Danse , La Scène, Spectacles Danse

Dream : éloge de la lenteur par Alessandro Sciarroni

Plus de détails

Paris. Le Centquatre. 29-XI-2022. Dans le cadre du Festival d’Automne. Alessandro Sciarroni : Dream. Concept et chorégraphie : Alessandro Sciarroni. Avec Marta Ciappina, Matteo Ramponi, Elena Giannotti, Valerio Sirna, Edoardo Mozzanega, Pere Jou. Piano : Davide Finotti. Conseil dramaturgique : Salvo Lombardo. Paysage sonore : Aurora Bauzà, Pere Jou. Costumes : Ettore Lombardi. Conception de l’éclairage et soins techniques : Valeria Foti

Avec Dream, Alexandro Sciarroni propose une exposition performative, chorégraphique et musicale paisible et lumineuse dans les anciennes écuries du CENTQUATRE.

Pantalon coupé brut au-dessus du genou, parfois recouvert de résille noir, bottes ou bottines de caoutchouc et pull noir, les six performers de Dream investissent avec douceur l’espace voûté du CENTQUATRE – Paris, où est artiste associé international, ce qui lui a permis de présenter cette saison The Collection, interprété par le Ballet de Lyon. Ces quatre salles parallèles hérissées de piliers forment comme une zone neutre où les danseurs, par deux ou trois, s’adonnent à des solos contemplatifs et paisibles, chacun dans leur bulle. Avec une étonnante délicatesse et la recherche de l’infiniment petit mouvement, les danseurs semblent perdus dans leurs pensées. Ils délivrent une danse introspective et sensible au son d’un piano droit, disposé au milieu de la première salle.

C’est un spectacle d’une grande mélancolie dont la dramaturgie est uniquement portée par ces accents musicaux et par une création lumière, modulée en direct depuis une tablette par l’éclairagiste qui déambule au milieu des spectateurs. Assis le long des murs ou adossés à un des piliers de fonte qui hérissent l’espace, debout, de manière statique ou déambulant de salle en salle, ceux-ci adoptent l’allure contemplative des danseurs. Nimbant l’espace tout entier, certains projecteurs placés dans le jardin caché à l’extérieur diffusent une lumière théâtrale, proche de la lumière du jour, qui perturbe la perception entre espace de représentation et espace d’observation. Parfois deux danseurs s’approchent l’un de l’autre au point de presque se toucher, le mouvement de l’un répondant à celui de l’autre. Parfois, aussi, un spectateur s’immisce dans le jeu, enlaçant un danseur comme pour le consoler. Une sonnerie discrète, comme un réveil, donne le signal du rassemblement de tous les performers autour du piano pour un moment choral et murmuré. Le pianiste se fait alors chef de chœur…

Crédits photographiques : © Roberta Segata – courtesy Centrale Fies

(Visited 156 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Le Centquatre. 29-XI-2022. Dans le cadre du Festival d’Automne. Alessandro Sciarroni : Dream. Concept et chorégraphie : Alessandro Sciarroni. Avec Marta Ciappina, Matteo Ramponi, Elena Giannotti, Valerio Sirna, Edoardo Mozzanega, Pere Jou. Piano : Davide Finotti. Conseil dramaturgique : Salvo Lombardo. Paysage sonore : Aurora Bauzà, Pere Jou. Costumes : Ettore Lombardi. Conception de l’éclairage et soins techniques : Valeria Foti

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.