Flash info

Les adieux à la scène d’Akram Khan

 

Le danseur et chorégraphe dansera au Théâtre des Champs-Élysées pour la dernière fois son solo XENOS les 6, 7 et 8 juillet, en clôture de la saison de TranscenDanses. Dans cette œuvre commandée pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, puise dans les archives du XXᵉ siècle et évoque le rêve bouleversant d’un soldat indien, engagé aux côtés des troupes britanniques durant la Première Guerre mondiale. XENOS, qui signifie « étranger » en Grec, révèle la beauté et l’horreur de la condition humaine à travers le portrait d’un danseur indien dont le corps habile devient un instrument de guerre.

Né à Londres, originaire d’une famille bengalaise, Akram Khan découvre dès 7 ans la danse kathak et obtient son premier rôle à 13 ans dans le Mahâbhârata mis en scène par Peter Brook. Au début des années 90, il entame une carrière solo de danseur et de chorégraphe, mêlant le répertoire classique du kathak avec la danse contemporaine. Puis il fonde sa propre compagnie, avec laquelle il crée de nombreux spectacles, applaudis dans le monde entier, comme Until the lions ou Desh.

Sa version de Giselle, commande de Tamara Rojo créée en 2016 pour l’English National Ballet sera proposée du 12 au 15 octobre dans ce même Théâtre des Champs-Élysées. (DG)

(Visited 239 times, 1 visits today)
 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.