Mot-clef : Ludmila Pagliero

Van Manen et le duo Sol León et Paul Lightfoot à l’Opéra Garnier

Cette soirée dédiée à la danse néerlandaise associe deux entrées au répertoire du duo Sol León et Paul Lightfoot à Trois Gnossiennes, courte pièce de Hans van Manen. Ce chef-d’œuvre illumine une soirée décevante par ailleurs. Courte (à peine une heure de danse), cette soirée n'en est pas moins déséquilibrée. Dans un programme consacré aux artistes de l'excellent Nederlands Dans Theater (NDT), deux pièces sur trois sont chorégraphiées par Sol ...
Cherkaoui, Goecke, Lindberg à l’Opéra de Paris

Cherkaoui, Goecke, Lindberg à l’Opéra de Paris

Ce triptyque axé sur la création contemporaine adjoint au Faun envoûtant de Cherkaoui deux nouvelles créations décevantes de Marco Goecke et Pontus Lindberg, invités pour la première fois à l’Opéra de Paris. Le souvenir des Ballets russes et le spectre de Vaslav Nijinsky hantent les théâtres, cette saison. En même temps que la soirée « En Compagnie de Nijinsky », présentée par les Ballets de Monte-Carlo au Théâtre des Champs-Élysées, le Ballet ...
fancy_free_c_sebastien_mathe-OnP_b

Hommage à Jerome Robbins à l’Opéra de Paris

Une soirée de ballets comme on les aime à l’Opéra de Paris, avec cet Hommage à Jerome Robbins qui permet l’entrée au répertoire longtemps attendue de Fancy Free, son premier ballet, sur la musique de Leonard Bernstein. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Fancy Free, le premier ballet de Jerome Robbins, ne figurait pas encore au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris. Et pour cause, il fallait pour cela réunir ...

Le Roméo et Juliette de Sasha Waltz repris à l’Opéra Bastille

Le Ballet de l’Opéra de Paris interprète pour la troisième fois Roméo et Juliette, la symphonie dramatique de Berlioz, créée en 2007 par Sasha Waltz pour ce même plateau. Si la scénographie monumentale fait toujours mouche, danseurs et chanteurs s’émoussent. Il est dommage que les contrats signés avec les artistes contraignent les maisons de ballet ou d'opéra à reprogrammer à intervalles très rapprochés des œuvres, même si elles semblent avoir déjà ...

Eugène Onéguine à l’Opéra de Paris, un rôle pour Mathieu Ganio

La reprise par l’Opéra de Paris du ballet Eugène Onéguine, chef-d’œuvre de John Cranko inspiré du roman en vers d’Alexandre Pouchkine, est une réussite. Cette distribution étoilée confie les rôles des protagonistes à des danseurs aguerris, qui ont mûri leur interprétation. Mathieu Ganio s’impose dans le rôle d’Onéguine et confirme son talent pour l’interprétation de ces personnages mélancoliques à forte intériorité. Créé en 1965, le ballet de John Cranko est entré ...
DQ Paris 2017

Don Quichotte à l’Opéra Bastille

Don Quichotte fait office pour les fêtes de fin d'année 2017 du ballet classique donné au public par le Ballet de l'Opéra. Le renouveau du bureau de la Direction de la danse devait amener un renouvellement des spectacles, mais c'est sur la tradition que s'appuie toujours la compagnie. C'est sans compter sur la véritable révélation qui préside à la première distribution. En effet, Mathias Heymann est, enfin, un danseur Etoile. Il ...

Hugo Marchand et Ludmila Pagliero lauréats des Benois de la danse 2017

Les résultats du prestigieux prix Benois de la danse 2017 ont été proclamés à Moscou le 30 mai, sur la scène du Bolchoï. Le jury, présidé par Yury Grigorovich, a proclamé vainqueurs : dans la catégorie du meilleur chorégraphe : Crystal Pite, pour The Seasons’ Canon, créé pour le Ballet de l'Opéra de Paris ; dans la catégorie de la meilleure danseuse : Ludmila Pagliero, danseuse étoile de l'Opéra de Paris, pour ...
Postmodernité de Cunningham et Forsythe à Garnier

Postmodernité de Cunningham et Forsythe à Garnier

Le Ballet de l’Opéra de Paris inscrit à son répertoire trois pièces très différentes de Merce Cunningham et William Forsythe. De Walkaround Time, hommage déstructuré à Marcel Duchamp à Herman Schmerman, jubilatoire déconstruction de la danse classique, un regard étonnant sur deux grandes figures de la danse américaine du XXe siècle. Merce Cunningham n’en était pas à son premier coup d’éclat quand il chorégraphia en 1968 à Buffalo le ballet Walkaround ...
Crystal Pite dynamite la rentrée du Ballet de l’Opéra de Paris

Crystal Pite dynamite la rentrée du Ballet de l’Opéra de Paris

Invitée pour la première fois à Garnier, la chorégraphe canadienne Crystal Pite fait sensation avec The Seasons' Canon, une création pour la rentrée du Ballet de l’Opéra de Paris. Époustouflante, la compagnie confirme l’adage de Benjamin Millepied en s’y révélant la meilleure compagnie de danse contemporaine du monde. Un ballet organique. C’est la vision tellurique et primitive d’une tribu d’hommes et de femmes que l’on retiendra de The Seasons' Canon, le ballet de ...
Bel-Millepied-Robbins (Saison 2015-2016)

Variations Goldberg, l’excellence du Ballet de l’Opéra de Paris

L'entrée au répertoire du Ballet de l'Opéra de Paris des Variations Goldberg de Jerome Robbins est une éblouissante leçon de musique… et de chorégraphie. Limpidité, précision, esprit, intelligence… tout ce qui fait défaut à certains chorégraphes éclate au grand soir dans les Variations Goldberg. Après un délicieux prologue baroque qui rappelle ce que la danse doit à la France, et surtout à son roi Louis XIV, les danseurs couleur dragées du ...
7415_150202andreauria016

La danse classique dans tous ses états à Garnier

Le premier programme de l’année du Ballet de l’Opéra de Paris réunit quatre chorégraphes très différents, qui ont tous relevé avec passion le défi d’écrire pour la compagnie parisienne. Mais le résultat est inégal… La soirée commence par Répliques, une chorégraphie introspective de Nicolas Paul, créée en 2009 pour le Ballet de l’Opéra de Paris. Les répliques, échos lointains d’un séisme ou ricochets d’un galet lancé sur l’eau, ce sont aussi ...
Robbins

Robbins et Ratmansky à l’Opéra de Paris : reprise et classique

Qu'il est parfois difficile d'écrire sur un spectacle dont on aimerait ne garder que le souvenir des sensations et des émotions plutôt que d'en réduire la portée par la mise en mots. La soirée formée par la réunion de deux reprises de pièces chorégraphiques, Dances at a Gathering et Psyché avaient, en leur temps pu paraître bavard et longuet pour la première et trop dispersée dans sa recherche d'effets pour la ...
millepied balanchine

Balanchine Millepied à l’Opéra Bastille : un festival de couleurs

Festival de couleurs et musiques éblouissantes pour le double programme Balanchine – Millepied du Ballet de l’Opéra à l’Opéra Bastille. De nouveaux costumes étincelants signés Christian Lacroix pour la reprise du Palais de Cristal, créé par George Balanchine en 1947 pour la compagnie. Une création lumineuse et colorée sur la symphonie chorégraphie de Ravel, Daphnis et Chloé, par Benjamin Millepied avec des décors de Daniel Buren. Entre jeunes pousses et ...
Onéguine (saison 2011-2012)

Eugène Onéguine à Paris, Pagliero enfin

On a fort tort de considérer que la danseuse Ludmila Pagliero, parce qu’elle est brune, danseuse d’allegro et d’origine argentine, serait la meilleure représentante de rôles de caractère comme Kitri par exemple; à l’aune des autres typologies de solistes de l’Opéra de Paris, c’est celle qui s’en rapproche certes le plus, mais il a fallu, à nos yeux, que la direction de la danse lui donne cette opportunité d’un personnage ...
Roland Petit (3 ballets) (Saison 2012-2013)

Roland Petit à l’Opéra de Paris : ensemble convaincant

Une soirée de tryptique de ballets de Roland Petit efficace, narrative et bien dans la veine actuelle des performances du Ballet de l’Opéra. Le Rendez-vous laisse apparaître une Isabelle Ciaravola absolument fatale et délicieusement perverse, tout en jambes infinies malgré une chorégraphie finalement bien peu présente pour le rôle de la plus belle fille du monde : quelle douce évocation du mépris lorsqu’elle jette aux pieds de l’homme qu’elle vient ...
Don Quichotte (Saison 2012-2013)

A l’Opéra de Paris, un Don Quichotte endiablé mené tambour battant

Initialement créé en 1966, Don Quichotte constitua la troisième production de Noureev pour le Ballet de l’Opéra de Vienne, après le Lac des Cygnes et Tancredi. Ce ballet présente toutes les caractéristiques des grands classiques de Petipa, les scènes de pantomime désuètes en moins. Noureev n’a pas pour autant suivi le livret de Petipa à la lettre : le Chevalier à la triste figure et Sancho Pança ne font que ...
Visuel 2 balanchine

Balanchine, le chorégraphe qui aimait les femmes

Pour débuter la saison, l’Opéra nous propose une soirée en forme de triptyque, placée sous les auspices de Balanchine. Sérénade, Agon et Le fils prodigue : trois œuvres très différentes à la personnalité bien distincte. Du bon et du moins bon tout au long de cette soirée : retour sur les moments forts de la représentation. Sérénade se veut porteuse d’une conception de la danse novatrice et dynamique. Or, si l’œuvre ...
Myriam Ould-Braham ©  Agathe Poupeney / Opéra national de Paris

La Bayadère à l’Opéra de Paris : une reprise poussive

Il est parfois des reprises qui font planer un doute sur la légitimité de poursuivre une politique artistique qui se sclérose et s’épuise. Le dernier ballet de Noureev pour l’Opéra voit cette saison un nombre incalculable de remplaçant(e)s se blesser, les distributions être remaniées maintes et maintes fois, et malgré la nomination de deux Etoiles qui, quand bien même attendues, laissent pour le moins dubitatives (Ludmila Pagliero et Josua Hoffalt). C’est ...

Ludmila Pagliero nommée Danseuse Etoile du Ballet de l’Opéra de Paris

Ludmila Pagliero a été nommée Danseuse Etoile du Ballet de l’Opéra de Paris le jeudi 22 mars à l’issue de la représentation de La Bayadère à l’Opéra Bastille, dans laquelle elle interprétait le rôle de Gamzatti, ayant remplacé au pied levé Dorothée Gilbert. Né en 1983 à Buenos-Aires (Argentine) Ludmila Pagliero a étudié la danse au célèbre Teatro Colón où elle engagée en 1999. Elle poursuit sa carrière au Ballet ...
Clairemarie Osta et Jérémie Bélingard dans Appartement

Festival de solistes à l’Opéra Garnier

Comme In the night, dont il est le pendant diurne, Dances at a gathering de Jerome Robbins est une pièce légère et mélancolique. Son alchimie comportementaliste repose en grande partie sur l’interprétation des danseurs, dans un équilibre subtil entre individualisme et collectif. La distribution de solistes réunie le soir de la Première sur la scène de l’Opéra Garnier est parfaitement équilibrée. Elle réserve en effet son lot de virtuoses et ...
orphee2_0212_une

A l’Opéra de Paris, un Orphée et Eurydice éblouissant

Magnifique reprise de ce chef d’œuvre de Pina Bausch, entré en 2005 au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris pour les 30 ans de sa création. Créé en 1975 pour le Tanztheater de Wuppertal, cet opéra dansé date des premières années de sa prise de direction du ballet de Wuppertal, au cours desquelles elle signa plusieurs adaptations d'œuvres lyriques. Epousant au plus près la musique, réduisant les solistes aux ...
Visuel Une-vie-de-ballets

Une Vie de ballets, vibrant hommage à Ghislaine Thesmar et Pierre Lacotte

Le nouveau long métrage de Marlène Ionesco se présente comme un hommage à l’un de nos plus talentueux chorégraphes, Pierre Lacotte, et à sa muse Ghislaine Thesmar, danseuse étoile de l’Opéra de Paris. La réalisatrice n’en est pas à son premier coup d’essai : Le Rêve d’Othello, Flight of Eagle Spirit, Regards sur une étoile et Comme un rêve témoignent de cet engagement au service de la danse. Avec Une ...
onp_cendrillon_une

Une Cendrillon à demi-convaincante

« Il était une fois un gentilhomme qui épousa en secondes noces une femme, la plus hautaine et la plus fière qu’on eût jamais vue. Elle avait deux filles de son humeur, et qui lui ressemblaient en toutes choses. Le mari avait, de son côté, une jeune fille d’une douceur et d’une bonté sans exemple… » On s’abstiendra de raconter la suite de l’intrigue, tant le conte de Charles Perrault a marqué l’imaginaire ...
lasource_une1011

Le Ballet de l’Opéra fait rejaillir La Source

La Source a tout pour devenir un ballet mythique ! Des noms de personnages impossible à mémoriser, une intrigue mêlant orientalisme et mystérieux, des costumes splendides, un argument limpide, une scénographie claire et dégagée. Ajoutons enfin à cette liste d’ingrédients un zeste de danses de caractères, d’amours contrariées et une fin tragique… L’Orient, ses voiles et ses odalisques, a toujours fait à la fois rêver les artistes (Ingres, Delacroix…) et ...
rain-keersmaeker_paris0511

Rain d’Anne Teresa De Keersmaeker, l’averse joyeuse

La chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker transmet pour la première fois l’une de ses pièces majeures à une autre compagnie que la sienne. Avec le Ballet de l’Opéra de Paris, Rain est assurée de passer à la postérité. Dès l’ouverture, pendant la scène d’approche où les danseurs se jaugent, cèdent à l’abandon, on perçoit que les danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris ont trouvé le ton juste, ont su se ...
Surréalisme et austérité

Mats Ek, surréalisme et austérité

Une émouvante et étonnante soirée consacrée à Mats Ek à l’Opéra Garnier avec la reprise de deux pièces fortes du chorégraphe suédois. Pour la reprise de La maison de Bernarda, l’une des pièces les plus fortes de Mats Ek, la direction de l’Opéra de Paris a choisi une distribution au cordeau. Lors de l’entrée au répertoire de l’Opéra de Paris, cette pièce familière du public de Garnier (le Ballet Cullberg étant ...
Certes

Le Lac des Cygnes, certes

Certes Mlle Pagliero danse pour la première fois le Lac, certes c’est une Première Danseuse, certes sa Paquita était absolument exquise. Mais le rythme imposé lors de cette soirée qui se situe au début de la reprise du Lac pour les fêtes de fin d’année est marqué d’une longueur incommensurable. Ce qui péche ce soir là n’est pas une question de technique ; la danseuse s’en tire fort bien et ...
Tout pour la musique

Hommage à Jerome Robbins : tout pour la musique

Autour du répertoire de Chopin et de Ravel, cet hommage à Jerome Robbins conjugue gaieté, nostalgie et humour dans une soirée très variée. Avec, en contrepoint, la reprise d’une création de Benjamin Millepied, ancien élève du chorégraphe américain. En Sol, chorégraphié dans les années 1970 par Jerome Robbins sur le magnifique Concerto pour piano et orchestre en sol majeur de Ravel est un ballet tonique et rafraîchissant. C’est une pièce joyeuse ...
gisel_odp2009

Giselle : Couleurs d’automne à l’Opéra Garnier

Pour l’ouverture de la saison du Ballet de l’Opéra de Paris à Garnier, rien n’a changé en ce début de l’ère Nicolas Joël, si ce n’est l’ouverture d’une boutique de souvenirs de luxe dans la galerie Halévy. La première distribution de Giselle, Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche, se tire admirablement de cette énième reprise du plus romantique des ballets français. L’inaltérable duo Dupont/Le Riche a la lourde tâche d’incarner une ...