Danse , Festivals, La Scène, Spectacles Danse

Aberration, un monochrome blanc d’Emmanuel Eggermont

Plus de détails

Paris. La Ménagerie de verre. 24-X-2022. Dans le cadre du festival Les Inaccoutumés. Emmanuel Eggermont : Aberration. Conception, chorégraphie et interprétation : Emmanuel Eggermont. Collaboration artistique : Jihyé Jung. Musique originale : Julien Lepreux. Création lumière : Alice Dussart. Consultante artistique : Elise Vandewalle. Production et diffusion : Sylvia Courty. Administration de production : Violaine Kalouaz. Production : L’Anthracite

Le festival Les Inaccoutumés bat son plein à La Ménagerie de verre, avec des propositions originales, créatives et pointues. Aperçu avec Aberration du chorégraphe .

est un habitué de La Ménagerie de verre où il est venu de nombreuses fois avec , dont il fut l’interprète pendant quinze ans. C’est ainsi en terrain favorable qu’il se produit avec son solo Aberration dans le cadre du festival Les Inaccoutumés, que la fondatrice de La Ménagerie de verre, Marie-Thérèse Allier, avait eu le temps de boucler avant son décès.

Comme l’explique Michel Pastoureau dans son dernier ouvrage, Blanc, au Seuil, le blanc est une couleur essentielle, synonyme de pureté, virginité, innocence, sagesse, paix, beauté et propreté. À l’instar du grand historien de la couleur, Emmanuel Eggermont s’est lancé dans une trilogie chromatique constituée de Pólis, All over Nymphéas, vu cet été au festival d’Avignon et Aberration. Avec cette simple couleur et quelques accessoires (une cornette volante, la bande blanche d’un filet de tennis) Emmanuel Eggermont déploie un univers singulier et foisonnant dans lequel il se met en scène comme un prince égyptien, couvert de farine et les bras peints en blanc.

Son écriture chorégraphique très architecturée s’apparente au courant du baroque contemporain, un temps détenu par Dominique Bagouet, puis Daniel Larrieu. Emmanuel Eggermont y apporte néanmoins une dimension performative plus proche de l’installation d’art contemporain que du spectacle vivant. Dans cette sorte de « symphonie pour trois rideaux à lamelles et homme seul », le chorégraphe construit avec tous ses accessoires un Don Quichotte de papier, tournant autour de la figure papale ou royale, personnage fantastique et exubérant. Il est accompagné dans cette création par la musique originale de Julien Lepreux, composante à part entière du spectacle, et d’un très bon travail de lumière d’Alice Dussart, une gageure dans cet ancien garage bas de plafond du 11e arrondissement.

Crédits photographiques : © Jihyé Jung

(Visited 108 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. La Ménagerie de verre. 24-X-2022. Dans le cadre du festival Les Inaccoutumés. Emmanuel Eggermont : Aberration. Conception, chorégraphie et interprétation : Emmanuel Eggermont. Collaboration artistique : Jihyé Jung. Musique originale : Julien Lepreux. Création lumière : Alice Dussart. Consultante artistique : Elise Vandewalle. Production et diffusion : Sylvia Courty. Administration de production : Violaine Kalouaz. Production : L’Anthracite

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.