisson, Ryo Shimizu, Jesse Lyon – Gorillaz. Danseuses : Monica Barbotte, Audrey Becker, Susie Buisson, Christina Cecchini, Ana Karina Enriquez Gonzalez, Chloé Lopes Gomes, Rio Minami, Céline Nunigé, Alice Pernão, Dongting Xing, Danseurs : Marin Delavaud, Pierre Doncq, Cauê Frias, Jérémie Lafon, Pierre-Émile Lemieux Venne, Jesse Lyon, Avery Reiners, Cedric Rupp, Marwik Schmitt, Ryo Shimizu. Chorégraphie : Bruno Bouché, Musique : Nicolas Worms, Costumes : Thibaut Welchlin, Lumières : Tom Klefstad, Dramaturgie : Daniel Conrod

Trois Gnossiennes de Hans van Manen. Ballet de l’Opéra national de Paris (direction Aurélie Dupont). Piano : Ryoko Hisayama, Danseuse et danseur : Ludmila Pagliero, Florian Magnenet. Chorégraphie : Hans van Manen, Musique : Erik Satie, Gnossiennes n°1, 2, 3, Costumes : Joop Stokvis, Hans van Manen, Lumières : Jan Hofstra, Piano : Ryoko Hisayama, Maître de Ballet : Laurent Novis. Créé en 1982 par le Nationale Ballet au Stadsschouwburg d’Amsterdam, avec Maria Aradi et Henry Jurriens. Entrée au répertoire du Ballet de l’OnP en 2017.

And… Carolyn de Alan Lucien ØyenBallet de l’Opéra national de Paris (direction Aurélie Dupont). Danseuse et danseur : Clémence Gross, Andrea Sarri
Chorégraphie, costumes : Alan Lucien Øyen, Musique : Thomas Newman, Extrait de la bande-son du film American Beauty, Texte : Alan Ball, Maître de Ballet : Lionel Delanoë. Créé en 2008 à Hanovre par Camilla Spidsøe Cohen et Daniel Proietto. Entrée au répertoire du Ballet de l’OnP en 2021

The vertiginous thrill of exactitude de William Forsythe. Ballet de l’Opéra national de Paris (direction Aurélie Dupont). Danseuses et danseurs : Valentine Colasante, Sae Eun Park, Marine Ganio, Germain Louvet, Paul Marque. Chorégraphie, scénographie : William Forsythe, Musique : Franz Schubert, Symphonie n° 9 en ut majeur, D 944, Allegro vivace, Costumes : Stephen Galloway, Maître de Ballet : Lionel Delanoë. Créé en 1996 par le Ballet de Francfort à l’Opéra de Francfort. Entrée au répertoire du Ballet de l’OnP en1999. The Vertiginous Thrill of Exactitude est le second volet de Two Ballets in the Manner of the late XXth Century, dernier opus de Six Counter Points

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.