Flash info

Prix Élan, nouveau tremplin pour la carrière des jeunes compositeurs

 

L’ s’associe à l’ONDIF (Orchestre National d’Île-de-France) pour créer le Prix Élan, un nouveau Concours international de composition réunissant l’Île de créations (initié en 2010 par la phalange francilienne) et l’académie de Manifeste dans l’idée de faire se rencontrer l’orchestre et l’électronique. Encadrés par la compositrice états-unienne et le compositeur italien , les quatre finalistes (deux filles et deux garçons, tous de nationalités différentes) sélectionnés lors de cette première édition ont bénéficié d’un atelier de composition pour orchestre (dans le cadre de l’académie) et ont pu participé aux répétitions de leur concerto pour piano écrits pour le concours. Sous l’oreille attentive d’un jury de dix personnes présidé par (marraine du Prix Élan), la finale publique du concours sollicitant les forces de l’ONDIF a eu lieu au Studio de la Philharmonie de Paris, invitant sur le podium le chef allemand (assistant de l’ONDIF) Georg Köhler ainsi que la pianiste Marie-Ange Nguci, en résidence à l’ONDIF durant la saison 2021-2022.

Les quatre pièces pour piano et orchestre (l’électronique est prévu pour 2023) d’une durée de dix minutes doivent adopter le format des Alla Breve/Création mondiale de France Musique, à savoir cinq pièces brèves de deux minutes chacune, une contrainte formelle à laquelle se sont pliés les quatre candidats : le Belge Alexandre Jamar (Five Forest Studies), la chinoise Chenyao Li (Flowers on the other shore), l’Espagnole (Allegory of the Five Industrial Forces) et l’États-unien Saad Haddad (MESHAHID).

C’est qui remporte le Prix du public et de l’orchestre. Le Prix Élan, doté et soutenu par La Maison de la Musique Contemporaine et France Musique, la Sacem et les Éditions Durand, revient à l’unanimité des voix du jury à Alexandre Jamar. Sa pièce sera diffusée sur les ondes dans l’émission d’Anne Montaron, Création Mondiale, du 29 août au 2 septembre. Le lauréat reçoit également une commande des deux institutions, une pièce pour soliste, orchestre et électronique qu’il pourra travailler à l’ et qui sera créée lors de la prochaine édition. (MT)

(Visited 216 times, 1 visits today)
 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.