Audio, Musique d'ensemble, Parutions

Musiques pour la Grande Écurie au XVIIe siècle

Plus de détails

Fastes de la Grande Écurie. Musiques de Lorenzo Allegri (ca1573-1648), Michael Praetorius (1571-1621), Eustache Du Caurroy (1549-1609), Luigi Rossi (ca1597-1653), Louis Couperin (1626-1661), François Roberday (1624-1680), André Danican Philidor (?-?), Jean-Baptiste Lully (1632-1687), Charles Desmazures (1669-1736). Ensembles Syntagma Amici et Giourdina, direction : Jérémie Papasergio. 1 CD Ricercar. Enregistré à Caen en juin 2021. Livret en anglais et français. Durée : 69:20

 

Les ensembles de « hauts instruments » et sont ici réunis pour restituer les fastes des musiques d’apparat du Grand Siècle français.

Entrées royales, carrousels, ballets, victoires militaires : autant de circonstances où la musique accompagnait le roi et les princes. C’était là le rôle du corps de musique attaché à la Grande Écurie du roi, qui intervenait dans toutes les fêtes de plein air et les solennités, depuis le règne d’Henri III jusqu’à celui de Louis XIV. Les instruments étaient réunis en « bandes », la plus prestigieuse étant la bande des Grands Hautbois : un groupe de douze instruments où l’on trouve des hautbois de toutes tailles et des bassons, auxquels s’ajoutent cornets, sacqueboutes et, plus tardivement, cromornes. Au cours du XVIIᵉ siècle, avec l’évolution de la facture instrumentale, les hauts instruments acquièrent un son moins rugueux, plus doux, et sont rejoints par les flûtes. Mais la musique militaire fera aussi appel aux trompettes, timbales et tambours, et cet enregistrement nous donne plusieurs exemples de ces marches jouées à l’occasion des grands carrousels royaux. Nous avons ainsi un panorama complet de la bande-son qui accompagnait la représentation monarchique tout au long du siècle.

L’ensemble nous avait déjà séduit en 2020 dans un répertoire allemand pour les hauts instruments, et c’est maintenant à la cour de France qu’il nous invite à le suivre. Le choix d’un programme chronologique nous permet d’apprécier l’évolution des sonorités depuis les instruments renaissance au début des années 1600 jusqu’aux instruments baroques qui accompagnent le règne de Louis XIV dans des compositions de Lully, Philidor ou Desmazures. C’est la première fois qu’on peut entendre au disque le son de la fameuse bande des Grands Hautbois, en réunissant en grand effectif les meilleurs instrumentistes de la spécialité autour du polyinstrumentiste . Cette restitution est rendue possible par l’avancée des recherches sur la facture instrumentale de cette époque, à partir des nombreux instruments présents dans les musées européens. On dispose également de précieuses archives d’époque indiquant le répertoire joué dans les grandes circonstances de la vie monarchique et l’effectif prévu pour chacune. Cet enregistrement séduit par la grande variété des musiques choisies, passant des sonorités rauques et puissantes des Grands Hautbois du début du siècle aux danses de cour plus policées, sans oublier le pittoresque des marches militaires pour cuivres et percussions. Une mise en sons qui évoque une mise en scène où l’on voit s’animer les nombreuses gravures et tableaux représentant les évènements festifs de la vie de cour.

(Visited 148 times, 2 visits today)

Plus de détails

Fastes de la Grande Écurie. Musiques de Lorenzo Allegri (ca1573-1648), Michael Praetorius (1571-1621), Eustache Du Caurroy (1549-1609), Luigi Rossi (ca1597-1653), Louis Couperin (1626-1661), François Roberday (1624-1680), André Danican Philidor (?-?), Jean-Baptiste Lully (1632-1687), Charles Desmazures (1669-1736). Ensembles Syntagma Amici et Giourdina, direction : Jérémie Papasergio. 1 CD Ricercar. Enregistré à Caen en juin 2021. Livret en anglais et français. Durée : 69:20

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.